LA BATAILLE DU MONDE DE RYNN

989.M41

WDF63 (p36-41)

La bataille de Rynn a été décrite dans ses grandes lignes dans deux scénarios du Rogue Trader puis du White Dwarf 94. Plus tard, le White Dwarf français 63 y revient dessus (puis le 64 pour un rapport de bataille).

L'histoire a largement été reprise et développée dans la nouvelle "Rynn's World"de Steve Parker et, vous avez encore des suites dans le Codex Space Marine de 2008.

MALVENUE

malvenueNom : Malvenue (Agri-monde)
Autres Références : Fichiers de l’Imperium 302-5530 0034.567.87 ref 2543.3
Localisation : Secteur de Loki/Segmentum Tempestus
Amas : Peryton163
Coordonnées : VH-820/HS+45
Distance de Terra : 29,500 k-1
Type Primaire : Binaire G2/K8 comb
Satellites Naturels : 2 de classe D, 1 de classe A, secondaires
Graviométrie : 1*D62/>4
Population : 10,000 <
Niveau de Dîme : Exactis Particular
Aestimare : C800
Exportations principales : Formes de vie indigènes (cf ‘Dust Weevil’ ref. Organismes générateurs d’énergie 9477623.2753ki) récoltés par moissonneuses semi-mobiles à ultrasons.
Importations principales : Systèmes de purification d’eau et machines d’extraction, respirateurs, chaussures antistatiques, pièces mécaniques, chlorure de soldium.
Notes : Date de première colonisation inconnue. Redécouvert par le vaisseau d’exploration Uzieth Pallandaro en 8790238M.34 (Ref. Flotte Explorator/Saturnalia 98373834.21490mj). Planète aride a très faible population. Mers de sable soumises à l’attraction des deux principaux satellites naturels et générant d’importantes charges électrostatiques cumulées sur des surfaces considérables.

Tout commença sur Malvenue [ou Badlanding en VO], un système impérial situé à la limite d’un secteur sous domination ork, à seulement quelques semaines du système de Rynn. En 3650989.M41, Malvenue fut envahie par les hordes orks sous le commandement du Big Boss Snagrod, l’Archi-Pyromane de Charadon, un des nombreux empires orks qui parsèment la galaxie. Résolument indépendant et tout aussi hostile vis à vis des autres domaines orks que de toute civilisation étrangère, l’empire de Charadon avait, au cours des six derniers siècles, changé plusieurs fois de maître, chacun plus vicieux et sadique que son prédécesseur. Le souverain d’alors, celui qui s’était lui-même donné le titre d’Archi-Pyromane, avait mis au pas toutes les tribus qui s’étaient opposées à lui en douze années d’un règne particulièrement sanglant. La coalition de Charadon était devenue la plus puissante des domaines orks et avait rendu Snagrod très populaire auprès des orks rangés sous sa bannière.

Le seul monde habitable du système de Malvenue était sous la protection de trois compagnies d’instruction de la Garde Impériale (des 18e Mordian, 24e Lammas et 49e Boros), placées sous les ordres du Commissaire Général Alhaus Baldur, et d’un réseau de défense planétaire composé de silos lance-missiles et laser qui n’avaient plus été révisés ni bénis par les technoprêtres depuis au moins trois cent ans. Les orks parvinrent sans surprise à prendre pied sur le sol de la planète, non sans avoir perdu quelques vaisseaux, tant à cause des systèmes de défense que d’atterrissages malheureux dans les mers de sable des régions équatoriales.

Les troupes de la Garde Impériale combattirent aux côtés des habitants de Malvenue et réussirent à mettre en place un solide périmètre défensif centré sur Krugerport, seule agglomération d’importance de la planète, siège du gouvernement local. La défense acharnée et héroïque ne put cependant résister longtemps aux orks qui étaient encore plus acharnés et héroïques (même si chez eux, il s’agissait plutôt d’inconscience). Les Gorkalibr’ éventrèrent les murs d’enceinte de Krugerport et les rapides escadrons de Buggies et de motos ravagèrent les alentours, tuant ou capturant la population humaine à l’exception de quelques groupes qui s’échappèrent dans les montagnes environnantes. La garnison impériale fut promptement submergée par la marée ork et Krugerport tomba en quelques jours, alors que l’expédition de sauvetage montée par les Space Marines du chapitre des Crimson Fists était encore en train de se préparer dans leur forteresse-monastère sur le monde de Rynn.

