LES MONOLITHES

Traduit de The Lost and The Damned par Tienus Ahès

Pour les incultes, les monolithes décrits ci-dessous n'ont rien à voir avec les machins Necron.

Lorsqu'un champion gagne le statut de démon, ses suivants érigent un monument appelé monolithe du Chaos, en hommage à sa gloire en tant que mortel et à son pouvoir éternel. La forme usuelle d'un monolithe est celle d'un grand pavé de pierre dressé, poli et ciselé avec divers degré de finitions, ce qui dépend des compétences des suivants du champion.

Les squats du Chaos construisent les monolithes les plus habilement polis et aux pierres les mieux taillées. La rune du patron du champion est gravée au sommet du monolithe, et sur toute sa surface les actes et les récompenses du champion sont noté dans la langue du Chaos.

Les monolithes du Chaos se trouvent dans les étendues sauvages et dénudées et dans les sombres forêts qui sont les repères principaux des bandes du Chaos sur les mondes dirigés par l'humanité. Sur des mondes possédant une technologie avancée, les monolithes prennent parfois une forme plus sophistiquée comme par exemple des hologrammes, des écrans vidéo ou des effets pyrotechniques activée par l'approche d'un spectateur détecté par le bruit, les vibrations ou d'autres dispositifs.

Les monolithes du Chaos portent toujours la rune de la puissance à laquelle appartenait le champion ou la rune du Chaos et ils ont protégés par cette puissance ainsi que par le champion en tant que prince démon. Cette protection est parfois telle qu'elle rend le monument indestructible et inamovible, bien que ce ne soit pas toujours le cas et les monolithes anciens, cassés ou érodés par les intempéries sont aussi courants que ceux l'inverse.

Seul un puissant ennemi du Chaos oserait essayer d'endommager un monolithe. Les suivants du Chaos les traitent toujours avec révérence même s'ils sont été érigés en faveur d'un patron autre que le leur. Aucun suivant du Chaos ne passe de son plein gré à coté d'un monolithe sans lire les inscriptions qu'il porte. Les inscriptions sont souvent recopiées et relues autour des feux de camp, durant les fêtes ou avant la bataille. De cette manière, ils entrent en circulation et, dites et redites, elles deviennent les passionnantes sagas du Chaos.

LA MAGIE DES MONOLITHES

Les monolithes agissent comme un lien direct entre le prince démon ou sa puissance tutélaire et le monde matériel. Pour cette raison, de nombreux temples ou lieux saints du Chaos sont construits autours de monolithes.

Tout champion sorcier peut tirer de l'énergie magique d'un monolithe s'il en est à moins de 12ps au début de son tour. L'exception à cette règle concerne les monolithes dédiés à un champion de Khorne qui ne peuvent jamais envoyer ou drainer de la puissance magique, mais ont leurs propres règles spéciales plus bas. Le sorcier gagne D6 points de magie par tour mais, ce faisant, il ne peut jamais excéder son maximum d'origine. Drainer du pouvoir d'un monolithe du Chaos n'empêche pas le sorcier de lancer des sorts.

Aucun pouvoir psychique ne peut être utilisé dans les 6ps d'un monolithe dédié à un champion de Khorne. Ceci s'applique à tous les sorts y compris ceux lancés par les sorciers, les démons, les armes magiques et les anneaux. Toutefois, cela n'affecte pas les pouvoirs des armes et armures magiques.

Si un champion gagne une bataille là ou se trouve un monolithe du Chaos dédié à un champion de sa puissance tutélaire, il peut demander le résultat "Œil du dieu" plutôt que de déterminer aléatoirement sa prochaine récompense du Chaos.

LES MONOLITHES DES CHAMPIONS

La plupart des monolithes sont dédiés aux champions ayant atteint l'état de démon comme décrit au dessus. Néanmoins, il existe d'autres types de monolithes bien qu'ils soient moins courants. Certains monolithes spéciaux sont décrits ci-dessous et d'autres peuvent être inventés par les joueurs pour honorer leurs propres champions ou des puissances inhabituelles.

LES MONOLITHES DES REJETONS DU CHAOS

Si un champion est transformé en rejeton du Chaos, le joueur peut choisir de le retirer de sa bande et de lui construire un monolithe du Chaos. Le monolithe couvre un puits ou une cellule où le rejeton continue sa misérable existence. Quand des adorateurs du Chaos passe à proximité du monument, ils lisent ses inscriptions et passent de la nourriture ou de la boisson par une ouverture munie de barreaux au rejeton du Chaos. De cette manière, il peut survivre à son enfermement.

LES MONOLITHES DES CHAMPIONS MORTS

Si un champion est tué, ses suivants peuvent lui ériger un monolithe comme marque de respect. Le monolithe incorpore une tombe ou un cairn où le corps du champion est allongé de son repos éternel. Si un tel champion du Chaos était réanimé en tant que champion squelette il resterait dans sa tombe, prêt à émerger et à défier les passants. Les monolithes de ce type font souvent office de gardiens pour les cols, les ponts ou les portes qui mènent aux endroits secrets. Le champion squelette émerge automatiquement et combat toute personne essayant de passer et n'autorise le passage que s'il est vaincu. S'il est tué, le champion se retire dans sa tombe et se tient prêt à combattre le prochain groupe qui essayera de passer. Bien que les champions squelette du Chaos ne durent normalement qu'un an et un jour, sa divinité tutélaire peut étendre sa vie indéfiniment s'il est enchâssé dans un monolithe du Chaos.

