COULEURS DE LA GARDE IMPERIALE

Synthèse Codex GI V2, SM2 Les armées de l'Imperium (p25-27), IA1 V2 (p277-278)
Sources

Bien qu'il y ait eu originellement des règles strictes dans la Garde Impériale pour le marquage et la peinture des véhicules, au fil des ans, elles ont été progressivement oubliées. Il y a donc une immense diversité de camouflage pour les véhicules et leur marquage parmi ses armées. Cela est principalement du à la diversité des régiments et la variété des environnements dans lesquels ils combattent.

Certains régiments de la Garde Impériale suivent encore scrupuleusement les règles officielles mais même parmi ceux-là beaucoup ont changé plusieurs fois. D'autres régiments ont conçu leurs propres schémas, simplement pour s'adapter à un théâtre d'opération ou à la lubie d'un général.

DES COULEURS DES UNIFORMES ET DES VEHICULES

Les raisons du choix d'une couleur particulière pour les véhicules d'un régiment peuvent se trouver parmi une ou des suivantes :

- Camouflage. En utilisant des couleurs et de motifs de l'environnement.

- Confusion. En brisant l'aspect du véhicule pour éviter qu'il ne soit trop facilement visé ou repéré par l'ennemi.

- Reconnaissance. Une couleur ou un motif particulier permet aussi aux soldats de différencier ami et ennemi et les différentes unités.

Les bases théoriques et le succès de leurs applications varient considérablement d'une unité de la Garde Impériale à l'autre. Certains schémas sont le résultat d'années de recherche, d'autres sont le fruit de traditions établies et d'autres encore de simples essais empiriques des troupes du front.

Les schémas les plus complexes tendent à utiliser comme base les travaux contenu dans le chapitre "Tactica Obscura" du Tactica Imperium. Ce document exhaustif expose les grandes lignes des principes du camouflage. Il ne couvrent pas seulement les couleurs et les motifs mais il analyse aussi la structure des différents motifs, la diffusion, les distances de mélange, les perturbations envahissantes et non envahissantes et d'autres principes. [...]

L'apparence des véhicules peut aussi être grandement affectée par leur exposition aux éléments. Cet effet, communément appelé salissure, peut être le résultat de nombreux facteurs comme la lumière, la température, l'atmosphère, l'humidité et la poussière. Ainsi l'apparence d'un véhicule peut changer régulièrement car sa peinture montrera des signes de décoloration, de craquèlement, d'effritement, de salissures, etc.

Nous présentons ici les principaux camouflages et combinaisons de couleurs, mais il en existe bien d’autres car c'est au commandant de décider de l'apparence de son armée. Bien évidement, en pratique les troupes doivent utiliser des véhicules peints hâtivement ou même venant d'une autre zone de combat et portant un autre type de camouflage.Certains régiments de garde possèdent des couleurs traditionnelles immédiatement reconnaissables ne faisant pas parties de celles décrites plus loin.

Les couleurs Codex

Les douze couleurs de base recommandées pour les véhicules par le [Tactica Imperium] sont présentées ci-dessous. Les commandants personnalisent souvent leurs motifs, cependant la sagesse de l'antique Codex Astartes est très respectée et la plupart des commandants suivant son enseignement au niveau des couleurs à employer.

- Vert de combat : Cette couleur vert neutre donne des camouflages idéaux dans des régions rurales au climat tempéré, où la lumière est moyenne et sur les terrains boisés ou constitués de plaines et de pâturages.[...]

- Bronze Forge : Couleur très réfléchissante, conçue pour protéger les véhicules de radiations solaires ou autres effets atmosphériques. Elle est utilisée pour les forces terrestres des légions titaniques, et le nom des mondes forges de l'Adeptus Mechanicus.[...]

- Orange Feu : C'est un excellent camouflage sur les mondes désertiques au paysage minéral composé de grandes étendues oranges. Bien que plutôt claire, elle s'adapte bien aux terrains saturés de couleurs chaudes.[...]

- Cendre : Cette couleur gris-vert clair se confond à celles des plaines minérales des déserts de cendre ainsi qu'à tout environnement désertique saturé de lumière. [...]

- Bleu nuit : Couleur commune pour des mondes peu éclairés, celle ne refète quasiment pas la lumière et s'adapte très bien aux cavernes et aux rochers.[...]

