BLACK LEGION

Traduit de Slaves to Darkness par Slereah et Patatovitch

La Black Legion est le seul chapitre renégat à avoir changé son nom en dix mille ans d'exil. La légion fut créée lors de la première fondation sous le nom de Lunar Wolves. L'Empereur changea le nom du chapitre en "Sons of Horus" après la croisade du Maître de guerre sur Ullanor.

C'est sous ce nom que la légion combattit lors de l'Hérésie d'Horus, lui servant de garde prétorienne durant toute la campagne. Cependant, avec la mort d'Horus par la main de l'Empereur et de ses Imperial Fists, leur moral fut brisé. Les Sons of Horus fuirent du Palais Impérial en portant les restes du Maître du guerre, un signe clair que la rebellion avait échoué. Cette seule action leur assura le mépris de toutes les autres Légions renégates.

Durant les premiers siècles d'exil, les Sons of Horus furent les plus combatifs de toutes les légions renégates, comme s'ils cherchaient à se faire pardonner leur lâcheté passée. Au fil des siècles, les Sons of Horus ont vénéré une Puissance du Chaos après l'autre, se donnant volontairement en hôte de démons invoqués. Avec chaque changement de loyauté, les démons de la Puissance rejetée furent renvoyés dans le Warp, ne laissant que des carcasses vides qui avaient autrefois été des marines. Les Sons of Horus atteignirent la limite de l'extinction de leur chapitre. C'est pendant cette période que les Sons of Horus découvrirent une voie de possession ne détruisant pas l'hôte. La légion était sauvée.

Les Sons of Horus survivants, mais toujours numériquement inférieurs, ont livré un certain nombres de batailles contre les autres légions renégates, dont le point culminant fut la destruction de la forteresse des Sons of Horus. Le corps d'Horus fut volé et cloné, au grand dégoût des rescapés. Reniant leur maître, les Sons of Horus rejetèrent son nom, le nom du chapitre et repeignirent leurs armures en noir. Dans un raid éclair, la nouvelle "Black Legion" détruisit le corps du Maître de guerre et s'enfuit dans un nouvel exil. L'ultime barge du chapitre disparut en direction de l'œil de la Terreur.

Depuis, la Black Legion a lancé des raids dans l'Oeil de la Terreur et sur les mondes de l'Imperium. Leur barge massive a été aperçue dans de nombreuses parties de l'Imperium, pour disparaître aussi mystérieusement qu'elle était arrivée. La légion a laissé des traces de sa présence sur de nombreuses planètes et a combattu les forces de l'Imperium en de nombreuses occasions, mais ses desseins et ses loyautés restent flous. Durant l'opération des Ultramarines contre la flotte ruche tyranide "Behemoth", par exemple, un casque de la Black Legion fut trouvé par un vaisseau de combat par l'escouade de nettoyage. L'Inquisition est encore divisée quand à la signification de cette découverte.

Règles spéciales [V1] de la Black Legion
  1. Tous les membres de la Black Legion sont soumis à la haine envers tous les autres chapitres renégats, les Space Marines et Inquisiteurs. Les membres de la Black Legion sont immunisés à tous les effets de psychologie, quelle que soit leur cause.
  2. La Black Legion peut inclure des forces démoniaques venues de n'importe quelle liste d'armée d'autres légions renégates. En tant que partie des forces de la Black Legion, les démons mettent de coté toutes les rivalités traditionelles et ne sont pas sujets à la haine envers les uns envers les autres.

 

Le Coin du Fluffiste

Le codex du Chaos V2 parle beaucoup d'Abaddon (cf. aussi plus bas).

« Oubliant leur Maître de Guerre, ils prêtèrent alors serment d'allégeance à Abaddon, capitaine de la première compagnie, qui devint leur nouveau maître et l'objet de leur dévotion sans bornes.

Les premiers décrets d'Abaddon rejetèrent le nom d'Horus et l'ancien nom de la légion. [...]Abaddon s'était battu pour restaurer la fierté et la réputation de la Black Légion, conduisant toujours personnellement ses troupes dans les conflits les plus dangereux et s'illustrant par des coups de main audacieux ou des faits héroïques. Abaddon gagna tout d'abord le respect forcé des autres légions renégates, puis ses actions intrépides lui permirent d'obtenir leur coopération et leur alliance. Ses discours enflammés ont ravivé la haine qui couvait dans les légions renégates envers l'Imperium et des combattants de toutes les légions ont depuis combattu sous sa bannière.

