L'HERESIE D'HORUS

Slaves to Darkness plus ajouts du Codex du Chaos V2 (signalés par des [])
Cette page utilise largement le travail de Slereah :
L'Hérésie pour les Nuls

Si les grandes lignes de l'Hérésie d'Horus sont connues, les teneurs exactes des évènements et des participants à telle ou telle bataille varient pas mal d'un ouvrage à l'autre. Cela est du à la multiplicité des sources. En effet, la première édition de Space Marine (Epic) se déroule pendant l'Hérésie. Il est suivi du développement de background de l'Hérésie d'Horus et des légions renégates dans les Realm of Chaos avant que ne sorte le jeu de plateau Horus Heresy.

De plus, depuis 2006, Games Workshop, par l'intermédiaire de la Black Library, a laissé à divers écrivains et illustrateurs le soin de développer la période. Taran n'entrera pas dans ce détail.

Tout n'est pas cohérent mais ce n'est pas vraiment génant, de multiples légendes co-existent sur cette période :

- Version populaire (Book of the Astronomican) : "Selon l’une des versions, Horus était l’un des plus fidèles serviteurs de l’Empereur. Mais son coeur cachait un démon, il fut séduit par le mal et devint la proie de démons et d’autres forces de destructions. Horus marcha sur Terra avec un tiers des osts impériales qui avait été séduites par ses vues. Pendant sept jours et sept nuits, les hosts se battirent jusqu’à ce que l’Empereur attrape Horus par le talon et le projette dans l’oeil de la Terreur et avec lui le tiers des osts de l’Imperium."

- Version Garde Impériale (Compendium) : Ollanius Pius, un garde impérial, est supposé avoir donné sa vie en s'interposant entre Horus et l'Empereur. Il est maintenant regardé comme un saint dans la Garde et, dans certaines occasions, il est prié comme une figurine intercessionnelle.

- Version Space Marine (Compendium) : "Sculptés dans la pierre, [les insignes d'épaule des armures Terminators de capitaine] incorporent des fragments de l'armure de l'Empereur. A l'acmé de l'Hérésie d'Horus, l'Empereur mena personnellement une attaque sur le bunker du Maître de Guerre avec le chapitre Marine des Imperial Fists et une unité d'élite de l'Adeptus Custodes. Durant ce fier combat, l'Empereur se retrouva face à Horus qui le blessa sérieusement. L'Empereur n'échappa à la mort que grâce à l'intervention d'une escouade de Marines Imperial Fists en armure Terminator. L'escouade se tailla un chemin à travers les murs et portes blindés pour atteindre l'Empereur et lança une contre-attaque inattendue sur le Maître de Guerre. Distrait par leur apparition, Horus baissa sa garde suffisamment longtemps pour que l'Empereur puisse le tuer. Bien qu'affaibli, l'Empereur eut encore la force de demander que son armure soit ôtée et fondue et que des morceaux de celle-ci soient incorporés dans les badges que tous les capitaines Space Marines attachés à une escouade Terminator, en reconnaissance de leur participation à la défaite d'Horus."

[...]Le général Horus était considéré comme l’un des plus brillants officiers impériaux que l’Imperium ait jamais produits. Ses compétences étaient irréprochables, ce qui finit par lui valoir de l’Empereur le titre de Maître de guerre impérial. Ce titre était un grand honneur, même durant les premiers temps de l’Imperium, alors que les actes héroïques étaient légions.

Avant qu’Horus ne pût se rendre sur Terre pour recevoir sa décoration, il tomba malade sur le monde sauvage de Davin. Cet évènement sonna le début de sa ruine. Durant sa convalescence sur Davin, il fut introduit dans une loge guerrière secrète, qui n’était en réalité qu'un culte du Chaos. Le changement de personnalité du maître de guerre se révéla rapidement : il avait été possédé par un démon. L’adhésion d’Horus à cette loge secrète n’était pas inhabituelle ; les soldats impériaux étaient souvent encouragés à rejoindre des sociétés de ce type. Les recrutements étaient facilités lorsque les "guerriers des étoiles" étaient devenus des "frères".

