HISTORIQUE DES ARMURES SPACE MARINES

L'armure énergétique et l'armure Terminator

D'après Rick Priestley (WD129), le WD 109, l'Arsenal V2 et Codex AoD
Traduction adaptation Patatovitch

L'ARMURE ENERGETIQUE (Powered Armour) : 

Depuis plus de dix milles ans, l'armure énergétique est le symbole de la dévotion et de l'inflexibilité des Légions Astrates. Une armure énergétique est plus qu'une simple pièce d'équipement, c'est un objet inestimable, entretenu avec soin, et qui revêt une importance personnelle pour le Space Marine qui la porte. Recevoir sa première armure énergétique est un événement capital dans la vie de tout Marine. L'armure n'est pas simplement donnée, elle doit avoir été méritée. Un nouveau Space Marine sert d'abord dans une compagnie de Scouts, et ce n'est qu'après avoir démontré ses capacités au cours de nombreuses batailles qu'il reçoit le privilège d'en porter une.

Chaque armure énergétique est fabriquée à la main par un armurier, à partir d'éléments qu'il forge et conçoit lui-même. Cela signifie que bien que toutes les armures soient en apparence identiques, chacune possède ses propres particularités, reflétant la personnalité de l'armurier qui l'a fabriquée.

Construire un armure énergétique est un processus long qui peut durer plusieurs mois. A chaque étape, des cérémonies et des liturgies précises doivent être accomplies pour assurer que l'armure offrira une protection aussi bien psychique que physique. [...]

 

Fabrication

Les éléments les plus importants d'une armure énergétique sont les grandes plaques de céramite qui assurent la principale protection. L'épaisseur des plaques peut atteindre deux à trois centimètres, et posséder une structure spéciale alvéolée qui permet de dissiper encore plus l'énergie cinétique des coups subis. Contre la plupart des touches à faible énergie, l'armure offre une chance d'éviter tout dommage dans une proportion allant de 50 à 85%, et elle est efficace dans une certaine mesure contre toutes les armes rencontrées sur les champs de bataille du 41e millénaire, à l'exception des plus puissantes.

Une armure énergétique pèse à elle seule plus de cent vingt kilos et même un Space Marine aurait quelques difficultés à la porter sans l'assistance des faisceaux de fibres électriques qui en garnissent l'intérieur. Ces muscles artificiels amplifient tous les mouvements de l'utilisateur, et lui permettent de se déplacer en toute liberté. La plupart de ces armures sont également munies d'un réducteur de gravité qui diminue le poids et l'inertie de l'armure et les ramène à ceux d'un corps humain normal.

La source d'énergie nécessaire à l'armure énergétique est localisée dans une petite batterie utilisant un réacteur nucléaire miniaturisé, situé dans le paquetage dorsal qui contient aussi des appareils de survie, de recyclage de l'air ou des liquides, et des systèmes médicaux automatiques.

Le casque de l'armure est muni d'appareils sensoriels informatisés qui permettent au porteur de voir et d'entendre normalement, mais aussi de voir dans l'infrarouge et l'ultraviolet, et d'entendre des fréquences normalement inaudibles. L'utilisateur peut aussi disposer d'amplificateurs sélectif d'images et de sons. S'il est soumis à des lumières aveuglantes ou à des sons assourdissants, le microprocesseur gère aussi des filtres atténuateurs pour éviter tout dommage au marine.

Les variantes

La plupart des humains qui ont des contacts avec les Space Marines savent reconnaître les principaux types d'armures que ceux-ci utilisent. Évidement, certains modèles sont très anciens et ne sont que rarement employés au combat à moins que le chapitre ou certains individus en fasse un signe distinctif. D'autres chapitres préféreront n'utiliser qu'un seul type d'armure tandis que d'autres utilisent les armures sans soucis d'uniformité les remplaçant au fur et à mesure des pertes.

Les plus anciennes ne sont employées que par des gardes d'honneurs, des troupes d'élites ou pour des cérémonies. Le degré d'uniformité des armures d'un chapitre dépend de son ancienneté, de son historique et de ses traditions.

