PLANTES ET POTIONS DU CHAOS

Transcrit d' Il y a quelque chose de pourri à Kislev

SIGURYA NATANS

Lorsqu'elles sont dérangées, ces plantes jaunes flottantes à bulbe projettent de fines spores qui, en cas d'inhalation ou de contact avec la peau, provoquent une forte réaction allergique (Test d'E ou toutes les caractéristiques sont réduites de moitié pendant 1D6 x 10 rounds après la fin de l'exposition).

La potion qui en est extraite est verte, épaisse et opaque, son odeur rappelle les jacinthes aquatiques. Elle donne un bonus de +30 à tous les Tests de Contre-Magie.

 

GIRALUNA MINEURE

Ces champignons cylindriques sont pulpeux et gris. Une faible dépression contient des grappes de spores de la taille de pois, enveloppées d'une sorte de marmelade. Le contact des spores sur la peau permet l'infiltration d'un poison du système nerveux qui atteint le flot sanguin et affecte tout le corps (Test de Poison ou apparition de Paralysie en Phase 1, voir WJRF, p 139).

La potion extraite est un liquide épais et translucide, avec une légère odeur de matière végétale pourrie. Le buveur devient sujet à la Frénésie.

 

TIRILS ETRANGLEUR

Au contact, les vrilles délicates et ondulées de cette plante s'enroulent autour des objets les plus proches (Attaque par Constriction à F 2 - voir WJRF, p 124). Lorsque le sujet retire les vrilles, il peut (Test de Dex) s'écorcher sur les épines empoisonnées qui sont dissimulées par le duvet des vrilles. Le poison provoque la dépression (voir WJRF, p 85).

La potion extraite est un liquide aqueux et sans odeur. Il immunise contre tous les effets psychologiques.

 

GERMINATEURS CUCURBITACEENS

Ces parasites sont transmis à la plante réceptrice (généralement des légumes comme les concombres) par des spores qui se faufilent à la surface puis s'épanouissent en produisant des radicelles tentaculaires et des protubérances bulbeuses. Le contact avec la plante elle-même n'a pas d'effet spécifique.

La potion est un liquide transparent et inodore. Pour être efficace, elle doit être absorbée de façon interne, mais elle est indécelable quand elle est mélangée à la plupart des boissons. Elle provoque le sommeil comme le sort de Magie Mineure du même nom.

 

ARTISIA

Cette espèce de fougère possède des frondes blanc-gris tachetées et ondulées dont la surface charnue et visqueuse est repoussante mais inoffensive.

La potion obtenue est inodore, mais son goût est particulièrement nauséeux. Après avoir bu la potion, le sujet doit tenter un test d'Endurance à chaque round ; jusqu'à la réussite, le sujet ne peut rien faire si ce n'est avoir des haut-le-cœur et présenter d'horribles grimaces. Dès que le test est réussi, les scores de M et A du buveur sont doublés pendant la durée d'action de la potion.

 

CAMPORANA

Les poils fins des feuilles épaisses de cette plante sont couvert d'une huile fortement toxique qui agit comme une seule dose d'Humanicide (WJRF, p 82).

La potion est une substance épaisse, sombre et goudronneuse dont l'odeur ressemble à celle de l'huile de lampe. Lorsqu'elle est utilisée comme poison inductif, elle agit comme deux doses d'Humanicide (WJRF, p 82).

 

TUBOLARA

Le fluide recueilli au fond de ces tiges tubulaires a les mêmes effets que la potion extraite. Toute autre forme de contact est sans effet.

La potion est un fluide aqueux, doux à la fois par le goût et par l'odeur. Il provoque la démence (WJRF, p 85).

 

PROTURBIS MINEUR

Le contact avec ces délicats végétaux à l'allure de champignon amène une projection de minuscules spores. Au contact de la bouche ou des tissus nasaux, les spores sécrètent une substance grasse et toxique provoquant une dépression immédiate et intense du système nerveux et la victime contracte le Fléau de la Mort-Vivance.