Les ambitions de l’Archi-Pyromane furent revues à la hausse après la chute de Malvenue. Aiguillonné par l’invincibilité de ses légions et la puissance de sa flotte, le Big Boss Snagrod avait des vues sur la puissante enclave humaine de cette région : le monde de Rynn ! Il était évident qu’il fallait mettre un terme aux ambitions délirantes du Big Boss, mais, malheureusement pour les Crimson Fists, une bonne partie de leurs effectifs étaient déjà engagée à pourchasser des pirates eldars dans la Ceinture de Feu et à sécuriser les routes commerciales de N’goth-Katar. Les ressources étaient donc considérablement limitées.

Arracher Malvenue des griffes des orks n’était guère envisageable à court terme, Kantor, Grand Maître des Crimson Fists, planifia cependant une série de raids sur les dernières conquêtes de Snagrod. Ces raids avaient plusieurs buts. Premièrement : collecter des informations sur les forces orks en présence. Deuxièmement : harceler les orks, les empêcher à tout prix de s’installer tranquillement sur Malvenue et d’en exploiter librement les ressources. Troisièmement : encourager la résistance des humains survivants qui s’étaient lancés dans une guérilla à partir des montagnes.

Des orages Warp locaux retardèrent le premier croiseur des Crimson Fists, le Crusader. Sous le commandement du Frère-Capitaine Drakken, la 4e compagnie du chapitre connut ainsi un contretemps de plusieurs semaines, mais le vaisseau parvint à entrer dans le système et à approcher de la planète sans être détecté. Les ondes étaient saturées de communications orks, les officiers du Crusader dénombrèrent pas moins de seize vaisseaux orks dans les environs immédiats de Malvenue. Le bien fondé des raids fut remis en question devant l’importance de l’armada ork, mais le Capitaine Drakken était déterminé à descendre sa compagnie sur la surface de la planète.

Trois croiseurs Thunderhawks pénétrèrent l’atmosphère jaunâtre de Malvenue et déposèrent les Space Marines à moins de trente kilomètres de Krugerport. Le Capitaine Drakken avait prévu de faire progresser ses troupes en direction de la cité, de détruire les moyens de communication et le système d’approvisionnement en eau potable, de tester la garnison ork sur place puis de se replier pour être récupéré par les Thunderhawks avant que des renforts importants n’arrivent.

Les phases initiales du plan se déroulèrent plutôt bien. Les escouades de Scouts envoyées en éclaireurs s’infiltrèrent de nuit dans la ville et éliminèrent un à un les postes de garde en les empêchant de donner l’alerte. Le reste de la 4e Compagnie suivait de près.

En moins d’une heure, la 4e Compagnie était profondément avancée dans les faubourgs de Krugerport, mais les orks commencèrent à détecter la présence des Space Marines et les combats se déclenchèrent à travers toute la ville. La résistance fut tout d’abord faible et mal organisée, des petits groupes d’orks se contentant de tenir leur propre bâtiment ou de lancer des contre-attaques sans envergure. Culbutant toute opposition, les Marines avançaient vers leurs objectifs principaux : la tour de communication et la centrale d’épuration d’eau.

Faisant preuve de l’obstination légendaire de leur espèce, les orks se reprirent bien vite et en quelques minutes, des bandes entières se retrouvèrent dans les rues alors que d’innombrables véhicules déferlaient à toute vitesse des plaines voisines, harcelant à leur tour les Space Marines et lançant des attaques fulgurantes sur leurs flancs et leurs arrières. La 4e Compagnie se retrouva bientôt face à un dilemme : devoir contrer les assauts des orks ou poursuivre la mission vers ses objectifs. Les Space Marines partagèrent alors leurs forces.

