LES ERRANTS

Synthèse de la Compilation, du Rogue Trader et du Codex Eldar V2

Il n'est pas rare que certains eldars quittent la Voie de l'Eldar. En effet, certains se rebellent contre ce chemin tracé qui leur est tracé et la structure sociétale stricte et formaliste des vaisseau- mondes. D'autres se trouvent insuffisamment préparés pour le rôle qu'ils se sont choisis et quitte son vaisseau-monde. Sans la Voie de l'Eldar, il n'est pas rare qu'un individu succombe à la folie, voire à des pulsions destructrices ou suicidaires.

Les arlequins sont un exemple spécifique d'eldars ayant quitté la Voie. Les exarques sont une autre forme, poussée à l'extrême, de ce péril universel – c'est pourquoi ils ont une place à part dans la société eldar.

Le plus extrême de ces comportements est la Voie de la Damnation – mais de cela, aucun eldar ne parlera et si peu de choses en sont connus.

LES ERRANTS

La société des eldars est très formaliste et tous suivent ce qu'ils appellent la Voie de l'Eldar. La Voie de l'Eldar est un système d'apprentissage base sur l'expérience et qui permet aux eldars de maîtriser leur tempérament et de canaliser leurs pulsions. Il n'y pas de voie unique mais chaque voie offre une expérience différente. Quelle que soit la voie à laquelle un eldar se consacre, il est guide par des maîtres accomplis et surveille à tous les niveaux de son apprentissage. Une telle abnégation est impensable pour les humains car elle exige une discipline et un contrôle de soi qu'ils ne peuvent atteindre.

Parfois les incroyables contraintes de la société eldar sont trop lourdes à supporter pour certains individus, ils quittent alors leurs vaisseaux-mondes et deviennent des errants. De nombreux eldars passent des années ou des décennies en tant qu'errants, avant de revenir sur la Voie de l'Eldar. Les errants doivent porter le terrible fardeau de leur intellect sans la protection que donne la Voie de l'Eldar. Ils sont dangereusement vulnérables au sein de l'univers. Leurs esprits sensibles sont de véritables phares qui attirent les créatures démoniaques du Chaos et en particulier Slaanesh, le Grand Ennemi. Seules des individualités très fortes peuvent mener longtemps la vie d'un errant. Après des années d'errance, d'aventure et de navigation à bord des flottes pirates, la plupart des eldars retournent vers le sanctuaire de la Voie de l'Eldar.

Il existe différentes catégories d'errants. Ils quittent leurs vaisseaux-mondes pour vivre ailleurs, bourlinguant généralement à travers la galaxie, visitant les mondes humains et exodites. Il ne sont pas les bienvenus à bord des vaisseaux mondes et n'y restent que brièvement car leurs esprits perméables risquent d'attirer les prédateurs du Warp. Les démons et leurs semblables peuvent habiter l'esprit d'un errant et ainsi accéder au cœur de moelle spectrale d'un vaisseau-monde. Les errants présentent une autre particularité dérangeante, ils peuvent attirer hors de la Voie les jeunes eldars romantiques alléchés par les récits de voyages.

LES FLOTTES PIRATES

Certains eldars brûlent de voir les espaces intersidéraux. Ils rejoignent alors les flottes d'exploration et disparaissent dans le Warp, à travers les tunnels de la Toile. La plupart ne reviennent pas, bien que certains réapparaissent couverts de trésors extraterrestres. Ils rapportent des nouvelles de mondes nouveaux, de découvertes fabuleuses et de batailles féroces aux confins de la galaxie. Il n'est pas inhabituel pour les humains d'entretenir des rapports avec ces aventuriers car ce sont pratiquement les seuls eldars qu'un humain peut espérer rencontrer en dehors du champ de bataille.

Les eldars sont des marchands habiles assez inhabituels de par le fait que les sociétés des vaisseaux-mondes n’ont pas besoin de grand chose en provenance du reste de l’univers. De nombreux échanges ne sont pas fait par nécessité, ils sont perçus plutôt comme un simple divertissement ou comme un moyen de voyager dans les sociétés étrangères. Pour de nombreux eldars, la monotonie tranquille et idyllique des vaisseaux-mondes devient si ennuyeuse qu’ils sont poussés à s’associer avec d’autres races plus jeunes et plus excitantes. En dehors des marchands, il y a des eldars entièrement immergés dans des sociétés aliens, qui sont devenus aventuriers ou mercenaires.