La corruption d'Horus (nouvelle de Space Marine V1)

[[En plus de cela, les Puissances du Chaos] chuchotèrent à partir du Warp dans les esprits des primarques, agitant leurs rêves par des promesses de puissance, aiguillonnant leur orgueil, leurs prouesses martiales et leur courage. Aucun primarque n'était à l'abri de ces tentations muettes. La personnalité de chacun fut mise à l'épreuve et neuf d'entre eux faillirent et préférèrent suivre Horus. Leurs tentations étaient tellement subtiles qu'ils ne se doutèrent jamais eux-mêmes qu'ils étaient en train de changer de camp. Ainsi Mortarion, primarque de la Death Guard était intimement persuadé d'être le nouveau héraut d'un âge de justice. Angron des World Eaters pensait que lui seul pouvait sauver l'humanité de la destruction. Horus aussi, le plus grand d'entre eux, était convaincu des vertus de l'idéologie martiale pour laquelle il se battait. Leur vertu et leur courage excités, les primarques furent tentés d'utiliser leurs légions contre l'Empereur. A l'origine, même les primarques n'étaient que très peu conscient d'être tombés sous l'emprise du Chaos, mais lorsqu'ils se rebellèrent, leurs bonnes intentions s'évanouirent progressivement alors que le Chaos saturait leurs âmes. Les légions Space Marines qu'ils commandaient se tournèrent elles aussi lentement mais inexorablement vers le Chaos. Son influence corruptrice se répandit rapidement dans la Garde Impériale de l'époque et les forces de l'Adeptus Mechanicus, y compris les légions titaniques et la Legio Cybernetica. De là, la corruption s'enfonça plus profondément dans l'Imperium. [Codex Chaos V2]]

[Plus tard,] le maître de guerre Horus fut à nouveau réquisitionné pour lancer une nouvelle croisade impériale. Il est admis qu'il introduisit un système de "loges combattantes" dans les cinq Légions Astartes placées sous son commandement direct. Les chapitres furent complètement corrompus lorsque les loges révélèrent leur vraie nature et qu'elles apparurent aux yeux de tous comme de véritables cultes du Chaos. L’infection se répandit rapidement à l’Adeptus Mechanicus détachés auprès d’Horus. De là, la corruption envahit les rangs des forces impériales. Plus de la moitié de l’Adeptus Mechanicus, incluant de nombreuses unités de la Collegia Titanica et de la Legio Cybernetica soutinrent de toute leur âme Horus et sa vision d’un nouvel Imperium du Chaos. A ce moment, l’Inquisition ne se doutait en rien de la traitrise.

Avant qu’Horus n’avançât, le commandant impérial d’Isstvan III déclara que l’ensemble du système d’Isstvan devenait une principauté indépendante. L’Empereur et l’Administratum, ignorant les changements opérés chez Horus, les chapitres qu’il commandait et une partie de l’Adeptus Mechanicus, ordonna au maître de guerre de reprendre le système. Horus choisit de noyer Isstvan III avec un bombardement biologique et la planète devint un tombeau en quelques secondes. On dit que le cri psychique généré par la mort de douze milliards d’individus durant la purge d’Isstvan dépassa en intensité l’Astronomican.

Durant le bombardement, les troupes loyales de l’Adeptus Astartes parvinrent à prendre le contrôle de la frégate Eisenstein. Elles venaient de découvrir la corruption qui ravageait les légions et l’Adeptus Mechanicus du maître de guerre. Alors qu’Horus achevait de se retirer vers Isstvan V, les loyalistes s’enfuirent dans le Warp, porteurs d’un message d’avertissement pour l’Imperium. La capture de l’Eisenstein est considéré comme le coup d’envoi de la première guerre inter-légionnaire.

La frégate Einsentein (nouvelle de Space Marine V1)

À partir de ce moment, l’Empereur prit conscience du danger et l’Inquisition amorça la purge de l’Adeptus Mechanicus. Des combats éclatèrent immédiatement alors que l’Adeptus se déchirait entre loyalistes et rebelles. Les bases de la Legio Cybernetica et de la Collegia Titanica sur Mars furent immédiatement assiégées par les troupes loyalistes. De toutes les légions titaniques de la Divisio Militaris, seules celles postées sur Terra demeurèrent fidèles. Les autres rejoignirent Horus.

Avec la trahison massive de la Divisio Militaris, les factions loyalistes de la Collegia Titanica se virent forcées d’économiser leurs ressources. Par chance, les magasins et dépôts d’armes de la Collegia restèrent majoritairement loyaux. Le clergé contrôlait les dépôts de la Collegia et leur présence permit à l’Imperium de garder la main sur ces ressources vitales. Les rebelles furent rapidement confrontés à de graves problèmes d’approvisionnement ; les titans endommagés ou détruits ne pouvaient être remis en état avec le peu de pièces de rechange tenues par les ordres titaniques eux-mêmes.