La potion extraite est un liquide aqueux amer et inodore. Il produit le même effet que l'inhalation des spores.

(Laissons le Répurgateur Mikhail nous parler du Fléau de la Mort-Vivance :)

"Comme je vous disais, le Tiléen et la vieille femme parlaient des spores d'une plante à protubérances, ou quelque chose comme ça. Disaient que j'avais dû en respirer à l'étage, dans la pièce avec toutes les plantes étranges. Le Tiléen a dit que j'avais contracté ce fléau et il a été pris d'un fou rire. Drôle de gars.

"J'ai alors demandé, quel genre de fléau vous permet de vous balader avec un trou pareil dans la poitrine ? Et sans respirer ? La femme Durgul déclara que je ne respirais pas car j'étais mort.

"Il m'a fallu un moment pour assimiler ça. Quand je suis revenu à la charge et que je les accusais de Nécromancie, la femme Durgul a souri mais le Tiléen a été un peu décontenancé et m'a informé, plutôt sèchement, qu'il était alchimiste. C'est alors que j'ai réalisé que j'étais un Zombie.

"Ils se sont montrés très compréhensifs. Apparemment, je ne suis absolument pas un Zombie - bien que ce fléau ait fait de moi un Mort-vivant. Selon Durgul, un Zombie, c'est un morceau de viande que des forces magiques maintiennent en mouvement - elle semblait mépriser profondément ce qu'elle appelait les formes inférieures de Nécromancie - alors que je suis un corps mort que son esprit original habite encore. Vous pourriez dire que je me hante.

"Ils essayent toujours de découvrir pourquoi je ne ressens rien - je peux vous grarantir que je ne tiens pas à ressentir les ravages des trous comme celui de ma poitrine - mais il semble que c'est normal.

"Tous ceux qui ont été exposés aux spores perdent toutes leurs sensations, l'odorat, le goût, ils ne peuvent plus manger, ni respirer, ni guérir, mais ils bougent, voient, parlent et pensent comme s'ils étaient vivants.

"Pardon ? Contagieux ? Je n'en sais strictement rien. Mais il est probable, si vous êtes passés près des drôles de plantes, que vous soyez déjà contaminés.

"Bon, je ne crois pas qu'il y ait quoi que ce soit à faire maintenant - au moins vous savez que ce ne sera pas douloureux…"

TIRILLUS MIMETICUS

Cette plante a la capacité d'imiter les pierres. L'inspection visuelle ne permet pas de distinguer les plantes des roches avoisinantes, mais au toucher, elles sont douces et molles comme des éponges. Leur surface est couverte d'une huile hautement volatile qui s'enflamme au contact (traitez comme de l'huile enflammée - WJRF, p 80). La flamme n'affecte pas la plante et disparaît en quelques secondes. Après le feu, la plante a besoin de 7-10 jours pour reconstituer sa réserve d'huile inflammable.

La potion extraite est un liquide incolore, comme l'eau, mais en débouchant la bouteille ou en la brisant, la potion s'enflamme instantanément comme un sort Boule de Feu. Bonne chance à ceux qui voudraient humer ou goûter cette potion.

 

ANACLEA TALUDENSIS

Les fleurs noires et brillantes de cette plante émettent une radiation similaire à celle des Pierres Distordantes (ie. Malepierre). Le contact ne produit pas d'effet, mais une exposition prolongée (24 heures ou plus à moins de 5-10 mètres, quelle que soit les protections organiques entre la fleur et le sujet) peut provoquer une mutation (5% de risque - vérifiez une fois par semaine d'exposition). La pierre et le métal de 2.5 cm ou plus arrêtent les radiations dangereuses. Les échantillons qui sèchent dans le laboratoire sont conservés dans une boîte plombée particulière dans la grande armoire.

La potion extraite est une substance noir-argentée semblable au mercure, inodore et miroitante. Radici et Durgul espèrent pouvoir l'employer comme base médicamenteuse pour soigner les mutations du Chaos, mais jusqu'à présent, elle n'a pas donné d'effet détectable sur le buveur.