Le chef de peloton Werner, commandant les unités ayant reçu comme mission la destruction de la centrale d’épuration, atteignit son objectif juste avant minuit après plusieurs heures d’un combat acharné. Les charges explosives furent placées sous le feu nourri des orks, les Space Marines se replièrent et la centrale explosa. Werner avait perdu tout contact avec son supérieur, le Capitaine Drakken, et les trente frères qui l’avaient accompagné vers la tour de communication. En considérant les pertes qu’il avait lui-même subies, Werner ne put que conclure que son supérieur et ses hommes avaient échoué et avaient été massacrés ou capturés.

L’officier demanda l’intervention des Thunderhawks pour réembarquer ses troupes en plein cœur de l’usine en proie aux flammes. Les défenses au sol des orks étaient alors totalement mobilisées et un véritable tir de barrage accueillit les vaisseaux lourdement blindés. Tous les Thunderhawks furent plus ou moins endommagés et leurs équipages blessés, et ce n’est qu’au prix de violents affrontements que les Space Marines purent embarquer et que les croiseurs Thunderhawks purent enfin décoller. Les vaisseaux furent encore touchés en s’éloignant et les moteurs de l’un d’eux furent fortement endommagés. Incapable de prendre le l’altitude, le vaisseau dut atterrir en catastrophe dans les montagnes et le croiseur perdit tout contact avec lui.

Le Crusader s’éloigna de Malvenue, poursuivit de près par plusieurs vaisseaux orks. Sur les quatre-vingt quatre Space marines engagés dans les opérations, cinquante six étaient morts ou portés disparus.

Les hordes orks avaient infligé une sérieuse défaite aux Crimson Fists. Les données collectées par les senseurs du Crusader furent étudiées avec soin pendant que le croiseur retournait vers le monde de Rynn. Les orks à Krugerport avaient preuve d’une réactivité étonnante et d’une agressivité extrême. Leur chef fut identifié comme étant le Big Boss Uzrog Mag-Kull, un individu respecté et réputé, un des plus dangereux lieutenants de Snagrod (qui devait le trouver lui aussi dangereux, et c’est probablement pour cela qu’il l’avait envoyé sur Malvenue). Les bandes d’Uzrog étaient composées principalement de membres du clan Deathskull, facilement identifiables par leurs peintures de guerre bleues et leur équipement récupéré sur les cadavres des gardes impériaux qui défendaient Krugerport.

On savait que les forces d’Uzrog étaient importantes, mais les orks présents à Krugerport étaient bien plus nombreux et comptaient un grand nombre d’orks du clan Goff. Il semblait qu’une autre armée était arrivée sur place, probablement envoyée par l’Archi-Pyromane pour s’assurer que les ambitions d’Uzrog ne menaçaient pas les siennes.

Les raids contre Malvenue furent suspendus pour une durée indéfinie, le Grand Maître Kantor, qui avait combattu maintes fois les peaux-vertes, savait ce qui se préparait en constatant l’importance des forces orks sur la planète et leur agressivité. Une Waaagh ! se rassemblait et l’attaque sur Malvenue n’était qu’un des signes précurseurs, les premiers qui annonçaient la tempête. Davantage d’orks allaient être attirés par les combats, comme des papillons de nuit par la flamme d’une chandelle, d’abord par bandes, puis par tribus entières.

Kantor conclut que toute action menée contre les orks ne ferait qu’irrémédiablement accélérer la montée en puissance de la Waaagh ! On lui suggéra de stériliser Malvenue à partir de l’espace : l’Exterminatus ! Mais Kantor était convaincu que cela ne ferait que retarder l’inévitable et donnerait à la Waaagh ! le temps nécessaire pour se renforcer. Pire, l’Humanité serait à jamais privée d’un précieux monde habitable.

Non ! Malvenue devait être reprise lorsque l’expansion de la Waaagh ! aurait éparpillé quelque peu les orks. L’Imperium devait être informé, mais les vaisseaux de guerre et les troupes prendraient des mois ou des années pour atteindre ce secteur, s’ils arrivaient jamais. Lorsque l’ouragan se déchaînerait, cette région plongerait dans une période de guerre qui pourrait durer des années et des années. Il était impossible de prédire où serait porté le coup suivant, mais les Crimson Fists devraient être prêts pour contrer la marée.

