LES GOUVERNEURS PLANETAIRES

Synthèse-interprétation

Chaque monde impérial est commandé par un gouverneur planétaire (ou commandeur). Ce dernier est mandaté par l'Administratum pour diriger son monde et possède le grade d'Adepte.

Généralement, ce sont des seigneurs féodaux dont le poste est héréditaire et souvent associé à un titre ancien (duc, baron, prince,… ). Il est presque toujours natif du monde qu'il gouverne et sa famille détient le pouvoir depuis des centaines ou milliers d'années. Cependant, l'Adeptus Terra n'a que faire du type de régime pourvu que l'ordre y règne et que les obligations envers l'Imperium soient satisfaites. On peut parfaitement imaginer une démocratie à l'échelle d'une planète.

Des obligations incombent à tous les mondes impériaux. Elles ne sont pas toujours identiques d'un monde à l'autre et dépendent des arrangements qu'ils peuvent trouver avec l'Imperium. Celles qui reviennent toujours sont :

Ils sont libres notamment de se faire la guerre entre eux pourvu que certaines proportions ne doit pas dépassées. L'Administratum n'a pas intérêt qu'un monde soit entièrement détruit car il devient alors incapable de payer des impôts.

Les mondes impériaux sont plus ou moins intégrés dans l'Adeptus Terra. Deux cas extrêmes sont à distinguer :

Un commandeur impérial doit se suffire à lui-même car il peut arriver que son monde soit isolé pendant de longues années par les tempêtes Warp du reste de l'Empire humain. Il est alors le seul garant de l'autorité impériale sur son monde.

Le domaine d'un commandeur impérial s'étend en général sur un système solaire dont une ou quelques planètes sont habitées. Certains autres ont réussi à agrandir leurs possessions sur quelques systèmes voisins, soit en colonisant des planètes non peuplées, soit par la conquête militaire de mondes extraterrestres ou même impériaux. Il est rare de rencontrer des gouverneurs impériaux qui contrôlent plus d'une poignée de systèmes solaires et la plupart n'en ont qu'un seul. On peut noter que les taxes à payer à l'Administratum croissent avec la richesse du commandeur et qu'une augmentation de la dîme peut freiner efficacement un commandeur trop ambitieux (il n'aura plus d'argent pour financer ses opérations militaires). Par ailleurs, pour mener à bien de telle opération, il faut bénéficier évidement d'une technologie spatiale importante notamment la technologie relative aux déplacement dans le Warp. Les vaisseaux sont souvent possédés en propre par la planète ou directement par le gouverneur. Ils entrent généralement dans la catégorie "flotte civile" (cf. la page sur la Flotte impériale).

LES FORCES DE DEFENSES PLANETAIRES

Les commandeurs entretiennent leurs propres armées et leur propre flotte interplanétaire et même interstellaire. Ils sont responsables de leur propre défense contre les pirates et les petites incursions extraterrestres. Pour les invasions de grandes envergures leur mission et de tenir jusqu'à l'arrivée de la Garde Impériale.

Les forces planétaires utilisent fréquemment des équipements adaptés aux conditions locales non standardisés par la Garde Impériale. Ce peut être des trains blindés, des véhicules spéciaux ou d'autres armes individuelles. Cela dépend largement de la technologie locale (du Land Speeder aux armes de jets primitives).

Le gouverneur doit mettre à disposition de la Garde 10% de ses forces d'élite lorsque le Departemento Munitorium lui demande. Il peut aussi être mobilisé pour fournir des équipements (munitions, armes, véhicules, ravitaillement, etc.). Certains mondes loin des zones de conflits ne sont que peu sollicités alors que d'autres le sont fréquemment et dans de plus grandes proportions. Les équipements spéciaux sont immédiatement abandonnés pour des raisons de standardisation évidentes. Les hommes qui partent avec la Garde Impériale ne reverront jamais leur monde natal.

Les généraux de l'Imperium mésestiment souvent les forces de défenses planétaires. Parfois à raison, lorsque celle-ci sont tout juste bonnes à tyranniser des civils désarmés et parfois à tort, car elles peuvent égaler en bravoure et efficacité les meilleures unités de la Garde Impériale.

Voir aussi la Garde Impériale
LES TROUBLES MAJEURS

Coup d'état : Rares sont les mondes où le gouverneur impérial règne sans aucune opposition. Les complots, frondes et rebellions sont monnaies courantes. Il arrive que celles-ci aboutissent et que le gouverneur soit renversé. Les rebelles doivent alors rapidement convaincre l'Administratum qu'ils honoreront les engagements du prédécesseur et un nouveau gouverneur est nommé parmi les insurgés. Si les nouveaux venus s'avèrent incapables de rétablir l'ordre, s'ils refusent les anciens engagements ou pire, s'ils font sécession de l'Imperium, l'Administratum fait intervenir ses armées. Un gouverneur étranger de transition est nommé, le temps que l'ordre soit rétabli. Celui-ci ne cède sa place à un natif pro-impérial que plusieurs dizaines années plus tard lorsque toutes velléités de révolte sont oubliées.

De si sombres affaires... Le commandeur peut être mis en cause par un inquisiteur ou un Juge. Selon la gravité des faits qui lui sont reprochés, il peut être démis de ces fonctions et remplacé par quelqu'un de plus coopératif ou simplement blâmé. Pour les pires des cas, il faudra une intervention militaire. Les cas de rebellions ouvertes sont heureusement assez rares.

Annexion :Il peut arriver que qu'un gouverneur impérial après un conflit annexe un autre monde impérial. L'Adeptus Terra peut le tolérer tant que le gouverneur n'atteint pas une puissance qui risque de déstabiliser l'équilibre de la région. Le gouverneur doit toujours réitérer le serment de fidélité à l'Empereur (notamment en payant des impôts correspondant à son nouveau domaine…).