De féroces batailles furent livrées entre les ordres rebelles et loyalistes. Face au risque de manquer de pièces de rechange s'ils attendaient ou se contenter de défendre, les rebelles attaquèrent. Les historiques du Collegia énumèrent les noms des nombreux adeptes constructeurs qui récitèrent les rites d'association avec un nouveau titan, chargèrent leurs armes et se jetèrent directement dans la bataille. Dans certains cas, les libations n'étaient pas encore sèches lorsqu’ils arrivaient au combat. Les rebelles ne furent capables de combattre un tel fanatisme que grâce à leur supériorité numérique et malgré cela, les rebelles se retrouvaient souvent dans des situations sans issues. Cependant, en dépit de la vaillante défense des dernières forces loyales du Collegia Titanica, les rebelles capturèrent suffisamment d’approvisionnements pour pouvoir faire bon usage de leurs titans lors de l’assaut final sur Terre.

A travers l’Imperium, des unités rebelles attaquaient les loyalistes et vice versa. Dans beaucoup de systèmes, d’anciennes inimitiés resurgirent ce qui donnait des raisons supplémentaires de se battre.

La domination de l’Imperium fut dissoute dans des batailles planétaires. De nombreuses unités de la Garde Impériale se déclarèrent en faveur du Maitre de Guerre. La Flotte impériale hésita et s’occupa seulement de repousser les vaisseaux rebelles hors du système solaire. Au cours de ces missions, elle subit de lourdes pertes et se retira jusqu’à ses bases lunaires. L’Empereur apprécia la situation et ordonna à sept chapitres entiers de Space Marines, un tiers des Légions Astartes, de détruire Horus et ses rebelles. Seule la mort du Maitre de Guerre, figure de proue et inspiration de la rébellion, pourrait mettre fin à la révolte. La croisade contre Horus, en dépit de la plus grande urgence, prit plus de 80 jours pour être planifiée et lancée. Horus utilisa ce temps à bon escient, s’affirmant comme le "Nouvel Empereur" auprès de nombreux rebelles et répandant le culte du Chaos toujours plus avant.

Le Maitre de Guerre avait établi ses quartiers généraux temporaires sur Istvaan V. Les chapitres loyalistes frappèrent rapidement et à plusieurs reprises et les batailles pour la Pacification d’Istvaan furent sanglantes à l’extrême. Les premiers assauts des chapitres loyalistes furent étrillés durant leurs débarquements et ils furent annihilés détruits. Trois chapitres complets prirent part aux débarquements initiaux sur Istvaan et seuls cinq marines, portant les glandes progénoïdes de leurs frères morts, parvinrent à s’échapper par la suite pour porter la nouvelle du désastre à l’Empereur. Les renforts "loyalistes", au lieu d’attaquer les rebelles, fondirent sur leurs alliés d’autrefois. Horus avait apparemment réussi à corrompre quatre des sept chapitres envoyés contre lui.

Avec neuf chapitres rebelles et le gros de l’Adeptus Mechanicus derrière lui, tandis qu'il avait déjà détruits trois chapitres loyalistes, Horus attaqua la Terre. Dans l’Imperium tout entier, unités rebelles et loyalistes se combattaient les unes et les autres, bien que la bataille fut en train de tourner, lentement mais sûrement, en faveur de l’Empereur. Possédé comme il l’était, le Maitre de Guerre n’avait rien perdu de ses talents de stratège : frapper au coeur, et l’Imperium pourrait être remodelé à sa propre image déformée.

La Flotte impériale fut contournée et ses bases lunaires détruites. En trente jours standard, le Maitre de Guerre avait réduit au silence les défenses du système, investi la Terre et encerclé le Palais impérial [on sait que le bombardement de Terra commence au 13ème jour de Secundus 30.014, NdT]. Les forces sous le commandement d’Horus avaient cessées d’être de loyaux Marines impériaux. Ils étaient devenus les légions renégates.