La forteresse-monastère fut mise en état d’alerte maximum et toutes les compagnies de Space Marines furent rappelées. Les milices de défense planétaire furent mobilisées et armées, même si un assaut direct contre le monde fortement défendu des Crimson Fists relevait des hypothèses les plus farfelues. Il fallait cependant envisager toutes les possibilités, même celles que les orks lancent sur le monde de Rynn une attaque similaire à celle que les Space Marines avaient eux-mêmes lancée sur Malvenue.

Jouer autour des événements de Malvenue [WDF63 p40]

Pour ceux qui voudraient jouer des parties se rapportant à cette campagne, voici une liste des scénarios et les évènements précis auxquels ils correspondent. […] Soyons francs, les Space Marines sont plutôt mal barrés, mais l’intérêt de jouer une campagne narrative est souvent de relever un défi de taille et de renverser le cours de l’histoire.

1. La chute de Kurgerport : Mission Assaut de Bunker
2. L’assaut sur l’usine d’épuration Mission Patrouilles
3. L’assaut sur la tour de communication : Mission Attaque de Place Forte

Si vous voulez utiliser une force ork conforme à une reconstitution historique, voici un aperçu des bandes engagées dans les combats sur Malvenue.

La bande d’Uzrog du clan Deathskull

Big boss Uzrog
Garde personnelle d’Uzrog : nobz orks dans un transport de troupe
1 unité de boyz orks en armure commandée par un nob
5 unités de boyz orks
1 unité de gretchins
10+ motos orks
3-6 véhicules légers
3 Boit’kitu
1 tank Leman Russ capturé
1 unité de boyz équipés d’armes impériales capturées

Bande du clan Goff

Big boss (un obscur)
2 unités de boyz orks vétérans, chacune commandée par un nob
1 unité d’orks avec réacteurs dorsaux commandée par un nob
4 unités de boyz orks
2 unités de gretchins
3 unités de boyz orks dans des transports de troupe
1 batterie d’artillerie
2 Dreadnought de type « Tueur »

LE MONDE DE RYNN

RynnNom : Monde de Rynn (Agri-monde)
Autres Références : Fichiers de l’Imperium 302-5530 0034.567.87 ref 1632.73
Localisation : Secteur de Loki/Segmentum Tempestus
Amas : Peryton163
Coordonnées : VH-745/HS+13
Distance de Terra : 29,380 k-1
Type Primaire : Binaire KT/K9 comb
Satellites Naturels : 2 de classe A, 2 de classe F1, 2 de classe D, secondaires
Graviométrie : 1*D58/ >2
Population : (CLASSE SECRET)
Niveau de Dîme : Aptus Non
Aestimare : D300
Exportations principales : (CLASSE SECRET) Nourritures diverses (cf. Pins de Jadeberry) Culinary/Manic 64847239.6902ki)
Importations principales : (ref A4 mech 937.296.069 ref 371-639.) (CLASSE SECRET) (ref A4 mech 054.629.204 ref 0237-331.) Plaques d’adamantium pré-formées. Polymères de Céramite. Moteurs gravitiques (CLASSE SECRET). (CLASSE SECRET)
Notes : Monde d’origine du chapitre Space Marines des Crimson Fists (Seconde Fondation, successeurs des Imperial Fistes). Redécouvert par le vaisseau d’exploration Uzieth Pallandaro en 8539222M.34 (Ref. Flotte Explorator/Saturnalia 98373834.21490mj).Accordé aux Crimson Fists à la fin de la croisade de Voltigern en 0336765.M40 par la volonté de l’Empereur. Une seule agglomération importante (Nouvelle Rynn), huit villes de moindres importance, nombreuses fermes et centres agricoles (1468 au total selon les dernières estimations). Forteresse monastère Space Marine bâtie dans la chaîne montagneuses des Monts de la Lame [Hellblade
en VO] sur la côte sud du continent. Space Marines recrutés à l’origine parmi la population du monde sauvage de Blackwater au cours de la cérémonie annuelle appelés "la fête du Poing de Sang".