Le développement initial des armures Space marines se perd dans la longue période qui précéda la naissance de l'Imperium, l'Ere des Luttes.

L'armure Mark 1

Le premier type d'armure énergétique aujourd'hui appelé Mk 1 trouve son origine autour du 28e millénaire. En effet, elle faisait partie de l'équipement standard des guerriers techno-barbares qui ensanglantaient la Terre en ce temps-là. Quand l'Empereur commença sa conquête, ses troupes portèrent aussi cette armure. Ainsi les premiers Space Marines furent équipés de la même manière que les guerriers de cette époque.

L'éclair sur le plastron de cuirasse qui était la marque personnelle de l'Empereur en ces temps là ne fut remplacer par l'aigle impérial uniquement lorsqu'il devient le symbole de l'Imperium. Cet emblème a donné le premier surnom de l'armure énergétique l'armure Tonnerre.

A cet époque elle n'était pas hermétique, chose inutile à cette époque sur la terre, et n'offrait aucun confort. Le casque avec une plume sommitale était plus ou moins répandu. La tenue était entièrement manufacturée localement et variait selon les goûts et les matériaux locaux. Le principal morceau de cet armure est un plastron énergétique massif enclosant la poitrine et les bras. Sous cette plaque des câbles transportent l'énergie au bras multipliant les capacités de combat du porteur (port de poids, moins de fatigue, rapidité,…). Durant cette période où le corps à corps était préféré au combat à longue portée, l'armure énergétique apportait d'indéniables avantages.

Les jambes du guerrier était seulement protégé par des culottes rembourrées et dures. Le dessin montre un guerrier portant des bottes et des cuissardes renforcés par des plaques de métal comme c'était aussi parfois le cas. Dans le dos le guerrier portait l'alimentation en énergie de son armure. La majorité incluait aussi un système de refroidissement pour éviter les surchauffes.

L'armure Mk 1 fut utilisé aussi sur Mars et sur la Lune. Aujourd'hui, elle n'est jamais utilisé en dehors de quelques cérémonies et seuls les chapitres issus de la première fondation en possèdent encore quelques exemplaires.

L'armure Mark 2 dite de Croisade

Une fois le système solaire terrien sécurisé et le processus de reconstruction fermement enclenché, la conquête de la galaxie pouvait commencer. Avant même que les tempêtes Warp de la fin de l'Ère des Luttes ne se soit complètement apaisées, l'Empereur préparait la Grande Croisade. Une partie de ses plans concernait le rééquipement des nouvelles armées Space Marines avec un armement plus sophistiqué.

Avec sa technologie avancée, Mars devient le premier fournisseur d'équipement. De nouveaux types d'armure furent produits en grand nombre sous la direction des techno-prètres de l'Adeptus Mechanicus. Ils furent capable de rééquiper entièrement les armées Space Marines.

L'armure Mk 2 était entièrement close pour permettre le combat dans toutes les conditions, y compris le vide spatial. Les articulations furent arrondies et les jambes, recouvertes de plaques, furent inclues dans l'armure énergétique pour faciliter les mouvements. Un câblage additionnel fut ajouté pour alimenter en énergie les articulations des jambes et celui-ci fut autant que possible recouvert. Alors que certains câbles étaient délibérément placé à l'extérieur dans l'ancien système de refroidissement, le type Mk2 les recouvrit et introduit un nouveau système plus efficace.

Le paquetage arrière fut augmenté en volume et en utilité : diverses additions vinrent le compléter comme un recycleur d'air, un convertisseur de fluide et un soutien médical automatisé. Ces fonctions n'ont quasiment pas était retouchées depuis dans les autres modèles d'armures.

Le casque reçut des senseurs automatiques (auto-senseurs) développés sur Mars qui consistaient à améliorer la vue (infrarouge/ultraviolet et l'audition (spectre sonore plus étendu) de l'utilisateur le rendant plus réactif à son environnement immédiat. Les informations, recalculés par un ordinateur interne était transmise directement à son cerveau par un connecteur neuronal. Le résultat est que le porteur, malgré quelques centimètres d'armure et une combinaison hermétiquement close, semble entendre normalement. De plus, le porteur peut grossir un image à volonté sans jumelle ou entendre une conversation à 20m sous une pluie d'explosion. Il est protégé contre les bruits assourdissants et les éblouissements par son ordinateur qui recalcule les images et les sons.

