LES FORCES ARMEES OMPHALIENNES

L'armée omphalienne obéi à un codex écrit autour du 33e millénaire par un Cardinal du Ministorium : le Codex Massilius du nom de ce dernier. Cet ouvrage maintes fois recopié est l'ouvrage de référence sacro-saint de tous les militaires omphaliens. L'original est perdu depuis longtemps et les exemplaires les plus anciens sont précieusement conservés. Ce codex est, encore aujourd'hui, scrupuleusement respecté.

 

Cette obéissance aveugle à pour effet que l'armée omphalienne n'est pas capable d'évoluer rapidement et qu'il lui est difficile d'intégrer les progrès -heureusement rares- de la tactique et des armements. Pour les généraux, toute imagination personnelle est banni : il faut utiliser les tactiques déjà décrites. Toutes les autres considérations de victoire sont assujettie au respect des règles : l'économie de moyens, les niveaux de pertes en hommes et matériel ne sont que secondaire. Par exemple, il est arrivé que un général soient démis de ses fonctions alors qu'il venait de remporter une grande victoire (ce général avait sana doute énormément d'ennemi) et à l'inverse qu'ils courent au désastre avec une tactique inadaptée. Heureusement que Massilius était un brillant stratège et que nombre de ces textes peuvent être interprétées de différentes façons. L'armée omphalienne est donc incroyablement lourde et peu manœuvrable. Un ennemi rapide peut facilement y échapper mais gare à ceux qu'elle attaque de front.

Les modifications du Codex Massilius se font d'une manière ritualisée. Une proposition de changement doit être soutenu par la signature de 100 officiers (ils risquent leur place si le changement est refusé). Une commission d'officiers généraux et de dignitaires religieux locaux doivent se concerter pour étudier chaque proposition. Si elle émet un avis favorable, le Cardinal, le Gouverneur et l'Assemblée doivent aussi les approuver.

La doctrine de feu telle quelle est décrite dans le Codex Massilius des généraux omphaliens est d'écraser l'adversaire sous des assauts massifs d'hommes et de matériels. Ces assauts sont réputés pour leur violence irrépressible. Un assaut omphalien sur des défenses ennemies organisées se déroule généralement de la façon suivante. L'artillerie prépare le terrain avec un pilonnage intense parfois pendant plusieurs jours. L'infanterie est la première à attaquer. Des vagues de fantassins à pied prennent position sur le champs de bataille en localisant les verrous défensifs. Les compagnies de tanks les suivent de prés et neutralisent l'opposition. Une fois que l'adversaire est sur le point céder, les compagnies d'infanterie mécanisée composées de vétérans s'enfoncent dans les brèches et empêchent l'ennemi de battre en retraite. L'ennemi n'a plus qu'à se battre jusqu'à la fin ou se rendre.

L'ARMEE DE TERRE OMPHALIENNE

Sur cette planète, c'est un honneur de servir dans l'armée. Elle repose entièrement sur la conscription. Seuls les officiers et certaines forces spéciales sont professionnalisés. Chaque homme effectue un service militaire de 3 à 5 ans dans l'armée de leur province. Ces jeunes appelés sont les forces d'active. Ensuite, ils restent mobilisable pendant 10 ans pour former les forces de réserves.

De fait, les bataillons pénaux n'existe pas.

Les FDP Omphaliennes sont d'ordinaire affectée directement au Grand Duché dont elles sont issues. Ce n'est quand cas d'expédition ou menace planétaire que les frontières sont abolies et que les troupes des différentes provinces sont mélangées.

Lors des mobilisation, chaque village est fier de fournir son escouade de jeunes hommes qui sont acclamés à leur départ comme des héros. Les escouades, les pelotons et les compagnies sont composés de gens du même village ou de la même ville, parfois accompagnés par le prêcheur qui les a vu naître. Les armées portent d'ailleurs le nom de leurs provinces/ville/village d'origine. Ceux-ci crée un très fort lien entre les soldats qui n'abandonneront jamais un des leurs. Cette méthode a des inconvénients : des Duchés peuvent voir disparaître toute une classe d'âge dans un désastre militaire. Il y a souvent quelques différences culturelles entre les provinces. Par exemple, la province équatoriale du Gulrat et celle voisine du Dogul Kaln mobilisent les femmes aussi bien que les hommes.

Mourir au combat est un honneur car ils croient rejoindre directement l'Empereur dans son immense gloire. Les nombreux prêcheurs qui les accompagnent à la bataille, leur insufflent courage et abnégation.

Uniforme

La pièce principale de l'uniforme est une longue capote de couleur brune, avec de nombreuses variantes puisque c'est les soldats eux-mêmes ou leur famille qui fournissent l'uniforme. De même, des variations sont observables d'une province à l'autre. Ils ont pour seule protection un casque lourd.

Les troupes d'élites arbore des uniformes plus complexes adaptés aux conditions locales de combat, un gilet pare-éclats et un casque composite.