L’Adeptus Custodes, les chapitres des Imperial Fists et des White Scars, ainsi que les loyalistes du Collegia Titanica, étaient tout ce qui restait sur Terre. Même leur bravoure suicidaire et le commandement de l’Empereur ne furent pas suffisants pour empêcher la bataille de tourner au siège. Les légions renégates étaient appuyées par les machines de l’Adeptus Mechanicus et, écrasés par le nombre, même les plus braves des loyalistes ne pouvaient rien faire. Au 55e jour, les légions renégates et les légions rebelles de l’Adeptus Mechanicus avaient franchi les murs du Palais Intérieur.

La situation s’aggravait d’heures en heures et, quand le Palais Extérieur tomba aux mains de l’ennemi, l’Empereur décida d’agir. Il se déconnecta de l’Astronomican, un signal qui avertit toute la Flotte que la fin était proche, qu’elle qu’en soit l’issue.

La guerre sur Terra (nouvelle de Horus Heresy)

Le face à face entre Horus et l'Empereur (nouvelle de The Lost and the Damned)

Convocation (nouvelle de SM1 qui montre un Empereur plus dynamique)

[Deux des primarques se tenaient à ses cotés : Rogal Dorn des Imperials Fists et Sanguinius des Blood Angels. Les dernières heures de l'humanité avaient sonné et ses ultimes défenseurs se préparaient à une mort certaine. Et c'est à ce moment, alors que la victoire lui semblait acquise, qu'Horus fit son unique erreur [erreur ou calcul ? C'est la question. Reportez-vous aux différentes nouvelles, NdR].

Il abaissa les boucliers de défense de sa barge de bataille alors en orbite, semblant vouloir envoyer une sonde psychique pour savourer les derniers instants de l'Empereur. Et cela provoqua sa perte car, dés que l'écran fut abaissé, l'Empereur fut conscient de sa présence et ne rata pas l'occasion. En quelques secondes, les téléporteurs se focalisèrent sur la barge d'Horus et l'Empereur, sa garde personnelle et les deux primarques loyaux furent transportes en plein cœur du repaire d'Horus.

Horus était le plus grand des champions du Chaos, un archi-héros, capitaine des Grandes Puissances, un seigneur du Chaos du plus haut rang. Lorsque l'Empereur et les siens se matérialisèrent dans la barge de combat d'Horus, ils saisirent toute la portée de la trahison du primarque. Le vaisseau avait été transformé en quelque chose de tellement horrible que certains des Space Marines sombrèrent instantanément dans la folie. Leurs esprits furent immédiatement balayés par ce qu'ils virent, puis ils s'écroulèrent en proie à des convulsions. Des visages d'hommes et de démons les regardaient du milieu des cloisons, ils n'avaient plus de corps, leurs chairs se mélangeaient aux murs noirs et visqueux. Avec un bruit dégoûtant de succion, des créatures se traînaient le long des couloirs, tentant d'attraper les intrus avec leurs pinces.

Ils ne mirent que quelques minutes à atteindre la passerelle, bien que de nombreux braves moururent dans ce temps et qu'innombrables furent ces choses plus très humaines qui périrent par les flammes et les projectiles des bolters. Là, sur la passerelle, l'Empereur se retrouva face à son ancien Maître de Guerre, pour découvrir Horus dominant le corps sans vie de Sanguinius. Le primarque avait débusqué Horus avant les autres et était mort de ses mains.

L'Empereur lança son attaque, cette lutte entre les deux vieux amis était en réalité un combat pour la destinée de l'humanité. Chacun savait que celui des deux qui survivrait régnerait sur la galaxie et deviendrait l'Empereur incontesté des hommes. Si Horus gagnait le combat, alors le Chaos prendrait le pouvoir et l'humanité rejoindrait les eldars dans le panthéon des races perdues. [Codex Chaos V2]]

Dans le combat qui suivit, Horus fut tué (bien que son corps n’ait jamais été retrouvé) [il a été récupéré par les Sons of Horus, NdT] et l’Empereur plus que sérieusement blessé. Avec la mort du Maître de Guerre, les rebelles stoppèrent leurs assauts, remontèrent dans leurs transports et s’enfuirent dans les profondeurs de l’espace. La Flotte impériale, qui avait été pour le moins impuissante pour intervenir durant l’assaut du Palais, leur donna la chasse. L’Empereur retourna dans le Palais, où il faut placé au sein d’un caisson de survie : ces blessures auraient été mortelles pour n’importe quel être humain normal. Sous son regard attentifs que la construction de son Trône d’Or, qui le soutient encore aujourd'hui commença.