C'est cette armure qui servit pendant la Grande Croisade d'où son surnom rétrospectif d'amure de Croisade. Beaucoup maintiennent que c'est la plus efficace de tous les types. C'est peut-être vrai mais elle est très difficile à réparer particulièrement les superpositions de plaques de blindage et de câbles.

L'armure Mark 3 dite Armorum Ferrrum

La variante Mk 3 de l'armure énergétique date de l'époque où la Grande Croisade atteint les mondes du centre de la galaxie. Les forces de l'Empereur durent affronter leurs habitants notamment des Squats qui ne voyaient pas particulièrement bien la nouvelle influence terrienne sur leurs mondes depuis longtemps indépendants. L'armure Mk 3 ne fut pas conçu afin de remplacer la Mk 2 mais pour des types particuliers de situations comme les combats dans des tunnels ou à l'intérieur de vaisseaux spatiaux. Sa production fut décider après de lourdes pertes lors de ce type d'affrontement.

Sur ce modèle, la protection frontale est extrêmement renforcé tandis que l'arrière est allégé en compensation. Cette armure est idéale lorsque les couverts sont minimums et l'assaut frontal.

La combinaison elle-même est énormément modifiée par rapport à la Mk 2 avec des plaques d'amures fixées sur le corps et les membres et un nouveau modèle de casque. Les inclinaisons du casque à droite et à gauche permettent de dévier les tirs, elles seront plus ou moins reprises sur les Mark 4 et 6. Aucun chapitre Space Marine n'équipe entièrement ses forces avec ce type d'armure mais quelques uns l'utilisent encore pour des abordages de Space Hulk ou des combats de tunnels.

Malgré que le Mark 3 fut une solution fructueuse pour un besoin spécifique, elle était trop lourde et trop inconfortable pour l'utiliser régulièrement. Elle donnait un aspect massif et brutal aux space marine plus que toute les autres modèles. Elle est aussi appelé Armure de Fer ("Iron Suit") ou Armorum Ferrum en hommage à sa grande résistance.

L'armure Mark 4 dite Imperium Maximus

La Grande croisade dura environ 200 ans à la fin de laquelle vint une période de consolidation politique. Les Space Marines étaient maintenant dispersés d'un coin à l'autre de la galaxie : beaucoup servait de garnisons tandis que les armées en campagne étaient de taille plus modeste. Les équipements étaient usés et fatigués à force d'être réparer y compris les armures Mk 2 et Mk 3. Pendant que certains Chapitres continuait à fabriquer localement des armures anciennes, les forges martiennes lancèrent le nouveau modèle Mark 4.

Le principal changement fut d'abandonner les plaques ajustés pour les remplacer par une unique dans laquelle était incorporée les joints flexibles développés pour le Mark 2. Le résultat fut une armure un peu moins flexible mais considérablement plus facile à entretenir et à produire. De nouveaux secrets redécouverts sur des mondes nouvellement conquis permirent d'améliorer les alliages de céramiques réduisant le poids et améliorant en même temps la protection. De même, la taille est le nombre des câbles purent être réduits. Ceux reliant les bras et la poitrine furent placés à l'extérieur.

Le casque fut entièrement redessiné. Alors que dans les versions précédentes, il était fixé à l'armure, sur ce modèle-là, il bougeait avec la tête du porteur. Ce progrès reflète l'expérience grandissante des constructeurs martiens en matière de connections neuronales et plus généralement, leur facilité à assimiler les nouvelles connaissances issues de la Grande Croisade.

Cette armure fut conçue pour être la dernière version des armures Space Marines et sa production fut immense. La plupart des chapitres furent entièrement rééquipés.

