ARCHITECTURE IMPERIALE

Cet article, issu de Space Marine 1ère édition, n'est pas sans intérêt. Il décrit des principaux types de bâtiments que l'on peut rencontrer dans l'Imperium (et dont les façades en carton étaient fournies dans la boite de ce jeu !).

Space Marine 1, traduction Patatovitch ; merci à Pascal Arcade pour les images.

[...] Grâce aux Matrices de Construction Standard, différents types de bâtiments communs sont construits sur de nombreux mondes impériaux avec les matériaux disponibles localement. L'usage de ces gabarits a pour conséquence que l'apparence d'un bâtiment est déterminée par sa fonction plutôt que par les matériaux avec lesquels il est construit. Selon les ressources disponibles sur la planète en question, ce peut être la pierre, la brique, le bois, le corail, la cendre volcanique, des déchets inorganiques compactés ou des centaines d'autres matériaux. Ainsi, des bâtiments d'apparence plus ou moins identiques apparaissent à travers l'Imperium, sans autre considération que leur fonction.

ADMINISTRATUM

L'organisation complexe de l'Adeptus Ministratum -ou Administratum- est responsable de la gestion de tout l'Imperium; elle dirige plus d'un million de mondes habités. Les bâtiments du gouvernement planétaire, les chambres d'enregistrement, les offices d'impôt et beaucoup d'autres sont contrôlés par l'Administratum. Ces constructions sont habituellement distinguées par le symbole de l'aigle impérial au dessus de la porte principale. Les alentours et les intérieurs même des bâtiments du gouvernement urbain ou planétaire ont vu de nombreux assauts sanglants et d'aussi vaillantes défenses. Ce sont des postes de commandement naturel et la chute de l'Administratum indique souvent la chute de la ville. Ce sont souvent les cibles prioritaires de l'assaillant.

Sur une planète, le bâtiment principal de cette organisation sera souvent le siège du Gouverneur Planétaire (quoique celui-ci ait souvent un palais personnel) et une forteresse des forces de défenses planétaires. De plus, bon nombre de planètes auront un relai astropathique.

AUDITORIUM
La plupart des villes impériales ont au moins un auditorium où le peuple se rassemble à l'initiative de l'Administratum ou de l'Inquisition. Un dignitaire, comme un commandeur Space Marine ou un inquisiteur sera souvent requis pour diriger de tels rassemblement. C'est aussi le lieu où est traditionnellement annoncé la "libération" de la ville d'un coté ou de l'autre – s'il est encore debout après les combats.

Notons que n'importe quels évènements peuvent avoir lieu à l'auditorium : exécutions, rencontres sportives, combats de gladiateurs,… Imaginez le Stade de France.

CASTRA EXERCITUS

Selon les dispositions du Codex Exercitus, chaque monde impérial a le devoir de lever et d'entretenir sa propre force de défense planétaire. De plus, chaque ville ou chaque planète forme une portion d'un district où les lois impériale sont maintenues par les juges de l'Adeptus Arbites. Chaque ville impériale contient une ou plusieurs casernes qui fournissent le logement, des aires d'entraînement et l'armurerie pour les forces qu'elles abritent. Beaucoup de combats ont pour enjeux ces forteresses.

Donc il faut bien distinguer les casernes des Forces de Défenses Planétaire et celles de l'Adeptus Arbites.

Il n'est pas rare que les Arbitrators ne soient pas la seule police sur un monde. Le gouverneur entretient alors une police plus ou moins bien organisée et efficace et plus ou moins indépendante de l'Adeptus Arbites. Cette police-là sera souvent plus proche des citoyens et relativement mieux tolérée. Elle entretiendra de nombreux postes locaux -des commissariat, si on veut- moins fortifiés que les casernes de l'Adeptus Arbites.

CHAPELLES

On trouve des chapelles partout dans l'Imperium et l'exemple présenté ci-contre est commun aux mondes médiévaux ou avancé. Sur de nombreux mondes tombés aux mains des forces d'Horus, les chapelles sont profanées et détruites. Sur certains autres, elles ont été utilisés pour les cultes de mondes primitifs promus par le maître de guerre et ses adeptes. Dans de pareils cas, l'Inquisition demande sa destruction complète.