- Vert jungle : Comme son nom l'indique, cette couleur a été conçue pour les décors de jungles, bien qu'elle soit aussi indiquée pour les forêts denses. Elle est aussi utilisée sur les mondes désertiques ayant une fort couleur verte.[...]

- Gris Codex : Cette couleur est utilisable pour la plupart des environnements et est particulièrement efficace dans les ruines, décombres ou environnement enfumées.[...]

- Désert sulfureux : Cette couleur jaune sombre fournit d'excellents camouflages sur le sables, les roches jaunes et les environnement sulfureux. […]

- Rouge apocalypse : C'est une couleur très vive mais elle fonctionne parfaitement sur les mondes ayant un sol rouge ferreux, un ciel rouge et un environnement volcanique qui baigne le terrain d'une vive lumière rouge.[...]

- Blanc Polaire : Conçue pour s'adapter aux environnement froids, comme la neige et la glace, cette couleur est aussi utilisée pour des déserts minéraux ayant des couleurs neutres, spécialement les déserts de sel. […]

- Vert jaune : C'est une couleur vert jaune qui est utilisée spécialement pour les mondes ensoleillés couverts d'une végétation luxuriante. C'est aussi la couleur utilisée pour la plupart des pièces d'artillerie.[...]

- Bleu horizon : C'est une couleur bleue grise qui se confond avec la couleur du ciel et qui est donc appelée bleu horizon. Sur des terrains clairs, elle fonctionne étonnamment bien.[...]

Les motifs

Le [Tactica Imperium est] illustré de nombreux motifs, dont les plus représentatifs sont représentés ci-dessous. Les motifs sont établis, seules les couleurs peuvent varier. [On trouve des motifs en zig-zag, des zébrures, des taches, des bandes, des raies, des lignes brisées ajourées ou non.]. Des milliers de motifs de camouflages sont utilisés à travers toute la galaxie. Chaque fois qu'un régiment est levé, il reçoit un camouflage qui lui est souvent particulier. Le résultat est une innombrables variété de motifs, adaptés à tous les types d'environnement.

Synthèse des schémas présentés dans Les armées de l'Imperium (SM2) et le Codex GI V2.

[…] Dans la pratique, les combinaison de couleurs ainsi que les motifs diffèrent inévitablement lors de leur application. Les motifs peuvent être modifiés de façon à ce que les lignes prennent des directions opposées, le nombre de bandes et de taches, par exemple, est parfois fonction du terrain ou de la forme du véhicule. On voit même certains commandants ou équipages superposer deux types de camouflages ou ajouter des taches plus petites ou même d'autres motifs.

Le Compendium (p78-79) montre aussi quelques autres camouflages en vigueur dans la Garde et chez les Space Marines (cliquez pour agrandir)

MARQUAGES GENERIQUES : INFANTERIE ET VEHICULES

L'insigne d'armée ou de campagne

Lorsque les armées de l'Imperium sont engagées dans une nouvelle campagne, il est de tradition d'adopter un symbole ou un insigne portée par toutes les troupes ou véhicules. Chaque pièce d'équipement et, en théorie, chaque uniforme de soldat doit porter un insigne d'armée. Ces insignes aident l'administration et aux mouvements des grandes quantités de matériel militaire et de troupes employées à travers la galaxie, ils évitent également des confusions de cibles.

De cette façon, une armée entière peut être identifiée par un même symbole, même si elle est composée d'unités différentes. Elles sont habituellement adoptés par toutes les forces combattantes quelle que soit leur origine : des régiments de la Garde Impériale, des légions titaniques, des chapitres Space Marines ou des alliés squats, par exemple.

Les insignes de campagnes sont toujours choisis par l'officier supérieur en charge des forces mises en œuvre et ils ne sont utilisés que pour la durée de la campagne. Une fois la campagne terminée, les armées sont dispersées et les insignes remplacés par de nouveaux quoique certains peuvent parfois les conserver comme marques honorifiques (par exemple, pour une conduite exemplaire).

Ci-dessous, quelques exemples d'insignes d'armées ou de campagne. Ce peut aussi être des formes géométriques simples (Les armées de l'Imperium - p30).

