L'HÉRÉSIE D'HORUS - MASSACRE

LE MASSACRE D'ISSTVAN V

Rapport de campagne

Avril 2017 -

Cette campagne jouée avec les règles d'Epic Armageddon suit le contexte et une partie des règles du supplément de Forgeworld "Massacre". Les règles de 40,000 sont assez facilement adaptables à Epic. En général, il suffit de transposer bêtement - ou d'ignorer.

Les suppléments sur l'Hérésie d'Horus permettent de se plonger avec délice dans une période mythique et fondatrice où des demi-dieux et d'innombrables super-guerriers s'entretuaient dans la galaxie. C'est une période idéale pour jouer les batailles épiques et s'éclater en modélisme (mes armées, c'est par ici).

En plus, pour Epic, c'est un retour aux sources car Adeptus Titanicus et Space Marine, les premiers jeux de bataille en 6 mm étaient écrits pour jouer durant cette époque.

Après avoir joué sur Isstvan III, j'attaque donc la partie suivante : le légendaire massacre d'Isstvan V.

Système d'Isstvan

006.M31, le tout jeune Imperium est sous le choc : Horus, le maître de guerre, le fils préféré, aurait trahi l'Empereur. Le Space Marine aurait combattu le Space Marine, le techno-prêtre le techno-prêtre. Isstvan III aurait été détruite et des milliards d'humains auraient péri dans un bombardement aussi apocalyptique que cruel. Dans l'empire humain des systèmes nouvellement conquis font sécession ou sombrent dans la guerre civile.

Recevant sur Terra les survivants du massacre d'Isstvan III, souvent des soldats vétérans de la Grande Croisade, l'Empereur doit réagir. Il doit réagir fort. Ce ne sont pas moins de sept légions Space Marines -la Raven Guard, les Salamanders, les Iron Hands, les Iron Warriors, les Wordbearers, les Night Lords et l'Alphalegion et leurs flottes respectives - qui se dirigent vers le système d'Isstvan et les quatre légions renégates.

Les premières reconnaissances indiquent que les renégats se seraient terrés sur la planète Isstvan V réaménageant une antique forteresse. Ce serait leur centre de commandement. Par contre, nulle trace de leur flotte de guerre. Les Primarques commandant l'expédition punitive estiment qu'ils tiennent une chance de frapper leur adversaire par surprise et les légions de la Ravenguard, des Salamanders et des Ironhands s'élancent les premiers. Leurs Drop pods s'écrasent dans la Dépression d'Urgall depuis laquelle ils souhaitent investir la forteresse. D'effet de surprise il n'y a point : leurs ennemis les y attendaient et les combats commencent.

PHASE I : L'ASSAUT DES LOYALISTES
 La première vague d'assaut est menée par Ferrus Manus et ses Iron Hands au plus près des défenses ennemis. Cette attaque d'une violence extrême est destinée à choquer et à fixer les ennemis et à éliminer en particulier leurs défenses antiaériennes et spatiales. Ainsi le gros des forces de loyalistes pourraient débarquer en sécurité.
Bataille I-1 : Terres mortelles
L'avant-garde du capitaine Statius de la Ravenguard mène l'attaque contre la Death Guard du capitaine Fraenomem et pour la possession d'objectifs au sol qui permettront d'accrocher une future tête de pont.
Rapport de bataille
La Deathguard repousse nettement la Ravenguard dont l'intrépidité suicidaire n'a pas été payante. Les capitaines des deux camps sont mis hors de combat.
Bataille I-2 : Fureur de l'avant-garde
Bataille légendaire
Le détachement de la Raven Guard de Capitaine Suneit doit s'emparer d'un site important de la défense sol-espace des renégats -notamment la "côte 543"- qui constitue une menace sérieuse pour les opérations de débarquement. Il doit coordonner une opération terrestre et aéronavale d'ampleur avec un débarquement massif par Drop pods.
Il n'avait cependant pas pensé que le bombardement préliminaire ait si peu affecté les défenses adverses. En effet, avec ses troupes terrestres, il tombe nez à nez avec des réseaux de tranchées, de bunkers, de mines et de barbelés quasiment intacts ! Alors qu'elles paraissaient abandonnées lors des reconnaissances, ses défenses sont à présent pleines de légionnaires de la Death Guard !
Rapport de bataille
A la fin de la bataille, la Death Guard tient toujours. La Ravenguard a subi de lourdes pertes et n'a pas atteint qu'un seul des objectifs. Une fois de plus, on a la preuve que les batailles ne se passent jamais comme prévues et, personne ne doute que les loyalistes sauront prendre leur revanche !
La défense de la côte 543

Bataille I-3 : Le coup de massue
Après les déroutes précédentes de la Ravenguard, c'est au tour d'un détachement des Salamanders assaillir les positions de la Death Guard. Les Légionnaires loyalistes du capitaine Peganir doivent investir des positions fortifiées à peine entamée par les bombardements. Les loyalistes ont déjà plusieurs jours de combat derrière eux et de l'équipement lourd commence à arriver, notamment pour cette bataille, un Fellblade.
Rapport de bataille
A la fin de la bataille, les Salamanders sont passés et la Death Guard doit se retirer piteusement !
Les tranchées de la Deathguard.


<A suivre !>

Bilan de la phase (en cours)
Loyaliste : 3 - Renégat : 9

PHASE II : LE SANG DE L'EMPIRE


PHASE III : TRAHISON
Les quatre légions suivantes sautent à leur tour mais tournent leurs armes contre leurs frères ! Nouvelle trahison ! 

Bataille III-1 : La bataille spatiale

Dans l'espace, la bataille s'engage également entre les loyalistes et les renégats. La confusion est totale alors que des vaisseaux explosent dans les environs encombrés d'Isstvan V.

Rapport de bataille


...