Les hommes-bêtes érigent eux aussi des monolithes qui ont leurs propres traits distinctifs. Ils sont d'ordinaire longs, fins et grossiers, comme un obélisque ou une aiguille rudimentaire. Les os ou les cornes du champions sont placés dans une niche au nom du champion et sa bannière est drapée autour de la pierre ou enterrée au dessous. Quand un champion homme-bête atteint le statut de démon, ses restes mortels sont amenés jusqu'à une herdstone et son monolithe est érigé à proximité. Des monolithes successifs sont arrangés pour former un cercle, ou une série de cercle concentriques autour de la herdstone pour rappeler éternellement la destinée des champions du Chaos et de leurs suivants.

Pour en savoir plus sur les hommes bêtes allez consulter la page qui leur est consacré.

LES MONOLITHES DE KHORNE

Les monolithes des champions de Khorne sont parfois faits d'os et décorés avec des os courbes et des crânes. Un monolithe de Khorne pourrait aussi être fait de cuivre poli comme un miroir, mais de tels monolithes requièrent les efforts et les compétences des squats du Chaos. Un monument de cuivre ne reflète pas seulement l'image du passant mais aussi celle du champion. Les champions de Khorne passant par là s'arrêteront pour déposer au pied du monolithe les têtes des ennemis tués, formant ainsi une pile de crânes comme celui qui soutient le trône de Khorne.

LES MONOLITHES DE SLAANESH

Les monolithes des champions de Slaanesh sont souvent faits de rochers cristallins exotiques veinés de rose ou de rouge et de veines de quartz scintillant. Les monolithes de légende taillés dans de gigantesques gemmes sont décrits mais rarement rencontrés. Les bords sont sculptées de corps enlacés ou de figures humaines prises dans des débauches festives ou des danses endiablées. Les sculptures font apparaître des images séductrices de plaisir et de pouvoir, de musiques enchanteresses, de rêves séduisants et d'autres tentations du Chaos. On raconte qu'un homme faible qui regarde un de ces monolithes y restera à rêver éternellement.

LES MONOLITHES DE NURGLE

Les monuments de Nurgle ont presque toujours l'air anciens et effondrés, car le seigneur de la décadence ne fait aucun effort pour préserver les monuments construits en son nom. L'argile et l'ardoise sont les matériaux de prédilection pour construire de tels monolithes, et quelques uns sont taillés dans l'acier rouillé ou cuivre verdit, ses nombreux coins et recoins hébergent toutes sortes de bestioles visqueuses, dont des serpents, des lézards, des crapauds, des limaces et des escargots. Quand quelqu'un approche, une grande masse noire de mouches apparaît de l'intérieur du monolithe et le recouvre. Les champions de Nurgle jetteront les cadavres de leurs camarades et de leurs ennemis au pied de la pierre afin qu'ils y pourrissent et contribuent à l'amas de détritus alentours.

LES MONOLITHES DE TZEENTCH

Les monolithes du seigneur du changement sont inconstants mais spectaculaires. Ils peuvent être bâtis de pierres exotiques comme de l'obsidienne noire ou de marbre rougeoyant, mais ils sont le plus souvent façonnés de matière totalement improbable. Une fois un monolithe érigé, Tzeench ou le prince démon altère sa forme de façon continuelle, le transformant pour l'adapter à une lubie ou un but immortel. Un bloc de feu, de fumée, de sang ou d'eau sont des exemples. Des monuments particulièrement effrayants, faits de chair vivante, crieront sur les passants. Quelques monolithes flottent inexplicablement dans les airs alors que d'autres sont posés la surface d'un lac ou d'une rivière.

LES MONOLITHES COSMIQUES

Le monde de Warhammer est prisonnier des vents de magie si bien qu'il reste isolé des autres mondes de la galaxie humaine. Partout ailleurs, les forces de l'Imperium combattent avec ténacité l'influence du Chaos, de telle sorte que les agressions ouvertes des champions et de leurs suivants sont limitées aux zones non contrôlées par l'Imperium. Sur les monde où les champions du Chaos atteignent l'état de démon ou la mort, il existe des monolithes à leur mémoire, tout comme sur le monde de Warhammer. Les monolithes cosmiques sont des tablettes, des pierres plates ou des cercueils qui flottent dans l'espace même. Ils orbitent souvent autour de mondes et transmettent leurs inscriptions aux vaisseaux passant à proximité ou projettent directement leur image à l'intérieur des vaisseaux.

Les space hulks sont de gigantesques épaves spatiales qui flottent dans l'espace, entrant ou sortant régulièrement du Warp, apparaissant et disparaissant de manière imprévisible et mystérieuse. Ils comprennent souvent de nombreuses carcasses agglomérées entre elles et sont habités par de nombreuses créatures de l'espace profond qui les utilisent pour voyager de par la galaxie. Les forces du Chaos elles-mêmes utilisent parfois les hulks pour voyager dans la galaxie et beaucoup sont si larges qu'ils sont virtuellement des mondes où les conflits entre les bandes du Chaos et d'autres habitants sont inévitables. Des monolithes du Chaos sont construits pour les champions qui meurent ou deviennent des démons dans ces space hulks. Les marines impériaux qui abordent ces derniers trouvent souvent de ces monuments toujours intacts comme un rappel terrififant de la menace omniprésente du Chaos.