LES DIEUX RENEGATS

Il y a Quelque Chose de Pourri à Kislev p97-98

De par sa nature, le Chaos porte les germes de sa propre destruction parmi ses possibilités infinies.

Tous les Dieux du Chaos rassemblés sous l’appellation des Dieux Renégats sont opposés au développement du Chaos – certains parce que la victoire du Chaos conduirait automatiquement à un état constant, et ce ne serait donc plus vraiment le Chaos, d’autres pour des motifs autres et variés. […]

 
ZUVASSIN LE DEFAISEUR – DIEU RENEGAT DU CHAOS [Il y a Quelque Chose de Pourri à Kislev p97-98]

Description : Zuvassin est un gaspilleur, il cherche constamment à détruire ce que d’autres ont créé et à gâcher ce qu’ils tentent de réaliser. Sa conception du Chaos est de s’assurer que rien ne prend la tournure attendue et que les plans tournent toujours mal. Ses sabotages ne se limitent pas au Chaos ; il gâchera volontiers n’importe quoi pour n’importe qui ; il a quand même été catalogué par les Erudits Humains comme Dieu Renégat parce que c’est un Dieu du Chaos qui agit contre le Chaos. Il peut apparaître à ses adorateurs sous de multiples aspects, mais il choisit souvent la forme de ce qu’ils redoutent le plus, ou d’un membre de leur propre race, mais hideusement déformé. Quelle que soit sa forme, il rit toujours.

Alignement : Chaotique

Symbole : Le symbole de Zuvassin représente deux Y en vis-à-vis, le dessin est normalement incomplet ou mal fait, d’une façon ou d’une autre ; il peut en manquer un morceau ou, au contraire, il peut y en avoir un bout en plus.

Zone d'influence : […] Il est prêt à offrir ses services partout où les gens veulent que les choses tournent mal – et il fait chavirer leurs propres projets par la même occasion. Il lui est arrivé de s’approprier des cultes dont les membres pensaient adorer d’autres Dieux du Chaos, afin de se réjouir de leur confusion et de leur souffrance lorsqu’il les a abandonnés.

Temples : Comme la majorité des autres Dieux du Chaos, Zuvassin est adoré en secret dans des temples secrets improvisés, dans des caves, ou dans des clairières de zones forestières. […]

Amis et Ennemis : Zuvassin est un ennemi de tout le Chaos, y compris les autres Dieux Renégats, mais il lui arrive de s’allier à d’autres Dieux du Chaos pour bouleverser des plans quelque part ; par exemple, il peut aider Khorne pour contrer Slaanesh (et réciproquement), si l’un des Dieux du Chaos a un projet qui paraît infaillible.

Jours Sacrés : Zuvassin n’a pas de jour sacré véritable […]

Conditions requises par le culte : Comme les autres Dieux du Chaos, Zuvassin ne rejette personne qui soit assez fou pour lui offrir sa loyauté ; les termes les plus exhaustifs ne l’inquièteront pas, car il s’estime capable de faire mal tourner les choses si cela lui convient.

Commandements : Zuvassin n’impose aucun commandement à ses adeptes, car toute personne vraiment imprégnée par son esprit devrait être capable de faire échouer n’importe quelle instruction.

Utilisation de Sorts : Les Enchanteurs adeptes de Zuvassin peuvent utiliser des sorts de tout genre, mais à chaque fois qu’ils en lanceront un, il y a 5% de risques pour qu’un problème apparaisse. Dans de telles circonstances, faites un jet dans la table suivante :

1D6 Résultat
1-2 Néant
3-4 Inversé
5-6 Différent
- Néant : Rien ne se passe, mais l’incantateur perd ses Points de Magie comme si le sort avait réussi.
- Inversé : Le sort est lancé, mais ses effets sont inversés d’une certaine façon. Par exemple, une Boule de Feu explosera au visage de l’incantateur, une Guérison des Blessures provoquera des dommages ou une Evocation produira une créature éprouvant une haine puissante pour celui qui l’a appelé.
- Différent : Un sort différent, choisi aléatoirement au même niveau et dans le même type de magie, est lancé au lieu de celui souhaité. Ce n’est pas forcément un sort que le magicien connaît et les Points de Magie dépensés sont ceux du sort prévu à l’origine.

Compétences : Aucune compétence spécifique n’est associé à Zuvassin. A la place, chaque fois qu’un adepte acquiert un niveau, il doit perdre une compétence, sélectionnée aléatoirement.

Epreuves : Zuvassin n’impose pas d’épreuves à ses adeptes. Lorsqu’un jet dans la Table d’Avancement des Clercs (Wh JdR) indique une Epreuve, le résultat doit être traité comme un jet de 06-10.

Grâces Divines : Zuvassin n’accorde que très rarement des Grâces à ses adeptes. Lors des rares occasions où cela se produit, leur forme est presque toujours la même : pendant une heure, les ennemis de l’adepte voient tous leurs Tests échouer automatiquement.