Le régiment

Il existe des milliers de régiments de la Garde Impériale enrôlés sur des milliers de mondes. Chaque régiment de la Garde Impériale reçoit le nom de sa planète d'origine, ainsi qu'un numéro d'identification.

Par exemple, le XVIIe de Catachan et le 17e régiment levé sur Catachan. Chaque régiment est divisé en compagnie distinctes de tailles à peu près égales, généralement une centaine d'hommes. Le nombre de compagnies que compte un régiment peut varier de deux ou trois à vingt ou trente, ceci dépend de plusieurs facteurs comme la date de recrutement du régiment, la population de la planète d'origine, les pertes subies et ainsi de suite.

Les marquages en V1 de l'"Armée Impériale" [Rogue Trader p162]

Insignes (de gauche à droite) : 1er Régiment ("The Big One"), le 22e, le 53e, Police Militaire (voir aussi Field Marines), Légion pénale et Troupes de Choc.

La couleur de la barre varie selon l'arme utilisée : rouge, lance-flammes ; noir, Graviton; jaune, Beamer ; vert : Plasma

Grades de sergent et de capitaine.

Marques diverses (gauche à droite) : "Badge de ferveur religieuse", "Galon de blessure", "Récompense pour actes de bravoure insensée".

Symboles de véhicule : à roue, chenillé, antigrav et marcheur :

LES MARQUAGES DE L'INFANTERIE [image WDF67 p5]

Une compagnie est généralement divisée en trois pelotons [en V1, il y a quatre escouades par peloton, en V2, 3 et en V3, 2 à 5...], comprenant chacun une escouade de commandement et trois escouades de combat, qui peuvent être des escouades ordinaires ou d'armes lourdes, voir une combinaison des deux. Chaque escouade peut disposer d'un transport mécanisé, une Chimère par exemple.

Chaque soldat peut porter cet insigne circulaire, souvent sur l'épaulette mais c'est souvent plus clair sur les transports assignés :

Vous avez ci-contre, la Chimère affectée à la 3ème escouade du peloton Bleu de la compagnie Jaune du 56ème régiment de Catachan. On aperçoit aussi un insigne de campagne (le grand crâne blanc dans un losange), ce qui sans doute un insigne honorifique (le petit crane bleu sur la coque) et une personnalitation (le crâne ailé et le devise).

Le codex GI V3 p16 présente un autre système pour les cadiens :

"Chaque escouade reçoit un nombre à trois chiffres qui lui est propre. Les escouades de commandement sont seulement repérées par deux chiffres séparés par un crâne. Les nombres commençant par un ou deux zéros sont généralement réservés aux Kasrkins ou aux escouades de vétérans."

Sur les identifications de grades, même dans le Imperial Munitorum Manual, elles ne sont pas évoqués. On est réduit à regarder les figurines : on peut imaginer qu'il y a énormément de variations d'un régiment à l'autre. Depuis la V3, on constate que les sergents portent trois chevrons (comme indiqué dans le Rogue Trader, par ailleurs) et on voit certains soldats avec 1 ou 2 chevrons.

LES MARQUAGES DES VÉHICULES

Les immenses régiments mécanisés de la Garde Impériale peuvent inclure à la fois des compagnies de tanks et d'artillerie. Chaque compagnie comprend généralement trois escadrons blindés ou batteries et un véhicule QG. Chaque escadron comprend normalement trois véhicules. Pour les conflits à grande échelle, ces compagnies combattront rassemblées, constituant d'immenses formations d'une puissance dévastatrice. Les véhicules des compagnies de tanks et d'artillerie sont souvent détachés pour appuyer les pelotons de la Garde Impériale.

L'immatriculation des véhicules de la Garde Impériale peut, à l'instar du camouflage grandement varié d'un régiment à l'autre et d'une campagne à l'autre. Les marquages entrent généralement dans l'une de ses catégories :

Certains véhicules portent nombre de marquages, d'autres se contentent d'un seul numéro voire d'aucun marquage.

Numéro de tanks

Les escadrons de la Garde Impériale comportent souvent trois véhicules et ce chiffre permet de les identifier du premier coup d’œil.