Son futur assuré, l’Empereur prononça son jugement sur Horus et les légions rebelles. Ils avaient trahi la confiance de l’Empereur et traité avec des démons. Ils furent déclarés renégats, rebelles envers l’Empereur et l’Humanité. La Flotte reçut pour ordre de les conduire jusqu’à l’Oeil de la Terreur, un système de mondes infernaux enveloppés dans une nébuleuse de poussières parcourue de tempêtes Warp. Là, les légions renégates devaient être exilées pour l'éternité ; toute référence à ces chapitres déchus fut purgée des archives impériales. Leurs serviteurs et troupes d'appui furent déplacés des systèmes d’Isstvan et de Davin pour l’Oeil de la Terreur à bord d’hulks pourrissants. C’était comme si ces Légions n’avaient jamais existées. Dans cette décision, l’Empereur tempéra son envie de vengeance par la réalité – l’Imperium avait été si affaibli qu’aucune autre punition n’était envisageable.

Tandis que l’annonce de la défaite du Maître de Guerre se répandait dans l’Imperium, les combats généralisés se ravivèrent. Les loyalistes étaient revigoré par cette nouvelle et ils se jetèrent sur les rebelles. La Garde et la Flotte impériale apportaient leurs concours aux deux camps. Et les deux camps punissaient sévèrement les tergiversations. Les loyalistes envoyaient ces formations contre les places fortes des rebelles. Ces derniers se lancèrent dans des orgies de destructions désespérées. La guerre dura encore sept ans avant que les dernières formations rebelles furent détruites ou exilées.

Ceux qui purent fuir rejoignirent l’Oeil de la Terreur. Beaucoup s’étaient rebellés pour le Maître de Guerre, sans comprendre que l'adoration de démons était la cause de la rébellion. Ils succombèrent rapidement, victimes des sectateurs des premières légions renégates, qui, cela s'est dit, commençait à se lasser par manque de chair humaine.

Les chapitres détruits furent lentement refondés, grâce aux glandes progénoïdes qui avaient pu être sauvé. De nombreux systèmes, notamment Davin et Isstvan furent purgés et placés sous le contrôle de la de l'Inquisition. Les appellations d’unités des légions renégates furent listée et réutilisées pour de nouveaux chapitres Space Marines fondés ultérieurement.

Le corps de l’Empereur rendit son dernier souffle et fût placé dans le Trône d’Or. Les légions renégates et leur Maître de Guerre mort s’évanouirent au sein de l’Oeil de la Terreur. La première guerre inter-légionnaire - l’Hérésie d’Horus - dura moins d'une décennie mais faillit détruire tout l’Imperium.

[Les primarques survivants reprirent le flambeau de leur maître. Ils reconstruisirent l'Imperium en ruine. Le millénaire suivant, ils jetèrent les bases sur lesquelles reposent toujours l'Empire humain. Roboute Guilliman, le primarque des Ultramarines réorganisa les légions Spaces Marines en plus petites unités d'environ mille combattants, les chapitres ce fut la Seconde Fondation. Le conseil des Hauts Seigneurs de la Terra fut mis en place. A cet époque aussi, l'Adeptus Ministorium affirma les règles de la religion impériale (cf. historique Adeptus Ministorium). Les derniers primarques moururent de vieillesse après 14 siècles de vie. NdT]

Le coin du fluffiste
 
Qui était sur Istvann V ?
Depuis la V3, on connait mieux les chapitres présents sur Istvaan :
- Loyalistes : Iron hands (le primarque Ferrus Manus y est sans doute mort avec ses vétérans), Salamanders et Raven Guard
- Renégats : Luna Wolves/Sons of Horus, World Eaters, Death Guard, Emperor's Children, Iron Warriors, Night Lords (?), Wordbearers (?), Alpha Legion (?)
Avant cette affirmation, on pouvait supposer que les deux légions disparues (la 2ème et la 11ème) et leur primarque respectif avaient été éliminés à ce moment-là. StD dit quand même que "Trois chapitres complets prirent part aux débarquements initiaux sur Istvaan et seuls cinq marines, portant les glandes progénoïdes de leurs frères morts, parvinrent à s’échapper".
 