Ces aventuriers, en tant qu’individus ou que petits groupes, ne sont pas rares dans l’Imperium. Ils sont tolérés par la plupart des autorités et attirent toujours l’attention. Parfois, ils seront engagés comme chasseurs de primes, chercheurs de trésors ou guerriers. De plus grands groupes d’eldars s’organisent parfois en bandes de mercenaires, à la fois craintes et respectées. Les mercenaires ne sont pas les bienvenues sur les mondes paisibles et ordonnés, mais sont souvent recherchés par les factions mécontentes, les commandants impériaux belliqueux ou même comme escorte contre les pillards. Les plus fameux de ces mercenaires, ou plutôt les plus infâmes, sont composés de renégats de la société eldar : les psychotiques, les mécontents, les assassins et les malveillants ; des individus en conflit avec leur race et méprisés par les congénères qu’ils pourraient rencontrer.

Les plus intrépides ou les plus dérangés de tous ces aventuriers de l'espace deviennent pirates et, par là même, les ennemis de l’Imperium et de l’humanité. Ils mélangent souvent commerce, visitant régulièrement leurs vaisseaux-mondes ou les exodites, et pillage, attaquant les vaisseaux orks ou humains. Ils louent même parfois leurs talents aux races étrangères désireuses d'exploiter leurs nombreuses compétences. La distinction entre les flottes d'explorations eldars, les pirates et les pillards n'est pas évidente car beaucoup de voyages d'exploration se terminent en de véritables expéditions militaires. A mesure que le foyer et la Voie de l'Eldar s'éloignent, la nature excessivement violente des eldars resurgit. Les pirates eldars sont ombrageux et imprévisibles, aussi bien enclins à la clémence qu'à la cruauté.

De nombreux pirates sont devenus célèbres sur les vaisseaux-mondes ou même au-delà. Certains d'entre eux étaient des brutes avides de sang en proie aux-mêmes démons que ceux qui provoquèrent le déclin des eldars. Galadhar le Gris fut un des plus sanglants et son nom restera encore célèbre longtemps dans le peuple de Duro, le monde exodite qu'il utilisait généralement comme base pour aller piller des centaines de planètes alentours, avant que la flotte impériale ne le traque et ne le détruise. De tels individus peuvent aussi bien tuer sur un simple caprice ou anéantir un monde sans sourciller que faire preuve de la plus grande compassion vis à vis d'un ennemi vaincu.

Yriel d'Iyanden, fut l'un des rares grands pirates à revenir sur la Voie de l'Eldar. Autrefois amiral de la flotte d'Iyanden, Yriel fut chasse de son poste pour avoir laisse son monde sans protection alors qu'il menait un raid dans l'Oeil de la Terreur. Bien qu'arrive juste à temps pour sauver Iyanden, il fut limogé. Ecœuré par tant d'ingratitude de la part de ses compatriotes, il devint un errant. Avec d'ancien membres de son équipage il prit l'espace et les Pillards d'Yriel devinrent célèbres.

Pendant des années, Yriel rançonna les routes commerciales. Il louait également ses pillards comme mercenaires pour de petits seigneurs planétaires et obtint de francs succès parmi les mondes humains des alentours. Sa réputation grandissait à chaque nouveau succès, mais il ne céda jamais à la tentation du massacre gratuit si caractéristique des flottes pirates. Il retourna sur Iyanden, juste à temps pour sauver les siens d'une flotte tyranide et recommença à suivre la Voie de l'Eldar.

Pour en savoir plus sur Yriel, reportez-vous aux guerres tyraniques.

Selon la liste V1 des pirates eldars, ils utilisent parfois des zoats renégats comme troupes.

Quelques marquages et symboles de pirates et mercenaires eldars célèbres.

LES SCOUTS

En dépit du fait que de nombreux errants aient un besoin physiologique de s'évader des rigueurs de la Voie de l'Eldar, ils demeurent néanmoins loyaux à leur vaisseau-monde et à leurs traditions et restent résolument des eldars à part entière.

Ils sont nombreux à accepter des missions de leurs prophètes et à continuer ainsi à servir leur peuple efficacement. Il y a un grand nombre de tâches qui ne pourraient être accomplies sans l'existence des scouts. Ceux-ci parcourent les mondes extraterrestres, à la recherche d'issues secrètes et oubliées de la Toile, ils explorent de nombreux mondes vierges afin de chercher des lieux propices à l'implantation de nouvelles colonies. Il arrive même que les scouts soient envoyés à la recherche d'anciens artefacts ou de pierres esprits disparues.