L'armure Mark 5 dite Hérésie

Lorsque advint l'Hérésie d'Horus, le rééquipement des chapitres était presque fini. Le programme de ravitaillement fut bouleversé. Des Chapitres récemment réarmés se retournèrent contre l'Imperium et des loyalistes restèrent parfois obligés d'utiliser les anciens types. La confusion fut immense. Des armuriers et des Techmarines se trouvèrent incapables de maintenir correctement le Mark 4 qui avait été introduite trop récemment et se retournèrent vers Mark 3 lorsqu'il était encore disponible. Or la production de ce type avait déjà interrompu sur Mars et dans de nombreux Mondes Forges.

Alors que les forces impériales étaient repoussées de monde en monde, les filières de production de la Mark 4 furent désorganisés. L'Adeptus Mechanicus dut concevoir un nouveau type d'armure. Ce qui fut fait le plus rapidement possible : ainsi naquit l'armure Mark 5 ou armure de l'Hérésie.

Ce modèle utilisa le maximum d'éléments de la Mk 4 construit en matériaux moins complexes et dont les armuriers étaient déjà familiers. Sur l'illustration, on voit le plastron allégé et les nouveaux types de câbles pour les bras et les jambes reconstruits à partir de matériaux disponibles plus lourds et plus volumineux. Ces câbles furent désormais placés à l'extérieur les rendant plus vulnérables car leurs tailles ne permettaient plus de les cacher. On peut remarquer que l'épaule gauche fut davantage protégée que la droite. Ceci est du à la manière d'utiliser le bolter. L'épaule gauche a plus de risque de recevoir un projectile, lorsque l'adversaire est en face que la droite. Ce système sera repris pour le modèle suivant puis abandonné.

La différence principale entre Mk4 et Mk5 était les lourdes plaques cloutées. Il était nécessaire de les ajouter pour compenser la faiblesse des matériaux. Mais ces plaques soudées provoquaient un surpoids considérable. La puissance de la batterie dorsale dut être augmentée, ainsi que le circuit de refroidissement afin d'éviter les "burn-out". Malgré cela la puissance disponible pour alimenter les armements et les autres équipements était moindre.

Le casque est marqué par l'avancement du programme de développement de l'armure tactique dreadnought ou armure Terminator dont il inclut certains des équipements. Dans sa conception, il est très proche de celui du Mark 4.

Construite dans l'urgence comme un bouche-trou, de nombreux détails peuvent variés entre 2 armures en fonction de son lieu de production et des réparations qu'elle a subi. Malgré cela, ce modèle s'avéra très efficace et de longue durabilité. Elle équipa nombre de Chapitre, y compris ceux des forces d'Horus qui les récupérait sur leurs ennemis abattus ou dont des stocks avait été capturés. Après l'Hérésie, rares furent les chapitres qui la maintinrent en service du fait de leurs usures. Peut-être préféraient-ils plutôt oublier les sombres jours passés. Les renégats qui harcèlent depuis cette époque l'Imperium du 41e millénaire l'utilisent encore.

L'armure Mark 6 dite Corvus

Le Mk 4 avait fait la preuve de sa vulnérabilité à l'usage, de même que le Mk 5 qui n'était qu'un modèle par défaut. Le modèle Mark 6 entra en service peu avant la bataille du système solaire. Il associait les technologies nouvelles de la Mk 4 mais était conçu de manière à pouvoir être réparer avec des matériaux moins modernes. Lorsqu'un système était endommagé, il était possible de l'enlever s'il n'était pas vital. Dans le cas contraire, il était prévu de pouvoir le remplacer facilement. Quoique les tests n'étaient pas encore tout à fait terminés, elle fut employée par les défenseurs de Mars pendant que les ateliers de production étaient déménagés sur Terre. Horus parvint tout de même à mettre la main sur des usines de production et en produisit pour ses propres troupes.

Par rapport au Mk 5 l'armure à une apparence plus lisse due à la disparition sous le plastron de quelques câbles. Une sécurité supplémentaire fut ajouté : les câbles sont automatiquement déconnecté lorsqu'ils sont endommagé ce qui était un point faible du modèle Mark 5.

Le casque était caractéristique avec une proéminence pointue et arrondi. Les orks surnommeront plus tard les space marines "Gro'bèk" à cause de cette armure. Les systèmes du casque Mark 4 sont repris et inclus sous ce nouveau design.