Les numéros et les lettres peuvent représenter différentes choses mais il est assez commun qu'ils désignent la compagnie, l'escadron et un véhicule particulier. Trois chiffres représentent habituellement les trois, deux chiffres représentent généralement simplement l'escadron et le véhicule et un chiffre seulement le véhicule. Par exemple, "213" représentera, le 3ème véhicule du 1er escadron de la 2ème compagnie. "B2" pourra être lu comme le 2ème véhicule de la compagnie Bêta. Certaines unités utilisent le chiffre 0 ou une lettre particulière pour les marquages des véhicules de commandement ou de QG.

Les unités peuvent aussi être désigné en utilisant des badges particuliers et des bandes colorées. Ces dernières indiquent habituellement la compagnie : rouge pour la première, bleue pour la seconde, verte pour la troisième par exemple. De nombreux commandants n'aiment pas cette méthode d'identification et ne l'utilisent pas car elle compromet le camouflage d'un véhicule.

Les équipages de certains régiments peignent encore le nom de leur régiment (des abréviations du type NECRO. XII -douzième régiment de Necromunda- sont typiques), le nom de leur véhicule et des slogans sur la coque de leur tank. Ces inscriptions peuvent varier en qualité : certaines sont rapidement inscrites sur le champ de bataille tandis que d'autres sont peintes ou gravée avec attention avant le déploiement. D'autres marques sur les tanks peuvent être des totems porte-bonheurs ou de petits artefacts religieux qui sont récompensés ainsi par l'Ecclésiarchie d'une loyauté ou d'un zèle particulier de l'équipage.

Des marques de victoires peuvent être ajouté par l' équipage pour chaque victoire confirmée. Elles peuvent prendre la forme de bandes autour du fut d'une arme, des croix, un décompte ou autres.

Exemples :

1 Lettre de compagnie, numéro d'escadron, numéro du véhicule
2 Numéro de compagnie, numéro d'escadron, numéro du véhicule
3 Numéro de compagnie, numéro d'escadron, numéro du véhicule
4 Bandes d’identification de compagnie en pleine coque.

5 Bandes d’identification de compagnie en version réduite.
6 Symbole régimentaire
7 Nom et numéro du régiment
8 Planète d'origine du régiment

9 Devise patriotique ajoutée par l'équipage
10 Marque de victoire sur un fut
11 Lettre de compagnie, numéro de l'escadron (ici : 00 = QG), numéro du véhicule
12 Insigne de campagne.

Le système des bandes

Le système d'imatriculation par des bandes vient d'Epic : il est pratique à peindre sur du 6mm.

Les tanks et l'artillerie tractée des compagnies sont reconnaissables par des marquages, consistant en deux larges bandes claires entourant une bande centrale plus sombre, comme dans les exemples ci-dessous. Ces bandes distinctives sont peintes dans un emplacement visible durant les combats. Les blindages latéraux sont souvent utilisés à cet effet, le motif peut aussi être reproduit sur la tourelle ou à l'avant.

Chaque compagnie possède un emblème spécifique, reproduit sur tous les tanks lui appartenant. Chaque escadron, généralement trois tanks, porte l'emblème de la compagnie mais dans une couleur différente, rouge pour le premier escadron, bleu pour le second et jaune pour le troisième par exemple. Le choix des couleurs revient aux chefs de compagnie. Ces marquages sont susceptibles d'être modifiés d'un campagne à l'autre. Il est important que le chef de compagnie puisse identifier les différents escadrons. Les commandants de compagnies ont leur propre tanks de commandement, identifiable par de nombreux moyens : leur tourelle est fréquemment peinte en rouge et il possède souvent un fanion reprenant d'un côté les couleurs de la compagnie et de l'autre son emblème.

Les insignes des compagnies d'artillerie sont souvent des formes géométriques simples.  

    

Voici une sélection de marquage d'escadron de la Garde Impériale et de numéros d'identification parfois utilisés pour le marquage de chaque véhicule. Les insignes des compagnies d'artillerie sont souvent des formes géométriques simples.  

 

Marquage du 2ème Leman Russ de l'escadron Bleu de la compagnie Rouge du 12ème de Necromunda. Notez l'insigne d'armée (un crâne dans un losange).

Sur un Griffon : L'insigne d'armée est un éclair dans un cercle.

Des marquages particuliers doivent exister pour tous les autres unités (intendance, réparation, génie,...) mais elles se rencontrent qu'exceptionnement sur le champ de bataille.