Mais leur tâche la plus fréquente est celle de sentinelle et de garde avancée, ils font régulièrement des rapports sur tous les dangers potentiels qui peuvent menacer les leurs. Les scouts visitent fréquemment les exodites et les vaisseaux-mondes. Toutefois en tant qu'errants, ils ne restent jamais très longtemps sur un vaisseau-monde. Ils passent le plus clair de leur temps loin de chez eux, souvent engagés dans de lointains conflits ou sur des mondes étrangers. En temps de guerre, ils reviennent auprès des leurs pour aider à les défendre. A d'autres moments, ils errent à travers l'espace pour l'accomplissement de leur mission. Ils portent un costume fonctionnel, dérive de ceux des Exodites et on les reconnaît facilement à leur allure de baroudeurs. Les missions qu'ils entreprennent sont risquées, souvent même extrêmement dangereuses et un scout est toujours arme de tout un arsenal très efficace.

Les scouts peuvent voyager pendant des années avant de rentrer chez eux reprendre la Voie de l'Eldar. Beaucoup d'entre eux meurent dans des endroits lointains et leur pierre esprit est à jamais perdue, tandis que d'autres ne reviennent jamais vers la Voie de l'Eldar et deviennent alors des hors la loi de la pire espèce.

J'ai toujours trouvé stupide d'associer les scouts aux errants. En effet, leur armement standardisé (le fusil à aiguilles), leur uniforme et leur usage monolithique (l'infiltration) semblent peut compatibles avec leur statut d'aventuriers. Les errants, même s'ils peuvent se rassembler en petites bandes pour des raisons pratiques (mise en commun d'un vaisseau par exemple), doivent avoir un armement et des profils très hétérogènes.

On pourrait peut-être avancer que les scouts ne sont pas des errants mais suivent une Voie particulière moins formelle que les autres (celle du chasseur par exemple!) qui leur permet de s'éloigner du vaisseau-monde afin de partir en reconnaissance.

Patatovitch

LE CHAOS

Il existe de nombreux dangers auxquels un errant doit faire face. La plupart sont des dangers matériels qui peuvent être surmontés. Mais les périls qui guettent l'esprit de l'eldar sont bien plus insidieux et dangereux. Loin de chez eux et sans leurs anciens maîtres pour les guider, les eldars peuvent sombrer dans la damnation. Il est extrêmement facile à un eldar de céder aux attraits du Chaos car Slaanesh n'est que l'incarnation des pires excès de l'esprit eldar. La moralité humaine ne s'applique pas aux eldars et pour le cote obscur de l'esprit eldar la vie ne signifie rien. La cruauté et la générosité ne sont que des caprices passagers. La beauté et la sensibilité sont des vertus qui peuvent être exprimées dans le sang et la violence aussi bien qu'en chanson. Pour un esprit eldar sans tabous, il n'y a ni folie, ni bon sens, la vie n'est qu'une suite de moments à vivre intensément.

De tous les servants du Chaos, peu sont aussi maléfiques et autant à la merci de leurs maîtres que les champions du Chaos eldars, leurs âmes à jamais tourmentées sont irrémédiablement perdues pour la race eldar.

Les mondes déchus

lorsque les mondes eldars furent engloutis par la brèche ouverte dans le temps et dans l'espace connu sous le nom de l'Oeil de la Terreur, ils ne furent pas détruits. Ils furent attirés dans le Warps et, horriblement alteré, ils devinrent la demeure de démon ou d'autres entités du Chaos. Ces mondes continuent à exister dans les limbes éternelles, à moitié réel, à moitié dans le Warp. Dans cet environnement, les mortels et les démons coexistent, les lois de la physiques de l'univers se mèle aux possibilités infinies du Chaos et produisent des planètes de cauchemars. Il est impossible d'imaginer des endroits plus singuliers: le ciel y est en feu, on y voit des rivières de sang et les mortels sont tourmentés par leur maîtres démoniaques. Chaque mondes est un enfer royaume d'un prince-démon, servant préféré des dieux du Chaos.

Pour les eldars, ces planètes sont appelé mondes déchus. La tradition dit que ces mondes renferment toujours quelques uns des plus grands secrets de la race eldar malgré les mutations qu'ils ont subi. Les légendes veulent aussi que certaines planètes abritent toujours des eldars, descendant d'eldars inféodés au Chaos, épargnés ou recréés par Slaanesh. Quelques fois des errants courageux bravent les dangers de ces mondes à la recherche de trésors ou d'amis. Ils survivent rarement et ceux qui reviennent sont si mortellement blessés dans leur âmes et dans leurs chairs qu'ils n'aspirent plus qu'au repos dans le réseau d'infinité.