Le blindage dissymétrique du modèle précédent fut repris pour les mêmes raisons.

Ce type d'armure est associé à la campagne de la Terre et à la grande vaillance dont firent preuve les défenseurs du Palais Impérial à cette époque là.

L'armure Mark 7 dite Armorum Imperator

Pendant la bataille de Mars, les forces loyalistes réalisèrent que la planète pourrait tomber aux mains de leur ennemis. Ils entreprirent de dupliquer les chaînes de production martiennes sur Terre. Bien leur en pris. Lorsque Mars chuta, les programme de développement et la productions d'armement purent continuer. L'amure Mk 7 entra en service pour la défense de la Lune et de la Terre. Elle représente l'aboutissement du programme de recherche pour les amures énergétiques, seulement partiellement achevé avec la Mk 6. En fait, les 2 types d'armures cohabitèrent dans la plupart des chapitres. Ces armures se ressemble en de nombreux points. Les principales différences sont la suppression du surblindage de l'épaulette gauche, le nouveau design du plastron frappé de l'aigle impérial qui camoufle les câbles vulnérables sur la précédente version et le nouveau casque inspiré de la Mk 4. Cette version apporta aussi une amélioration sur les articulations du genou mais les versions tardive de la Mk 6 l'adoptèrent.

Des nombreuses parties de Mk 6 et Mk 7 sont interchangeables et il est fréquent de rencontrer un casque de Mk 7 sur une Mk 6 et vice versa.

L'armure Mark 8 dite Errant
mk8

Ce modèle n'est pas décrit par Rick Priestley. Cependant une figurine Citadel et un dessin de Mark Gibson témoignent de son existence.

Ce modèle post hérésie est très proche de la Mk 7. Cependant, elle n'accepte plus le casque Corvus et l'articulation du cou est davantage protégée. Tous les cablages extérieurs ont été camouflés. Les articulations du gantelet et des bottes ont été revus. Le paquetage dorsal est plus massif et plus blindé. Le casque est plus court à l'avant et possède une avancée sur le front et sur le rebord des oreilles.

 

Variations

Depuis l'Hérésie d'Horus, l'armure Mark 7 est la base sur laquelle toutes les armures sont produites. Cependant des armuriers particulièrement talentueux purent pour chaque type d'armure développer des variantes. Les différences avec l'original sont souvent mineures : variations dans le style de construction ou de matériaux.

Depuis l'Hérésie, l'Imperium a beaucoup changé de même que l'organisation et le nombre de chapitre Space Marine. Les 9 chapitres fondateurs sur 20 qui survécurent à l'Hérésie furent divisés plusieurs Chapitres plus petits de 1000 hommes. Il y a en aujourd'hui prés de 1000. Ces nouveaux Chapitres sont seulement équipés des versions Mk 6 et Mk 7. Les Chapitres produisent, pour la plus part d'entre eux, la majorité de leur équipement y compris les armures. Par conséquents, les variantes sont nombreuses et certaines d'entre elles peuvent être répandues sur plusieurs chapitres grâce à des échanges commerciaux que quelques uns entretiennent.

Les armuriers Space Marines

Chaque chapitre emploie un certain nombre d'Armuriers pour entretenir, réparer et décorer leurs armes et armures. Les armuriers ne sont pas des Space Marines mais ils sont au service du chapitre leur vie entière. Les armuriers sont un type de "civils" parmi les centaines de professions exercés par les serviteurs des Space Marines. Dans certains Chapitres, ils travaillent tous ensemble et tout le Chapitre bénéficie de leurs productions. Ailleurs, un armurier travaille au service exclusif d'une escouade de 10 marines ou d'un officier. Dans ce cas là, il sera très fier des prouesses de ses maîtres, considérant que son statut et sa réputation croissent avec ceux de ses maîtres. A l'inverse, les marines sont fiers d'un armurier qui entretient avec art leurs armes et équipements. Le nom des armuriers célèbres sont inscrit dans l'histoire de leurs Chapitres prouvant que le travail et le talent sont justement récompensés.