Parfois, les Tests du personnage béni échouent également durant la même période, ou pendant l’heure qui suit.

 
NECOHO LE SCEPTIQUE – DIEU RENEGAT DU CHAOS [Il y a Quelque Chose de Pourri à Kislev p98]

Description : La nature Chaotique de Necoho se manifeste dans la contradiction qui devrait rendre son existence impossible : c’est une divinité qui est hostile à l’idée générale des divinités et des religions. Il est inutile de dire que ses adeptes sont rares, même pour un obscur Dieu Renégat du Chaos, et son nom ne se trouve que dans les plus anciens et les moins connus des ouvrages interdits.

C’est sans doute ce que Necoho apprécie le plus. Comme l’on peut s’y attendre, Necoho ne se manifeste presque jamais physiquement ; si cela se produit […], il a l’apparence d’un vieil homme, petit et légèrement enrobé, portant en permanence une expression d’amusement ironique.

Alignement : Chaotique

Symbole : Necoho n’a pas de symbole connu. […]

Temples : […]Necoho est probablement autant opposé à l’idée des temples qu’à celles des divinités, mais il n’y a aucune certitude.

Amis et Ennemis : Necoho est généralement opposé aux autres cultes de tout genre, mais on le soupçonne d’aider parfois un culte ou d’en gêner un autre, si cela lui permet de miner les statuts ou la crédibilité du culte aux yeux de ses adeptes.

Jours Sacrés : Aucun. Chaque jour est équitablement non-sacré à ses yeux.

Conditions requises par le culte et Commandements : Necoho ne demande rien à ses adeptes ; il semble même qu’il préférerait ne pas en avoir du tout.

Utilisation de Sorts : Necoho ne donnerait certainement pas de sort, mais il ne semble pas réprouver l’utilisation des sorts connus.

Compétences, Epreuves, Grâces Divines : Là aussi, Necoho n’a rien à offrir et ne demande rien en échange.

 
MALAL – DIEU RENEGAT DU CHAOS [d'après Citadel Journal 86 et une source non-officielle inconnue. Par Slereah]

Si vous voulez en savoir un peu plus sur le peu qu'il y a savoir sur Malal, je vous conseille de consulter le blog Realm of Chaos: An 80s Warhammer Enthusiast Blog et la page dédiée sur WarhammerPhiles.

Description : Il y a un nom murmuré silencieusement et avec crainte même parmi les plus dépravés, les plus malfaisants, les plus fous des adorateurs du Chaos. Ce nom est Malal le Dieu Renégat du Chaos. Celui qui ose regarder dans le livre noir impie du Grand Livre du Désespoir, ce tome maléfique gardé par les adorateurs du Chaos, trouverait ces mots :

"…Et celui qui fut premier devin dernier, et celui qui était blanc et noir et venant de partout il fut rejeté. Sa colère grandissant avec force aux mots des Dieux, Malal se retourna contre eux et s’enfuit dans l’espace… Et aucun homme ne vit Malal depuis, protégeant ceux qui servent ce qu’ils détestent, souriant à leur propre malheur, et n’ont plus aucune compassion pour les damnés. En de tels temps où un guerrier tourne son cœur vers Malal, tous les Dieux du Chaos tombe dans la crainte, et le rire du Dieu Banni emplit la tombe de l’espace... "

Dans un passé lointain, Malal fut éjecté du cœur du Chaos par les autres Dieux, ou alors il les abandonna de son propre choix, personne n’est vraiment sur. Quoi qu’il en soit, les relations de Malal envers les autres Dieux du Chaos est étrange. Tous les Dieux du Chaos ont un but qui est entièrement le leur, mais Malal occupe une position résolument parasite sur leur propre foi. Etre un suivant de Malal est être un guerrier chaotique occupé à répandre le sang des autres créatures chaotiques. Résultat, Malal est craint et hait par les autres Dieux. Les adorateurs de Malal, également, sont détestés par les autres chaotiques ; ils sont des renégats détesté par les amis et les ennemis du Chaos, soumis à la moindre lubie de leur déité. Peu de gens vénèrent ce dieu ; encore moins vivent pour longtemps à son service. Les liens qui unissent le maître et le serviteur affaiblissent l’âme du guerrier, et il est rare qu’ils puissent être détruit une fois forgés.

"Ecoutez maintenant ma mélodie : ah, le chant de ma flûte ! Soyez attentif à mon appel, mortel, et ne penser pas aux choses qui vous attendent dans les ombres où mon chant de sirène vous attire. Venez hommes, venez rats, venez créatures des ténèbres. N’écoutez pas les cries de ceux qui vous ont précédé, ne voyez pas le bord de l’abysse où vos pas vous emmène."