Qui était sur Terra ?
Le jeu de plateau Horus Heresy liste précisément les belligérants lors de la bataille de Terra. Les problèmes sont que les Thousands Sons ne sont pas sensés y être (ils sont sur Prospero et ne fuient que lorsque les Space Wolves leur tombent dessus [TlatD]) et que la Death Guard est sensée rester coincée trois ans dans le Warp [TlatD aussi]...
- Loyalistes :
Légions Space Marines : White Scars, Blood Angels et Imperial Fists avec leurs primarques.
Légions titaniques : Fire Wasps, Templars et War Griffons
Autres : Custodes
- Renégats :
Légions Space Marines : Black Legion, World Eaters, Emperor's Children, Death Guard et Thousand Sons (?) avec leurs primarques..
Légions titaniques : Warped Dog (détruite), Storm Lords et Flaming Skulls.
Dans le jeu Warmaster (WDF4), on cite également un démon majeur de Khorne du nom de Kraxnar.
Evidement, on n'en parle jamais mais, comme toujours, le gros des troupes était composés de Garde impériale et de sectateurs divers.
La carte ci-dessous -d'après le jeu de plateau Horus Heresy- montre la position des principales unités au début de l'assaut sur Terra, lors de l'atterrissage des drop pods des Space Marines renégats.
 
Divers
Notez que Slaves to Darkness dit : "L’Empereur et une compagnie d’élite de l’Adeptus Custodes et des marines Imperial Fists se teleportèrent à l’intérieur du bunker de commandement [!] d'Horus. Et non sa barge. Dans le texte ci-dessus, un petit patchwork du codex du Chaos V2 masque cela.
Durant l'Hérésie ou peu après, à une date inconnue, les Dark Angels ont mené une charge, laissant les Space Wolves à découvert et leur infligeant de nombreuses pertes. Leman Russ et Lion El Johnson se sont battu à cause de cela et la rivalité entre Space Wolves et Dark Angels commenca.
 
Autres batailles de l'Hérésie ou la Grande Purge
Ces batailles sont compilées de différentes histoires tirées de publications GW (en particulier Epic Space Marine 1ere éd. qui se déroule justement pendant et peu après l'Hérésie qui nous occupe).
- Yarant III (présents : Technoprêtre Garal et la Legio Titanica des War Griffons contre les forces renégates et orks, Bad Moons et Evil Sunz, le Gargant Headkrusher du Kaptin Gorshak Skullkrack et le Gargant Squatgrinder du Kaptin Nargrot Throatslash)
- Yarant I (eldars de Saim Hann contre renégats)
Durant la campagne de Yarant : les Sons of Horus aidés d'un titan Death Head contre des loyalistes
- Garevo (Word Bearers contre Ultramarines)
- Rosburg (Space Wolves, Warp Runner, Ultramarines contre Space Marine du Chaos, Legio Death Heads)
- Stormhelm (Planète désertique. orks contre Space Marines)
- Halithon (Loyalistes contre chaotiques)
- Tallarn (Ultramarines dont Lexicanian Trask, Garde Impériale, 4ème Compagnie des Dark Angels contre Space Marines du Chaos. Loyalistes vainqueurs)
- Rosencrantz (Ville dans le désert de Elsinore. Bataille du nettoyage des étoiles de Gilden, 1ere Compagnie des Blood Angels contre Word Bearers)
- Portresh
- Gramercie (Campagne de Sangraal, Crimson Fists (!) contre renégats)
- "Bain de Sang Erssian"
- Meramar (Ville de la planète de Thedarc II, Leman Russ et Space Wolves contre renégats)
- Treab World (Bataille dans le désert de sulphure du nord, Salamanders contre renégats)
- Falthor, Bradabant, Dubradur (12 Warlords, 2.000 Space Wolves, 8 Reavers, 2 Warhounds, 1.000 Ultramarines, Dreadnoughts, Iron Hands (etc etc) contre renégats)
- Rykstag (Sur Baztel III, Space Wolves contre Emperor Children)
- Tubruk (Campagne de nettoyage. Leman Russ et 4 détachements de la 8ème Compagnie des Space Wolves contre renégats)
- Rhetori III (Thousand Sons contre Ultramarines )
 
Personnalités de l'époque de l'Hérésie d'Horus
Comme ci-dessus, les personnages listés ici sont compilés des différentes histoires tirées de publications GW (en particulier Epic Space Marine 1ere éd).
Assez curieusement, on parle Crimson Fists durant cette période, alors qu'il s'agit d'un chapitre la Seconde Fondation. Il s'agit vraisemblablement d'une incohérence non voulue des auteurs mais on peut aussi se plaire à imaginer que l'une des légions détruites sur Istvaan V portait ce nom-là. L'autre pourrait très bien être les Valedictors (cf. FAQ).
 