Dans beaucoup de Chapitre, il est traditionnel que les armuriers viennent de familles particulières. Les savoirs et la position sociale sont alors transmis de père en fils. Au contraire, ailleurs la position est ouverte à tous, ils passent alors par une longue période d'apprentissage auprès d'un armurier expérimenté.

Le travail des armuriers consiste à décorer et entretenir les armures et les armes du Chapitre. En fait, les Chapitre a aussi des ingénieurs et des Techmarines dont le rôle et de produire l'équipement standard. Les armuriers sont charger de personnaliser, décorer, "customiser" et modifier l'équipement de base. Par exemple, c'est lui qui grave les décorations et le décompte des ennemis tués sur les armures.

Les anciennes armures sont parfois associés à l'histoire de Chapitre ou ont appartenu à des individus célèbres. Elles sont alors gravées de frises, de motifs et enrichies de métaux précieux. Ces armures sont exceptionnellement portées par des officiers de haut rang qui peuvent s'en voir accorder l'honneur. Lorsqu'elles sont endommagées, c'est le travail de l'armurier de restaurer ces véritables œuvres d'art. Ils peuvent être amener à en reconstituer des parties entières. On a vu des casques finement ciselés qui étaient transmis de héros en héros.

Les armures individualisées :

Les armuriers peuvent aussi créer de nouvelles armures. Ils combinent des éléments de différentes versions pour créer une armure totalement originale pour un officier de haut rang. Cela peut lui prendre plusieurs années de travail sans compter la décoration. Fréquemment, ils travaillent à l'inclusion d'artefacts technologiques rares dans l'armure de leur maître car ceux-ci ne sont pas forcement adaptés à l'armure énergétique.

Dans certains chapitres, où le marine garde à vie la même armure, elle est modifiée au fur et à mesure de la progression du porteur dans la hiérarchie. Il gagne l'honneur de porter des pièces plus anciennes ou ayant appartenu à des héros.

Vue en éclaté de l'armure énergétique Mk6 [Rogue Trader]
L'ARMURE TERMINATOR :

L'armure énergétique des Legiones Astrates est parmi les protections les plus performantes jamais développer pour la guerre. Cependant, le besoin d'une armure plus lourde ce fit rapidement sentir. Certaines situations le réclamaient impérieusement : les abordages de vaisseau spatiaux, les nettoyages de tunnels, les combats dans des cités-ruches, partout ou il faut une forte puissance de feu dans un endroit confiné. Même les Dreadnoughts sont inutilisables dans de tel lieux : leur taille les y handicapent irrémédiablement.

Après quelques faux départs, les grandes lignes du design des armures Space Marines Terminator, une forme d'exo-armure, furent jetés. L'armure fut conçu pour utiliser le meilleur des technologies des Dreadnoughts et de l'armure énergétique. Plusieurs design évoluèrent en parallèle dans les mondes forges de l'Adeptus Mechanicus et les armureries Space Marines. Malgré le peu de ressemblance physique entre elles, ces différentes exo-armure ont beaucoup en commun. Elles sont massivement blindées et totalement hermétiques, elles isolent le porteur du milieu extérieur et elles incorporent toutes leur propre armement. L'armure Terminator a prouvé sa valeur dès ses débuts. Comme l'armure énergétique, elles ont été équipés de muscles synthétiques ce qui fait qu'elle impose peu de restrictions de mouvements du porteur.

L'armure Terminator incorpore également beaucoup plus de systèmes auxiliaires que l'armure énergétique normale. Le Sensorium de l'armure, basé sur les senseurs de Tendril, s'incorpore directement dans le cerveau du porteur. Le Sensorium permet par exemple d'employer un grand nombre de senseurs et de détecteurs sans pensée consciente. Les Sensoria peuvent également être relié ensemble, permettant ainsi à chaque membre d'un peloton d'avoir exactement la même vue de la bataille que ses camarades.

