LES SPACE MARINES DU CHAOS

Codex du Chaos V2. Illustrations GW

LES LEGIONS RENEGATES

Durant l'Hérésie d'Horus, neuf des vingt légions Space Marines qui existaient alors se rangèrent aux côtés d'Horus le Maître de Guerre. Ces légions furent appelées "Légions Renégates" par les impériaux. Après la défaite d'Horus, les légions renégates survivantes s'enfuirent vers l'œil de la Terreur où elles résident encore aujourd'hui. Bien que chacune d'elles possède sa personnalité propre et ses propres méthodes de combat, elles sont toutes unies par leur haine de l'Imperium et leur désir de revanche pour la défaite qu'elles ont connue il y a dix mille ans.

Emperor's children
Iron Warriors
Night Lords
World Eaters
Death Guard
Thousand Sons
Black Legion
Wordbearers 
Alpha Legion
Red Corsairs
Le coin du fluffiste

Les joueurs de Space Marines du Chaos n'ont pas vraiment le choix d'imaginer une légion ou un chapitre qui corresponde à leurs délires comme chez les loyalistes. Il leur faut obligatoirement adopter un (ou plusieurs) des neuf décris ci-dessous. Le cas des Red Corsairs de Huron Sombre-Coeur du Maelström est différent, ses troupes hétéroclites sont composées de marines renégats issus divers chapitres loyalistes.

Heureusement pour l'Imperium la trahison des Chapitres Space Marines est rarissime. Cela s'est produit 2 fois seulement en 10000 ans : l'Hérésie d'Horus et la Guerre de Badab. Mais il arrive que des marines isolés ou un petit groupe d'entre eux soient corrompus.

Voici les allégeances des légions présentées dans le Space Hulk Campaigns book 1er éd. :

Alpha Legion - pas d'allégeance (Chaos Undivised)
Black Legion - pas d'allégeance (Chaos Undivised)
Iron Warriors - pas d'allégeance (Chaos Undivised)
World Eaters - Khorne
Night Lords - Khorne
Wordbearers - Khorne
Thousand Sons - Tzeentch
Death Guard - Nurgle
Emperor's Children - Slaanesh
LA LONGUE GUERRE

Après l'Hérésie d'Horus, à la lumière de la trahison du Maître de Guerre, de grands bouleversements furent apportés dans la structure des armées de l'Imperium. Les Légions Titaniques et les régiments de la Garde Impériale se virent interdire de posséder leurs propres vaisseaux pour qu'en cas de rébellion, ils ne puissent s'échapper de leur système sans que la flotte elle-même ne soit complice. Lors de ce qui fut appelé la seconde fondation, les légions colossales de marines, qui durant la Grande Croisade comptaient des dizaines de milliers de combattants, furent divisées en "chapitres" composés chacun d'un maximum de mille hommes. Personne ne devait plus jamais avoir entre ses seules mains autant de pouvoir qu'Horus et les autres primarques.

Les événements survenus lors de l'Hérésie d'Horus sont depuis longtemps devenus des légendes de l'Imperium. Dix mille ans ont obscurci ces sombres jours durant lesquels Horus réussit presque à enchaîner l'humanité au Chaos. Bien sûr, les archives complètes des horreurs de l'Hérésie ne sont plus maintenant détenues que par les Inquisiteurs chasseurs de démons de l'Ordo Malleus, et peut-être sont-elles encore gravées dans la mémoire de l'Empereur lui-même. Mais la part prise par le Chaos dans l'Hérésie a été notée consciencieusement par les dignitaires de l'Imperium, pour éviter que quiconque suive la même voie vers la damnation que le Maître de Guerre renégat. Mais dans l'œil de la Terreur, le temps s'écoule différemment, et les renégats mêmes qui hurlèrent leurs prières aux dieux obscurs sous les murs du Palais Impérial sont toujours en vie. Leur défaite ronge leur cœur comme un cancer et leur haine de l'Imperium qu'ils ont aidé à construire les brûle toujours. Ces farouches combattants, jadis de puissants guerriers en armures de plastacier et de céramite, sont devenus des pillards cyniques et aigris, déterminés à détruire ce qu'ils devaient protéger.

Les légions renégates se livrent entre elles des guerres incessantes dans l'œil de la Terreur pour s'approprier des implants génétiques, des esclaves, des ressources ou juste pour l'honneur. De nouveaux marines du Chaos sont recrutés parmi les hérétiques les plus dangereux attirés dans l'œil de la Terreur par les promesses du Chaos, ou même sélectionnés parmi les innombrables cohortes de guerriers esclaves luttant sans fin pour amuser les dieux. Les opérations de recrutement sont plutôt violentes, à l'opposé des procédures prudentes et méticuleuses utilisées par les Space Marines loyaux. Que les candidats vivent ou meurent dépend du bon vouloir des dieux du Chaos. Les rituels d'initiation sont sauvages et avilissants, ne permettant qu'aux plus résistants de survivre.