Malal est le Dieu Perdu, la Puissance du Chaos qui représente la tendance aveugle de celui ci vers la destruction, y compris de soi-même. Ses temples noirs sont froids et austères, comparés aux édifices des autres déités du Chaos. Des bûchers brûlent à des endroits apparemment aléatoire dans le hall, et une brève vision des futurs potentiels peuvent scintiller à l’intérieur. Un long hall est dédié aux trophées récoltés. Un Buveur de Sang se déchaîne contre les pointes enfoncées dans ses membres, le clouant sur le mur. Un Duc du Changement plumé est confiné dans une petite cage, sa peau couverte de contusions. Un Gardien des Secrets flotte, aveugle et sourd, le privant de toute sensation. Et des douzaines de Champions exposés, séparés de leurs dieux. Des scribes arpentent le sombre hall, écrivant le sort de ceux en exposition, et plaçant des nouveaux arrivés.

Malal aime utiliser la ruse pour monter les Dieux du Chaos les uns contre les autres. Une formule ici, une fiole brisée là, une insurrection ou un unique mot. Ce sont les outils que Malal utilise dans ses complots pour saper les Dieux du Chaos et les détruire. La puissance de Malal vient des combats de personnes seuls (relativement) impuissantes essayant de combattre un despote plus puissant. Tous les esclaves complotant contre leur maître, tous les travailleurs détestant leur patron, tous les paysans regardant avec colère les riches, chaque homme criant à des dieux indifférents à propos de sa place dans la vie nourrit la puissance de Malal.

Malal est généralement décrit comme un humanoïde géant avec des caractéristiques lupines et crocodiliennes. Ses mains ont six doigts chacune. Trois yeux se trouvent sur sa tête. Des dents de lion, de requin, de vache et de rat emplissent ses mâchoires.

Symbole : Le symbole de Malal est un crâne, divisé en deux verticalement, avec une moitié blanche et l’autre noire. Cela peut varier de très stylisé à très réaliste, ou même bestial. Ses adorateurs favorisent le noir et le blanc, surtout un schémas divisé en deux parties égales.

Le nombre associé à Malal est le onze.

Zone d’influence : Malal n’est pas un dieu des guerriers, ni des magiciens, le décadent ou le désespéré. Il est le dieu vers lequel les classes inférieures se tournent pour se venger des classes supérieures essayant de les juguler et de les empêcher d’atteindre leur vraie gloire. Il est également le dieu de ceux qui ont été trahis, mais manquant de pouvoir pour remédier à cela. Ses adorateurs viennent des gens dont la haine du Chaos est devenu si forte qu’ils se tournent vers le Chaos volontairement pour se battre sur le même niveau. Souvent un officier zélé ou un prêtre a perdu son âme au Chaos en laissant la haine l’aveugler du prix à payer.

Amis et Ennemis : Les adorateurs de Malal sont généralement solitaires ; la haine ardente qu’ont tous les adorateurs de Malal les font haïr les adorateurs de toutes les autres Puissances du Chaos, y compris les autres adorateurs de Malal ! Parfois, bien que rarement, un leader arrive et réussi à réunir une bande de Malalites par nécessité mutuelle. En ces temps, les adorateurs mortels des autres Dieux du Chaos connaissent la peur, un Champion de Malal étant craint, une bande agissant ensemble est vraiment horrible!

Envers les autres organisations mortelles, les adorateurs de Malal sont plus neutres, mais pas totalement indifférents. Malal est un Dieu du Chaos après tout ! Cependant, le sentiment n’est pas nécessairement réciproque. Conséquemment, les adorateurs de Malal agissent généralement seuls et en secret. Cependant, il n’y a aucun problèmes à informer les autorités de l’emplacement ou de l’existence de groupes du Chaos rivaux. De nombreux tuyaux aux Arbites, Inquisiteurs et Chasseurs de Sorcières viennent d’un murmure dans les ténèbres, d’une note mystérieuse, ou d’un accident fortuit. Les adorateurs de Malal essayent de ne pas déranger ces organisations également. "Les ennemis de mes ennemis…" comme disait le vieux proverbe. Beaucoup d’organisations de ce genre connaissent Malal également. Pour la plupart, ils ne font pas confiance aux adorateurs de Malal, mais ils sont content que les monstres mangent les autres monstres, et espèrent que les deux soient détruits dans le processus.

Conditions requises par le culte et Commandements : Malal ne demande qu’une chose de ses adorateurs. Un dévouement total, au dessus de toutes autres choses, à la destruction des forces du Chaos. Souvent après le passage d’une horde du Chaos dans une zone, les survivants, aveuglés par la haine et la douleur, se tournent vers Malal. Malal est bien plus actif envers ses (relativement) peu nombreux adorateurs que les autres Dieux du Chaos. Conséquemment, beaucoup de ses Champions l’ont rencontré personnellement. Il est même connu pour s’être manifesté et intervenir pour des missions particulièrement importante. Les adorateurs de Malal sont peu nombreux, mais très puissants !

Une bête de Malal et un démon majeur du dieu par Tony Ackland.