Carte du roman Rynn's World (p272-273)

En 3903989.M41, les sirènes retentirent à travers la forteresse-monastère lorsque des satellites en orbite détectèrent une flotte étrangère surgissant du Warp, tout proche du monde de Rynn. Pendant plusieurs minutes, les défenseurs furent stupéfaits et incrédules. Qui pourrait être assez fou pour tenter une sortie de l’Immaterium aussi près d’une près d’une planète ? Les systèmes de surveillance confirmèrent l’approche d’une flotte composée de vaisseaux orks qui s’apprêtait à lancer ses vagues d’assaut contre la planète. Sangrod était manifestement assez dément pour tenter une invasion à grande échelle du monde de Rynn.

Les défenses planétaires n’étaient pas comme celles de Malvenue, obsolètes et mal entretenues. Les plates-formes de tir et les systèmes en orbite étaient nombreux, les énormes batteries de missiles et de laser étaient placées à intervalles réguliers sur la surface de la planète. Quelques secondes après son apparition, le vaisseau de tête ork fut pulvérisé, d’autres subirent le même sort au fur et à mesure que les systèmes entraient en action. Les vaisseaux d’atterrissage tombaient en flammes dans l’atmosphère, la nuit sur Rynn se faisant presque aussi lumineuse que le jour.

La flotte ork plongea dans cet enfer avec une bravoure incroyable. Les vaisseaux détruisirent les satellites et les plates-formes, éperonnèrent et abordèrent les vaisseaux et les stations orbitales. Les premiers vaisseaux d’assaut tombèrent sur les silos de défense et libérèrent leur cargaison de guerriers à la peau verte qui submergèrent les artilleurs. Le décompte des pertes enfla démesurément alors que les combats se généralisaient.

C’est alors que, au plus fort des affrontements, un missile tiré par une batterie de la forteresse-monastère connut un dysfonctionnement. Atteignant les couches supérieures de la stratosphère, il décrivit une large et élégante courbe pour replonger droit sur la colossale bâtisse. Un tel missile avait peu de chance d’infliger des dommages significatifs aux murailles d’adamantium, sans compter le champ de stase, les portes de céramite et les tonnes de roche qui protégeaient l’arsenal. Il fut pourtant bien des dégâts. Par un coup de chance incroyable, la tête au plasma s’enfonça profondément dans la roche supposée impénétrable, traversa les portes et le champ de stase théoriquement infranchissables et explosa au beau milieu de l’arsenal.

L’antique forteresse fut secouée par les explosions en chaîne qui se succédaient dans ses entrailles. Les flammes remontèrent les corridors et les cages d’escaliers, puis jaillirent comme des geysers par la moindre ouverture du monastère. En quelques instants, la fière construction fut transformée en un gigantesque volcan, les pierres fondirent et se transformèrent en lave qui dévala les pentes de la montagne à grande vitesse.

Le Grand Maître Kantor, en visite d’inspection sur les défenses extérieures, échappa à la destruction. La poignée de Space Marines qui l’accompagnaient et lui-même furent jetés au sol par la puissance de l’explosion. Tous se relevèrent et, faisant taire leur fureur résultant de la destruction de leur forteresse, prirent le chemin de la capitale planétaire, Nouvelle Rynn. Avec la chute de la forteresse, principal point de défense planétaire, les cieux furent emplis d’une multitude de navires orks. Des vaisseaux d’assaut tombaient du ciel par centaines comme une véritable pluie de météores.

Durant les cinq jours qui suivirent, les orks se répandirent en toute impunité sur toute la surface du monde de Rynn. Les villes furent ravagées, les fermes et les villages pillés et brûlés par les guerriers barbares en proie à une frénésie sanguinaire. Des colonnes de véhicules orks fonçaient à travers les plaines et les collines verdoyantes, tuant ou capturant quiconque leur tombait sous la main. Kantor et ses hommes livrèrent une guerre d’escarmouche contre les patrouilles orks, s’échappant le plus souvent d’un cheveu avant que d’autres orks n’accourent en nombre. Ils voyageaient de nuit pour ne pas attirer l’attention des Chassas-Bombas qui traversaient le ciel dans un bruit de tonnerre et cherchaient la lumière à deux pas du soleil… ils se cachaient le jour là où ils le pouvaient, dans une ferme en ruines ou dans une carrière abandonnée. La nourriture et les munitions se faisaient rares mais, chaque nuit, le grondement de l’artillerie ork pilonnant Nouvelle Rynn se rapprochait un peu plus.