Des millénaires de jalousie et de luttes intestines ont fait éclater les légions en plusieurs compagnies et bandes de tailles variées, chacune menée par son propre capitaine ou champion du Chaos qui poursuit ses propres desseins. Les plus fervents adorateurs du Chaos se sont regroupés pour constituer des escouades bénies par leur divin patron : les Marines de la Peste de Nurgle, les Berserks de Khorne, les Noise Marines de Slaanesh et les Sorciers de Tzeentch. D'autres se sont abandonnés à la possession des démons, permettant à ces créatures monstrueuses nées du Warp de s'aventurer dans la réalité grâce au corps d'un hôte puissant.

Malgré l'instabilité délirante des mondes démons, la plupart des marines du Chaos ont survécu aux influences corruptrices en s'accrochant à leur but premier. Ils n'ont pas oublié, ni pardonné l'univers mortel qui les a exilés et ils continuent de se venger dans le sang lorsque les circonvolutions du Warp leur permettent de revenir dans l'univers matériel. Ils voyagent dans d'antiques vaisseaux spatiaux, survivants de l'Hérésie maintenant recouverts d'un millénaire de décorations baroques et de cicatrices de combats. Les légions capturent aussi des space hulks à la dérive et les réparent pour les utiliser comme d'immenses barges de combat pouvant transporter des milliers de guerriers.

Les vaisseaux des légions renégates suivent les remous capricieux du Warp et peuvent apparaître n'importe ou et n'importe quand. Les Space Marines du Chaos tombent par surprise sur une planète impériale, ils la pillent et détruisent tout ce qu'ils ne peuvent pas emporter avec eux dans l'œil de la Terreur. Bien que les forces locales de défense puissent résister aux envahisseurs, elles sont condamnées à moins que des Space Marines ne puissent venir en renfort. Alors, les marines du Chaos ont la réjouissante opportunité de montrer leur puissance guerrière à leurs jeunes semblables, peut-être est-ce même l'objectif réel de ces raids imprévisibles.

Des invasions à plus grande échelle peuvent commencer de deux manières possibles. Des adorateurs du Chaos peuvent plonger un monde dans l'anarchie et la révolte, générant dans le Warp des échos à leurs prières qui attirent l'attention des dieux du Chaos. En consultant les augures et en se livrant à la divination, les sorciers du Chaos peuvent guider une flotte d'invasion sur le monde des adorateurs. Une fois sur place, les Marines du Chaos se battront aux côtés des adorateurs pour s'emparer de toute la planète au nom du Chaos. Les adorateurs réaliseront alors qu'ils ont invoqué des entités qui les réduiront en esclavage aussi sûrement que la main de fer de l'Imperium. Mais même ces conquêtes sanglantes ne sont que de minuscules égratignures comparées à un Imperium humain aussi grand que la galaxie. Les coups pouvant réellement faire trembler ses fondations sont les Croisades Noires.

 
Les croisades noires

Peut-être une ou deux fois par millénaire, un champion du Chaos s'impose dans l'œil de la Terreur. Grâce à la puissance de sa volonté implacable et à la faveur des dieux, ce champion instaure une alliance temporaire entre régions infernales. La manière dont le champion lance sa croisade dépend de son dieu tutélaire. Certains intriguent, d'autres usent d'intimidation. En fait, ils se servent de tous les pouvoirs considérables à leur disposition.

La préparation d'une croisade peut prendre des semaines ou des années, cela dépend des caprices du dieu. Les forges des mondes infernaux crachent armures et armes, des sacrifices sanglants tirent les machines démons de leur profond sommeil, les factions luttent pour le contrôle des multitudes de croisés ou sont forcées à l'obéissance totale.

Lorsque la Croisade Noire est lâchée, l'œil de la Terreur vomit les hordes diaboliques du Chaos, des armées de démons, des rangs et des rangs de monstres énormes aux formes torturées, des multitudes d'adorateurs, des tribus entières d'hommes bêtes, d'anciens et terrifiants titans du Chaos. A leur tète se trouvent les légions de Space Marines du Chaos, unies dans leur soif de sang et leur désir de répandre la destruction sur l'Imperium tant haï.

Pour contrer ces invasions, l'Imperium garde de puissantes forces stationnées tout autour de l'œil de la Terreur. Des légions titaniques entières, des chapitres de Space Marines et d'immenses régiments de la Garde Impériale défendent les systèmes les plus importants en périphérie de l'œil. Mais même ces puissantes unités de combat ne peuvent garantir la victoire sur la fureur de l'enfer. Trop souvent, le raz de marée du Chaos s'étend et laisse derrière lui des systèmes entiers ravagés. Les populations entières de planètes sont irrévocablement contaminées par le Chaos, cités et industries sont renversées par la force terrible de diaboliques machines de destruction, d'innombrables citoyens sont capturés comme esclaves et jouets destinés aux âmes démentes de leurs maîtres démoniaques vivant à la lisière de la réalité.

Chaque cité en ruine, chaque planète brûlée rapproche un peu plus l'Imperium de sa complète dissolution. Dans un empire d'un million de mondes, que vaut le destin d'une unique planète ? Suffisamment pour que chacune doive être défendue contre les hordes infernales, suffisamment pour attirer l'Exterminatus sur quiconque s'agenouille et s'incline devant le démon. Une Croisade Noire peut ne surgir de l'œil de la Terreur qu'une fois par millénaire, mais les dommages qu'elle inflige sont irréparables.