Chaque monde impérial porte une multitude de chapelles dédiées au culte impérial. Dans une ville, chaque quartier aura la sienne. Tous les villages ou les hameaux, même les plus pauvres, en auront une. L'aspect des chapelles et des temples dépendra de la dévotion et la fortune de la population. Souvent, les gens se cotisent pour lui ajouter une décoration supplémentaire (statues, vitraux, colonnades,…) dans l'espoir ou en remerciement d'une faveur attribuée par l'Empereur (bonnes récoltes, victoires militaires, baisses d'impôts, aléas climatiques,…). Les plus fortunés peuvent carrément commander la construction d'une nouvelle chapelle.

Les villes possèdent en plus des chapelles une ou plusieurs cathédrales. Ces immenses édifices sont des chefs-d'œuvre architecturaux dont les flèches peuvent s'élancer très haut dans le ciel.

Dans chaque chapelle, il y a un prêcheur du Ministorium qui est le chef spirituel de sa communauté. Plusieurs d'entre eux servent dans les cathédrales entourés de leurs supérieurs hiérarchiques.

Dans des lieux les plus insolites abandonnés des hommes (astéroïdes, planètes désertiques, stations spatiales automatiques,…), on peut rencontrer des oratoires dédiés à l'Empereur. Les voyageurs et les égarés peuvent s'y recueillir pour faire une offrande.

CELLARION

Aucun monde n'est une île dans l'Imperium ; chacun attend quelque chose du reste de la galaxie et tous doivent payer pour cela. Les mondes de l'Imperium produisent de la nourriture, du minerais et de nombreuses autres choses en fonction de leurs ressources. Quelques villes impériales ne sont que de vastes complexes d'entrepôts où les biens sont stockés en attendant leur envoi vers d'autres régions ou d'autres mondes et où les produits importés attendent d'être redistribués.

CENSORIUM

D'innombrables clercs et fonctionnaires travaillent sur un million de monde pour l'Administratum. Beaucoup d'entre eux sont confinés dans les bureaux sombres des blocs administratifs sinistres et imposants. Ces bâtiments abritent d'immenses quantités d'informations sur leur monde : démographie, économie, niveau de production et d'imposition, ressources, quotas industriels et agricoles – le monde entier est enregistré, fiché, indexé et mis à jour par une armée de bureaucrates. Les données contenus dans un censorium peuvent en faire une cible prioritaire.

GENERATORIUM

Une ville ou un complexe industriel nécessite de grandes quantité d'énergie et ces générateurs sont des cibles de forces assaillantes. La nature des générateurs varient de monde en monde. Les planètes fertiles utilisent souvent des combustibles organiques ou fossiles alors que des réseau à fusion ou des réacteurs à plasma sont communs sur les mondes industrialisé. Des générateurs solaire ou géothermiques sont utilisés lorsque les conditions locales le permette. Ces sources d'énergie et les secrets de leurs utilisation sont jalousement gardés par l'Adeptus Mechanicus.

GENETORIUM

Beaucoup de planètes dans l'Imperium maintiennent une "génothèque" qui stocke le patrimoine génértique des végétaux et de toutes les espèces animales pour le terraforming, l'agriculture, la gestion des ressources et autres. Les espèces autochtones sont étudiés pour envisager leur utilité ailleurs et les espèces introduites sont adaptées aux conditions et aux usages locaux. Les scientifiques de l'Adeptus Mechanicus qui dirigent ces établissements contrôlent aussi la pureté génétique de la population de la planète et coopèrent avec l'Inquisition dans leur tâche de bannir toutes mutations et autres traits indésirables.