Dans la dixième nuit qui suivit la destruction de la forteresse-monastère, Kantor et ses hommes atteignirent les faubourgs de la capitale où tout n’était que ruines. Le centre de la ville était bâti sur une île au milieu du large fleuve Pakomac. Il semblait mal en point mais tenait toujours. Tout le reste de la cité avait été ravagé, de nombreux fortins orks avaient été érigés dans les décombres et il était évident que de nombreuses bandes voulaient participer à cette action éclatante qu’était la prise de la capitale des Crimson Fists. Chaque chef de bande avait son propre projet pour traverser les eaux du fleuve : certains avaient entrepris la construction d’un pont sous les tirs des défenseurs, d’autres assemblaient des embarcations, des pontons ou même des tours de siège flottantes. Ceux qui ne faisaient ni l’un ni l’autre bombardaient les fortifications avec leur artillerie lourde.

Tous les ponts existants avaient été détruits, Kantor conduisit ses compagnons vers un réseau souterrain qui passait sous le fleuve, près d’une colline appelée les Hauts de Jadeberry. Les Crimson Fists durent faire un large détour pour contourner une énorme bande qui se préparait juste avant l’aube à lancer un assaut, et atteignirent l’entrée du tunnel à peine quelques minutes avant les orks. Ils retrouvèrent un peu d’espoir en constatant que le tunnel était tenu par d’autres Crimson Fists qui avaient été affectés à Nouvelle Rynn avant l’attaque de la planète. Ils étaient commandés par le sergent vétéran Huron Grimm, qui fut surpris de voir apparaître le Gand Maître du chapitre, car tout le monde croyait qu’il avait péri dans l’explosion de la forteresse. Il émergea dans la brume matinale escorté par ce qu’il restait des trois escouades qui l’accompagnaient.

Les retrouvailles furent brèves car tout le monde dut se précipiter sur les barricades pour repousser le premier assaut de la journée. Une force ork colossale, composée d’unités d’assaut et de BomberBoyz, se jeta par vagues successives sur les positions des Space Marines largement dépassés en nombre. La valeur et la bravoure des soldats de l’Empereur contrebalancèrent quelques temps leur infériorité numérique, mais après trois jours de combats incessants, les Crimson Fists durent se replier dans les tunnels et furent obligés de les détruire derrière eux à grands coups de charges explosives. Nouvelle Rynn était alors totalement isolée et assiégée par la marée verte.

Le siège de la cité dura dix-huit mois avant que n’arrivent enfin les renforts dépêchés sur place par l’Imperium. Les actes héroïques qui s’y déroulèrent, ainsi que durant la campagne de reconquête qui suivit, pourraient remplir des pages et des pages de récits épiques. Comme Kantor l’avait prédit, il fallut plusieurs années de guerre pour récupérer les mondes du secteur de Loki qui étaient tombés sous l’emprise de la Waaagh ! Aujourd’hui encore, Malvenue est toujours aux mains des orks.

Jouer autour des événements de Rynn

Vous trouverez sur ce site "La bataille à la ferme" : le scénario original du Rogue Trader suivi de la bataille de Jadeberry Hill publié dans White Dwarf.

Enfin, Taran a traduit également une autre série de scénario venant ensuite et écrits par l'espagnol Suber : les remparts de New Rynn City suivi d'Extraktion et, enfin, l'astroport de New Rynn City. Plutôt intéressant pour une petite campagne.

La bataille du Défilé du Traître

Lors d'un campagne de nettoyage dans les monts Jaden, Kantor et ses marines échappent une nouvelle fois à la destruction grâce à ce qui semble être des scouts eldars d'Alaitoc. [Codex SM 2008 p46]