Empereur (L'), leader de l'Humanité. Blessé mortellement pendant son combat contre Horus.
 
Primarques :
1 : Lion El' Johnson (Lyyn Elgonsen), né sur Caliban, leader des Dark Angels. Mort dans son combat contre Luther. A participé à l'écriture du Codex Astrates (Alias Codex Imperialis).
2 : Inconnu, peut-être détruit avec son chapitre durant Istvaan V
3 : Fulgrim, né sur Chemos, leader des Emperor Children. Passé à Slaanesh pendant les négociations avec Horus. Devenu prince-démon.
4 : Perturbato, né sur Olympia, leader des Iron Warriors. Passé au Chaos Universel sur Istvaan V. Devenu prince-démon.
5 : Jaghatai Khan, né sur Mundus Planus, leader des White Scars.
6 : Leman Russ, né sur Fenris (aussi nommée Lucan au début), leader des Space Wolves. Auteur de la série de livres "De Natura Belli", ainsi que "Méditations sur le Commandement Impérial" et le livre "Un Livre d'Avertissement pour les Legiones Astrates". A participé à l'écriture du Codex Astrates (Alias Codex Imperialis).
7 : Rogal Dorn, né sur (possiblement) Inwit, leader des Imperial Fists. Quatre cent trente ans après la fin de l'Hérésie, il meurt.
8 : Konrad " Night Haunter " Kurze, né sur Nostramo, leader des Night Lords. Passé à Khorne sur Istvaan V. Mort tué par un assassin Callidus.
9 : Sanguinius, né sur Baal Secundus, leader des Blood Angels. Mort tué par Horus sur la barge du maître de guerre. Possédait une paire d'ailes.
10 : Ferrus Manus, né sur Medusa, leader des Iron Hands, mort sur Istvaan V ?
11 : Inconnu, peut-être détruit avec son chapitre durant Istvaan V
12 : Angron, leader des World Eaters. Pensait pouvoir sauver l'Humanité à lui tout seul. Amoureux de la discipline. Passé à Khorne après l'épisode de Davin. Devenu prince-démon.
13 : Roboute Guilliman, né sur Macragge, leader des Ultramarines. Auteur du Codex Impérialis (Alias Codex Astrates)
14 : Mortarion, né sur Barbarus, leader de la Deathguard. Pensait être celui qui apporterait une ère de justice à l'Humanité. Passe à Nurgle la troisième année de l'Hérésie après être infecté par une épidémie de peste. Devenu prince-démon.
15 : Magnus, alias Magnus le Rouge ou Magnus le Cyclope. Né sur Prospero, leader des Thousand Sons. Auteur du Livre de Magnus. Passé au Chaos après que l'Empereur eut envoyé les Space Wolves pour détruire Prospero. Devenu prince-démon.
16 : Horus, né sur Cthonia, leader des Luna Wolves (ou Lunar Wolves), devenu plus tard Sons of Horus. Meilleur ami et général de l'Empereur. Passé au Chaos (possédé) sur Davin.
17 : Lorgar, né sur Colchis, leader des Word Bearers. Passé à Khorne sur Istvaan V. Probablement mort.
18 : Vulkan, né sur Nocturne, leader des Salamanders.
19 : Corax, né sur Deliverance, leader des Raven Guards.
20 : Alpharius, leader de l'Alpha Legion. Passé au Chaos Universel sur Istvaan V.
 