Les blindés sont peints de couleurs sobre adapté au théâtre : vert/marron, blanc zébré de noir, etc.

Comme dans tout l'Imperium, le fusil laser est l'arme de base de l'infanterie. Les omphaliens sont bien équipés quoique moins lourdement que leurs homologues taranais. Dans leurs armées, les fusiliers traditionnels tiennent une place prépondérante.

Les figurines des gardes des glaces de Valhalla conviennent parfaitement pour représenter les omphaliens

Organisation

La brique de base de l'armée omphalienne est l'escouade. Dans les compagnies de marche, toujours majoritaires, il y a deux grand types d'escouades : les escouades d'assaut composées de 20 hommes et les escouades tactiques de 10.

Le peloton est normalement composé de 5 escouades, et commandé par un Lieutenant escorté d'une ou deux ordonnances qui font traditionnellement partie de sa famille.

De nombreux prêcheurs accompagnent les Omphaliens au combat. Ils sont très croyants et ce prêcheur peut inspirer des actes de bravoure suicidaire à ces compatriotes.

Au dessus du peloton vient la compagnie composée de 5 peloton et commander par un Capitaine. 5 Compagnies forment une Colonne commandée par un Colonel. 5 Colonnes forme à leur tour un régiment à la tête duquel on trouve un Général et un nombre variable de régiment forme une armée mené par un Maréchal.

Chez les Omphaliens, le Chimedon, la version de la Chimère qui remplace le multilaser par un obusier, et particulièrement fréquente.

Voici le schéma organisationnel des unités combattantes terrestres.

Colonel (1 pour 5 compagnies) :
1 Colonel + ordonnances + 1 Rhino
Compagnie de marche :
Les compagnies de marche sont l'ossature des armées omphaliennes. Elles sont lentes et peu manœuvrables et composées de conscrits. A l'occasion, les fantassins peuvent monter sur des tanks.
1 Capitaine + ordonnances + 1 Rhino
5 escouades d'appui qui sont dispersées dans les pelotons + 5 camions
Et 5 pelotons parmi :
- Peloton d'assaut
1 lieutenant et 5 escouades d'assaut
- Peloton tactique
1 lieutenant et 5 escouades tactique
Compagnie de cavalerie :
Ce sont les troupes d'élites des armées omphaliennes. Elles sont relativement peu nombreuses mais lourdement équipées. Les officiers qui les commandent sont parmi les plus compétents. Leurs missions sont variées : reconnaissance, percée, missions spéciales, etc. Les soldats qui servent dans ces compagnies sont des vétérans qui ont fait leur preuve au feu dans l'infanterie à pied.
1 Capitaine + ordonnances + 1 Rhino
5 escouades d'appui qui sont dispersées dans les pelotons + 5 Rhinos
- 5 Pelotons tactiques mécanisés
1 Lieutenant et 5 escouades tactiques dans 6 Chimedons
1 Peloton de 5 tanks spéciaux dispersés dans les pelotons, choisis parmi :
Demollisseur, Whirlwind, Vindicator, Hellhound, Exterminator, Leman Russ, Griffon, AAG Hydre.
Compagnie de cavalerie lourde :
Les tanks sont rassemblés en compagnie d'une dizaine de véhicules mais certains peuvent être détachés en peloton pour soutenir l'infanterie pour des missions particulières. Ce sont les mêmes qu'ailleurs dans la galaxie : Leman Russ, Chimère, Griffon,...
1 Capitaine embarqué dans un Chimedon
et 5 pelotons parmi :
- 5 Leman Russ
- 5 Predators (Autocanon, 2 canons laser)
- 5 Chimedons
- 5 Chimères
- 5 Chirerax
- 5 Sabres
Compagnie de cavalerie super lourde :
Le Capitaine est embarqué dans un des tanks de la compagnie.
5 Baneblades, 5 Shadow Sword, 5 Storm Blade ou 5 Storm Hammer
Compagnie d'artillerie :
Les armes à tir courbe (mortiers, missiles de barrage) ne sont pas affecté dans les compagnies d'infanterie comme il est souvent d'usage. Les mortiers, Griffons, Basilisk, Manticore, Wirlwind… sont regroupés en grandes formations spécialisées. Leur déploiement est souvent long et méticuleux mais leur efficacité en est d'autant plus grande.
1 Capitaine + ordonnances + 1 Rhino
et 5 pelotons parmi :
- 5 Basilsks
- 5 Griffons
- 5 Mortiers de Siège
- 5 Wirlwinds
- 5 Manticores
- 5 AAG Hydres
- 5 Thudd guns avec camion
- 5 escouades de 3 mortiers avec camion
Les troupes spéciales

Les armées omphaliennes ont des unités d'élite spécialisées dans les opérations commandos et les coups de mains derrière les lignes ennemies. Ils en a plusieurs : une ou deux par province, comme les Chasseurs à skis d'Iéritie ou les commandos de montagne d'Ea. Chacune de ses troupes spéciales à ses particularités propres mais globalement ces soldats sont des professionnels entraînés, bien équipés et dotés de leurs propres moyens de transport d'intervention.