En plus de sa formidable valeur protectrice, l'armure Terminator a ses propres armements intégrés : un Fulgurant et un gantelet énergétique. Le Fulgurant est une arme à canon court multi-chambrée issus du développement du bolter standard déjà largement employé par les Legiones Astartes. Il propulse ses projectiles à une vitesse plus rapide que l'arme originale, lui permettant de créer un véritable rideau du feu. Il est en partie construit dans l'exo-armure, faisant de lui une arme idéale pour le combat rapproché. Le gantelet énergétique est un arme standard dans de nombreux Chapitres, et seules quelques modifications y sont nécessaires pour l'adapter à l'exo-armure. Une telle combinaison d'armes simples a prouvé mainte fois son efficacité.

Quelques tacticiens et théoriciens ont critiqué sa faible puissance de feu longue portée [!]. Etant donné sa fonction primaire : les combats rapprochés et les actions de dégagement, de telles considérations ont peu de poids. L'exo-armure a été incluse dans les armureries de nombreux Chapitres qui ont remarqué sa valeur. La plupart d'entre eux maintiennent quelques armures Terminator dans leurs armureries, et les rassemblent leurs porteurs en pelotons. Leurs futurs porteurs doit subir une opération chirurgicale pour adapter l'interface du Sensorium. Cependant, l'armure Terminator n'est pas automatiquement utilisée par les Marines, mais elle est déployée au fur et à mesure que cela est nécessaire.

Le massacre de Thule de 728.M40 est un des exemples les plus remarquables de l'utilisation de l'armure de Terminator. Six compagnies entières des Chevaliers Gris (un chapitre d'élite dont tous les Marines sont adaptés et entraînés à l'utilisation des exo-armures) ont été équipées de l'armure Terminator. De nombreuses d'entre elles avaient été réquisitionnés dans cinq autres chapitres. L'assaut fut monté avec une telle rapidité qu'ils ne prirent pas le temps de peindre les costumes. Les Chevaliers Gris ont donc attaqués avec les couleurs de six chapitres différents et, croyant avoir à faire face à six Chapitres, les défenseurs se sont rendus en trois heures. Un habitant sur dix du planétoïde ont été, plus tard, exécutés pour leur participation à la rébellion.

Le croisade des Ultramarines contre la flotte ruche tyranide Behemoth a également été marqués par plusieurs actions importantes menés par des escouades Terminator. On leur doit notamment la première incursion à l'intérieur d'un vaisseau-ruche, et la première destruction d'une chambre de nids.

Armés et blindés avec l'armure Terminator, les Space Marines peuvent vaincre presque n'importe quel ennemi. Naturellement, l'Exo-armure n'est rien sans la dévotion et la compétence de son porteur.

 

On en distingue 4 types : A, B, C et un autre définitif non nommé (D?).

Armure Terminator Classe "A"
Armure Terminator Classe "B"
Armure Terminator Classe "C"
Figurines Citadel scuptées par Jes Goodwin et Bod Naismith
Les armures Terminator classe "D" :

Deux superbes dessins de la grande époque GW tirés du Compendium, celui de gauche montre un Capitaine et son armure ouvragée. Il peut avoir un lance-grenades auxiliaire. Notez qu'il ne porte pas de casque pour la frime et pour faire voir les 3 "clous" sur le coté droit de son front, symbole 30 années de service. Celle de droite montre un Archiviste en Combi-Aegis, la version spéciale de l'armure Terminator pour ces psykers. Elle se distingue par une coiffe de métal qui forme un bouclier protecteur autour de la tête du psyker. Cette coiffe est entremêlée d'un réseau intrigant de filaments cristallins qui forment une matrice psychiquement neutre qui aide l'Archiviste à se défendre contre les attaques psychiques.

Les armes associées aux armures Terminator

 

Note sur les armures des marines du Chaos

Les marines du chaos portent des armures souvent de conception ancienne. On peut penser vraisemblablement qu'ils possèdent leurs propres forges. Il faut savoir qu'une partie des marines renégats qui harcèlent l'Imperium du 41e millénaire sont les mêmes qui se battait sous les murs du Palais Impérial sur Terre. Leurs armures sont donc d'époque de même celle qui sont capables de produire (Mk5 surtout) . Cependant ils sont parfois alimentés en équipement moderne par de nouvelles recrues.