Space Marines :
Chapitre inconnu : Chapelain Fergus Nils (Participa à la défense de Portrein -Portresh-, loyaliste) ; Chapelain Gonzago (participa à l'Opération Carthage sur Istvaan V. Loyaliste) ; Brother Captain Rittman (loyaliste) ; Brother-Captain Parzval (Capitaine des Crimson Fists (!) durant l'Hérésie) ; Brother Halan ; Brother Gorran ; Brother-Captain Tobias ; Lieutenant Stalaman ; Garant; Brother-Captain Kalan (participa à une bataille contre les Thousand Sons, loyaliste) ; Commander Kilger (renégat) ; Battle Brother Rabben ; Brother-Sergeant Varrack ; Brother Captain Dornal ; Brother sergeant Tyler Hayes (Dreadnought leader)
1 : Dark Angels : Brother Lucius ; Brother Trainor
3 : Emperor Children : Lieutenant Commander Fabius Bile ; Captain Renner
6 : Space Wolves : Chapelain Magram ; Brother Captain Rathvin (chef du Lupus Pack)
7 : Imperial Fists : Lieutenant Commander Yonnad. Participa à la bataille de Terra.
9 : Blood Angels : Commander Marren Ragno
12 : World Eaters : Brother Captain Varren (l'un des hommes du Eisenstein) ; Brother Captain Costan. (participa à une bataille contre les Ultramarines) ; Chaplain Rennan (participa à une bataille contre les Space Wolves)
13 : Ultramarines : Brother Captain Karrack (participa à une bataille contre les Word Bearers) ; Brother Captain Gregorius (participa à une bataille contre les World Eaters) ; Brother-Captain Gatham ; Lexicanian Elisar Trask
14 : Death Guard : Brother Captain Garro (un des hommes du Eisenstein)
15 : Thousand Sons : Brother Captain Malagor Auramagma ; Brother Captain Karlsen (participa à la bataille de Terra) ; Kaine (?) ; Steiner (?) ; Torvarl (?)
16 : Lunar Wolves/Son of Horus : Battle Brother Bejaind (met Horus en garde sur Davin) ; Brother Captain Londas (dirige une opération contre des Ultramarines, sans doute mort dans la tentative) ; Brother Captain Tarvitz (un des hommes du Eisenstein)
17 : Word Bearers : Battle Brother Gaspard (participa à une bataille contre les Ultramarines).
18 : Salamanders : Brother-Captain Fenlan (participa à une bataille contre la Death Guard sur Treab, Désert de sulphure du Nord)
 
Adeptus Terra : Imperial Commander Adrinn Leigad, Imperial Commander Valgo Marter (renégat, fait un discours au Thousand Sons lors de l'assaut sur Rhetori III) ; un petit vieux avec un pistolet shuriken (sa présence sur un dessin de bataille entouré de Space Marines reste un mystère).
 
Adeptus Mechanicus : Kane (Fabricator Général loyaliste) ; Technoprêtre Garal
 
Magos Biologi (ou Genetor) : Devam Outek ; Outok. Tous deux participèrent au projet Primarques et Space Marines. (Compendium p6)
 
Legio Cybernetica : Tech-Adept Saul Lliamson (participa à l'opération Carthage sur Istvaan V, membre des Desert Lions)
 
Legio Titanica : Grand Master Augrim (Divisio Militaris, ordre des Imperial Eagles) ; Grand Master Ferromort (Divisio Militaris, Ordo Sinister) ; Mortensen ; Princeps Gratto ; Grand Master Thordun Ranxey (Death Bolts) ; Princeps Hogarth ; Princeps Garn Kincaid (Fire Wasps) ; Martlew ; Haram Jaxx (auteur de "De Belli Titanicus") ; Willcox ; Koval ; Princeps Marnoc (ordre des Warp Runners ); Premier Moderatus Toal (ordre des Warp Runners) ;Princeps Silberman (tué par un sniper ennemi, ordre des Warp Runners) ; Moderatus Hazan (Ordre des Warp Runners) ;Warden (Ordre des Warp Runners) ; Dorn ; Princeps Akar Strang ; Princeps Kurtz ; Premier Princeps Kask ; Prima Incubatoria (Technoprêtre)
 
Garde Impériale : Sergent Mishaem ; Captain Ved Forgiss, mort durant la bataille de Halithon (?)
 
Orks : Maniks ; Boss Rawgutz ; Dragnut ; Boss Shagrudd ; Snotling Muggot ; Snotling Sluttshuk ; Hagrubb ; Joblodd ; Gargant ; Kaptin Gorshak Skullcrack ; Nargor Throatslash ; Kaptin Shagrudd Deathblaster du Stompsmasher ; Mékano Bolgol Fangtrak (constructeur de gargants) ; Kaptin Morgoth Bonefist ; Mékano Kargdor Wrenchskull (constructeur de gargants) ; Kaptin Garglug Grimgadab ; Kaptin Hargluk du Stuntscrusher ; Slugbag ; Gunboy Blagmuk du Crushcruncher ; Draknash (Bad Moon) ; Mukblag ; Kilboyz ; Kaptin Bogbadd du Mukmusher.
 
Eldars : Lord Phoenix Fiallathandirel, Liafil, Fiallir, Rhiadlior, Ralahir, Liathair