Sur Ticatus, ce sont ces troupes qui soutiennent la guérilla contre les occupants taranais.

En campagne, ils sont souvent éclatés dans les unités conventionnelles.

- Les Chevaux Légers : la majorité des Duchés possèdent des troupes à cheval. Ce sont surtout des troupes d'apparat ou de police mais certains (Iéritie et Dogul Kaln en particulier) les déploie sur les champs de bataille en grandes formation. Il faut reconnaître que le cheval est assez peu adapté aux champs de bataille modernes où les armes automatiques sont courantes. Aussi, les chevaux légers sont souvent déployés à pied mais pas toujours. Un peloton de chevaux légers est composé de 5 escouades de 10 cavaliers et d'un Lieutenant lui-même à cheval.

- Ingénieurs : Les ingénieurs sont des troupes communes à la plupart des provinces mais ceux d'Ea sont particulièrement réputés. Leur rôle est d'organiser des positions défensives ou de percer celles des adversaires. Ils encadrent aussi les constructions de routes. Leurs manœuvres sont issus des compagnies de marche.

Les ingénieurs sont déployés en unités de 10 hommes souvent embarqués dans une Gorgone ou une variante de la Chimère.

- Commandos de montagne d'Ea/Chasseurs à skis d'Iéritie/commandos de marines de Pyrie et de Clakopyrie : Ces formations sont toutes spécialisées dans les coups de mains et les opérations de sabotage. Ils sont déployés en escouades de 10 soldats.

- Les Grenadiers : Seul le Grand Duché du Borax en emploie. Ces soldats rassemblés en petites unités de 5 portent une lourde armure carapace. Ils ont troqué leur fusil laser pour un plus grand nombre de grenades à main. Ce sont des troupes plus efficaces dans des situations de combat rapproché comme en zone urbaine.

Le marquages d'unités

Les soldats portent rarement de symboles sur les uniformes mis à part le nom de leur province d'origine brodé sur l'épaule ou la poitrine.

Pour les tanks, le marquage est, on ne peut plus simple : une fois affecté dans une colonne, ils reçoivent un numéro dans leur ordre d'arrivée ensuite ils sont dispersés dans les compagnies ou ailleurs. Les numéros des tanks détruits sont redonnés aux remplaçants. Leurs équipages écrivent souvent dessus le nom de leur province, de leur ville ou village ou des devises, etc.

LA FLOTTE OMPHALIENNE

La Flotte Omphalienne rassemble tous les appareils volants des Chasseurs Thunderbolt ou croiseurs interstellaires. Elle possède aussi ces forces d'interventions autonomes : des troupes spécialisées dans les combats à bord des vaisseaux spatiaux ou dans le vide.

La flotte est divisé en 2 entités : la flotte civile (qui comprend les astronefs marchands) et la flotte militaire.

Dans tout l'Imperium, l'ensemble des vaisseaux interstellaires tombe sous la juridiction de la Flotte impériale.

La flotte civile

Les vaisseaux civils appartiennent en majorité à l'"Etat" omphalien. C'est donc le principal intervenant du commerce extraplanétaire et c'est directement le Gouverneur et son administration qui décident quelles marchandises transporter vers où et négocie les contrats commerciaux et les chartes de voyage. Ils recrutent aussi les Navigateurs.

Les autres vaisseaux interstellaire appartiennent au Cardinal et à l'Adeptus Ministorium.

Les familles les plus riches d'Omphalia possède au mieux quelques vaisseaux subtellaires pour faire des aller-retour vers les 2 docks de débarquement se déplacer en vol atmosphérique et des parts dans des bâtiments interstellaires marchants.

La flotte militaire

Massilius a aussi décrit dans son Codex les techniques d'organisation et d'action de la Flotte. Ses commandements sont rarement aussi suivis que dans les armées terrestres.

Comme Taran, Omphalia a pu négocier son statut et donne automatiquement 50 % de ses bâtiments interstellaires militaires à la Flotte que ceux-ci soit construit sur place ou acheté. Omphalia peut faire ce qu'elle veut avec les 50 % restant.

Omphalia sait produire des vaisseaux de petite taille. Les plus gros sont achetés à l'Adeptus Mechanicus.

L'ensemble de la flotte est de valeur assez inférieure à celle de Taran et tourne autour de 160 vaisseaux dont 30 interstellaires. Taran possède plus de croiseurs de taille grande et moyenne.

LES FORCES OMPHALIENNES DANS LA GARDE IMPERIALE

Dans la Garde Impériales, les Omphaliens abandonnent à grand regret le Codex Massilius pour se conformer au Codex Exercitus. Régulièrement (tous les 3 à 5 ans) Omphalia envoie un dixième du total de ces troupes d'élite dans la Garde Impériale.