TERRITOIRES ORKS

De Waaagh the Orks traduit par Kaos

Les orks vivent sur d'innombrables mondes. Sur certains, ils dominent; sur d'autres, ils vivent en état de guerre; sur d'autres encore, ils commandent tels des seigneurs de guerre. Il existe des royaumes orks, des empires orks et des hordes d'orks errant à travers l'espace à bord de space hulks. Où que les humains puissent aller dans l'univers, il y a des orks. L'univers est orkdom, le territoire des orks.

L'expansion des orks dans l'espace à partir de leur planète mère est peut-être le plus grand et le plus significatif des accidents qui parsèment l'histoire ork. Leur expansion se produisit de manière sporadique, leur conférant un modèle de colonisation totalement aléatoire à travers la galaxie. En d'autres termes, on peut trouver un territoire ork ou une tribu migrante n'importe où.

A cause de cette forme de colonisation, on peut trouver des orks à travers tout l'univers connu (et probablement à travers tout l'univers inconnu également). Les eldars disent que les orks sont devenus une partie intégrante de la réalité elle-même ou comme disent les orks : "On est les orks ; on est là pask'on est là, c'est tout."

LES VOYAGES SPATIAUX

Il y a des millénaires, une sonde fût envoyée de Terra avec pour mission d'atteindre l'ultime limite de l'univers. Les technoprêtres qui l'avaient construite espéraient qu'elle reviendrait un jour à son point de départ après avoir fait le tour de l'univers. La sonde renvoie toujours de faibles signaux après 14000 ans dans l'espace et n'a pas encore commencé son voyage de retour (et il n'est pas certain qu'elle le fera un jour). Au grand dam des technoprêtres impériaux qui analysent l'incessante panoplie de signaux, la plupart sont identifiés comme étant d'origine ork. La seule conclusion, déprimante pour l'humanité, est que quel que soit l'endroit de l'espace où elle voyage, il y a de fortes chances pour que les orks soient arrivés en premier ou qu'ils ne tardent pas à arriver.

L'expansion ork ne fut possible au départ que par leur découverte des principes des champs de force et de la technologie de téléportation. Il est évident qu'un tel résultat fut le fruit de la chance et certainement pas le fruit d'intentions ou de recherches menées par les orks. Une fois qu'ils eurent compris les secrets des champs de force et de la téléportation, les orks purent les reproduire.

Peu après leur maîtrise des champs de force, les orks découvrirent un autre facteur d'une importance vitale : si un champ de force pouvait maintenir des choses à l'extérieur, il pouvait aussi garder des choses à l'intérieur.

Dans les premiers jours de l'expansion ork, les champs de force étaient utilisés pour piéger de l'air autour des différents objets que les orks avaient choisi d'utiliser comme "canots" spatiaux. Les orks attendaient l'apparition dans le ciel d'un des grands space hulks à la dérive ou de tout autre détritus spatial. Une fois que l'objet était assez proche pour toucher le champ gravitationnel de la planète, les orks utilisaient un transmetteur de matière pour se projeter, eux et leur équipement, à bord comme s'ils faisaient, pour ainsi dire, du stop. En effet, les orks n'avaient aucune idée de l'endroit où ils allaient, et n'étaient guidés que par leur imprudent sens de l'aventure et le désir de découvrir de nouveaux mondes à piller et à conquérir.

Une fois les orks à bord du space hulk, ce dernier était enfermé avec une bulle d'atmosphère dans un champ de force. Ces hulks dérivaient ensuite à travers l'univers, poursuivant leur périple à la fois dans l'espace réel et dans le warp, ce qui signifie que les passagers orks pouvaient être projetés n'importe où dans l'univers. Bien entendu, l'endroit où ils atterrissaient était complètement aléatoire et imprévisible, et cette arrivée était souvent synonyme de mauvaise surprise pour les formes de vie intelligentes locales. Une période d'"ajustements" économiques et sociaux suivait, pendant laquelle les orks affirmaient leur domination.

Pendant des millénaires, les orks ont essayé de diriger, voire même de planifier leurs voyages. Pour ce faire, ils faisaient appel aux talents de leurs chamans, les psykers orks connus sous le nom de bizarboyz. Les bizarboys naviguaient du mieux qu'ils pouvaient en utilisant tout ce qui était tombé entre leurs mains : fragments de mythologie et constantes spatiales communément admises. Certaines tribus sont parvenues, en de rares occasions, à se diriger vers des destinations spécifiques (plus par chance que par planification), mais l'incertitude de la destination demeure toujours une constante.

LES COMMUNAUTES ORKS

Il résulte du caractère erratique des voyages spatiaux orks et de leur empressement à rechercher l'aventure où que ce soit que des communautés orks peuvent être découvertes, éparpillées à travers tout l'univers. Ces communautés sont ordinairement de l'un des deux types : des tribus solitaires et neutres ou des confédérations de tribus unies temporairement derrière un grand chef de guerre.

On peut à tout moment rencontrer des tribus ou des confédérations de tribus errants dans l'espace, implantées sur une planète ; isolées des autres races ou encore en contact avec elles en tant qu'ennemis ou que seigneurs. Chaque tribu dispose d'une collection bigarrée de clans et de castes orks qui constituent le tissu de la société ork.

Apparemment l'empire ork de Snagrod l'Arch-Incendiaire (image du Rogue Trader).