LIBRARIUM

Durant les terribles guerres de l'Ere des Luttes, des pans entiers de la connaissance de l'Humanité furent perdus. Et préserver ce qui avait survécu devint la mission sacrée de l'Administratum et de l'Adeptus Mechanicus. Beaucoup de grandes villes des mondes impériaux les plus avancées ont un librarium imposant qui conserve les milliers de livres et d'enregistrements. Les serviteurs impériaux et les citoyens de rang ou de privilège suffisant y ont accès.

MANUFACTORIUM

Même si de nombreuses technologie ont été perdus durant les quinze siècles de l'Ere des Luttes, l'Imperium n'est pas à la traine technologiquement. Dans la galaxie, des complexes industriels produisent des milliards d'objets, des vêtements aux bombes à plasme. Toutes ces installations sont surveillées de près pas l'Administratum et l'Adeptus Mechanicus et il n'est pas rare que les ouvriers d'une usine ignorent complètement la finalité de leur travail. L'occupation ou la destruction d'une manufactorium ou de tout autre complexe industriel peut priver l'ennemi de ressources précieuses.

MAUSOLEE

Pour la plupart des citoyens de l'Imperium, la mort n'est pas la fin de leur service à l'Empereur. Ils sont rapidement oubliés par tous les vivants mais pas par les registres de l'Administratum. Leurs corps sont réutilisés dans des produits alimentaires, des engrais et d'autres produits utiles. Les membres plus en vue de la société locale peuvent avoir l'honneur de voir leur corps reposer dans un mausolée impérial, où le peuple peut lire le récit de leurs vies et être inspirés par leur exemple. Avec ses halls de héros ensevelis, un mausolée peut devenir le centre d'une défense fanatique et sa destruction porte généralement un coup sévère au moral des défenseurs.

HABITATIONS

La population de l'Imperium est immense et seul l'Administratum a les moyens de l'évaluer. La plus grande partie de cette population vit dans les villes. Cet habitat peut prendre de multiples formes : des énormes complexes des mondes-ruches, aux cités-jardins plus petites des mondes agricoles avancés et aux cités-dortoirs sinistres des mondes industriels. Les mondes et les villes diffèrent les uns des autres mais les quartiers résidentiels suivent un nombre limité de schémas standards indiqués par les Matrices de Construction Standard.

Plusieurs modes de résidences cohabitent sur les mondes impériaux selon le niveau social et de revenus. La plupart des gens vivent dans des blocs résidentiels d'un type ou d'un autre mais la surface par tête peut varier de luxueux appartements au clapiers exigus et crasseux où l'on peut à peine se retourner. Selon le type de monde et le statut de ses occupants, un immeuble résidentiel peut abriter quelques douzaine ou plusieurs centaines d'occupants.

AUTRES

Quelques bâtiments ont été oubliés dans cette description.

GARE/PORT/AEROPORT/ASTROPORT

Toutes les planètes qui n'ont pas reculé à l'âge de pierre comporte des infrastructures de déplacement que ce que soit des routes, des voies ferrés, des monorails, des canaux, etc. Ces infrastructures aboutissent dans des noeuds intermodaux : des gares, des ports, des aéroports et au moins un astroport. Ce sont évidement des objectifs stratégiques d'importance.

Ces noeuds doivent pouvoir fournir du ravitaillement en carburant et des réparations de base. Un astroport digne de ce nom contiendra toujours des navettes chargées de faire l'aller-retour entre le vaisseau de transport et le sol. Les plus avancés technologiquement disposent aussi d'une centrale de téléportation qui accélère considérablement les débarquements de marchandises et de personnels. Notons qu'ils peuvent être associés à des bases orbitales.

Reportez-vous aux notes de cette page pour plus de détails sur les voyages interstellaires.

TRIBUNAL DE L'ADEPTUS ARBITES

La plupart des mondes importants ont un tribunal de l'Adeptus Arbites dans lequel la justice impériale est rendue. On peut l'imaginer associé à une caserne qui abrite un contingent d'Arbitrators, leurs équipements et leurs véhicules. Ce bâtiment est alors souvent fortifié et toujours fortement gardé. On y trouve une salle d'audience, un grand hall, des bureaux, des archives, une prison...