Abaddon a choisi ses forces avec précaution et il est maintenant à la tête de capitaine loyaux envers lui et issus des autres légions renégates. Ceux qui se dressent contre lui sont écrasés, ceux qui le rejoignent ajoutent leurs forces à la plus formidable armée jamais regroupée dans l'Oeil de la Terreur. Un jour, l'Imperium dévoilera une faiblesse, une faille dans son armure. Ce jour-là, Abaddon lancera sa Black Legion et ses hordes de maudits et de damnés dans l'univers matériel pour l'assaut décisif. »

Pourquoi Abaddon ne peut pas exister ainsi ?

Un héros de sa trempe aurait déjà dû être transformé en prince-démon depuis longtemps. Puis comment est-ce que ce "petit" capitaine peut-il prétendre rassembler le Chaos sous sa bannière et commander à des primarques tel que Fulgrim, Mortharion, Angron et Magnus le rouge ? Rappelons de plus que les légionnaires de Black Legion haissent tous les autres Space Marines y compris les renégats et que ces derniers le leur rendent bien puisqu'ils leur attribuent la déroute suite à la mort d'Horus lors de la bataille de Terra. Il est donc peu vraisemblable que les uns s'accoquine avec les autres.

Pour être correct, Abaddon ne devrait être qu'un renégat particulièrement important. Il est aussi important de ne porter aucun crédit aux délires liant Abaddon et les nécrons présents notamment dans le jeu Battle Fleet Gothic.

LEGIONNAIRES DE LA BLACK LEGION (tiré de StD)

D'après la liste d'armée V1, la Black Legion est organisée en compagnies dirigées par un capitaine et un lieutenant. Toujours selon cette même liste, les compagnies sont composées de dix escouades tactiques, trois escouades d'assaut et trois escouades Devastator.

Archivistes

Les archivistes de la Black Legion gardent vivant le souvenir de la trahison des autres légions qui ont cloné Horus. En plus de fournir un support psychique appréciable, ils vont parmi les compagnies et les escouades de la Legion, renforçant les haines antiques de la Légion avec leurs récits.

Chapelains

Les chapelains sont sensés inspirer les légionnaires par des actes de bravoure calculé et leur absolue sauvagerie envers tous les ennemis.

Apothicaires

Les apothicaires de la Black Legion sont très considéré par le chapitre. Durant ses années d'exil, la légion était très réduite et le futur ne sera assuré que par la récupération des glandes progénoïdes des guerriers tombés. Les apothicaires de la Black Legion sont aussi les plus efficaces en chirurgie de terrain : chaque légionnaire doit être sauvé lorsque c'est possible.

Techmarines

Bien que leurs compétences sont apprises par coeur et se transmettent par tradition, les techmarines sont vitaux à la légion. Ils maintiennent la barge spatiale rescapée et tout l'équipement. Cependant, malgré leurs autres devoirs, ils sont aussi redoutables au combat que leurs camarades.

Possédés

Les possédés de la légion ne sont pas issus d'une Puissance particulière. [La Black Legion aurait découvert une voie de possession ne détruisant pas l'hôte.]

Escouade tactique (1 sergent et 9 marines)

Les escouades tactiques de la Black Legion sont aussi féroces que les autres légionnaires renégats mais ils sont plus adaptables et entraînés à réaction avec une plus grande subtilité que leurs fréres des escouades Devastator et d'assaut.

Escouades d'assaut (1 sergent et 9 marines)

Les vétérans des Lunar Wolves/Son of Horus se retrouvent désormais dans les escouades d'assaut de la Black Legion. Leur désir fanatique de faire leurs preuves est canalisé dans une furie destructrice au corps à corps.

Escouades Devastator (1 sergent et 5 marines)

Se détournant de l'adoration d'Horus, le "dieu" restant à la Black Legion est la puissance de feu. Les escouades Devastator se considère eux-même comme l'élite de la légion et sont très fiers de savoir leur agressivité et leur compétence inégalée.

Esclaves hommes-bêtes (organisés en escouades de dix)

Les esclaves hommes-bêtes sont considérés comme de la chair à canon et sont conduits vers les positions ennemies où leur férocité (et le collier explosif porté par chacun) peuvent faire grand effet. Chaque escouade doit être contrôlée par un techmarine.

Rejetons du Chaos

Les rejetons du Chaos sont les échecs du Chaos, rejetés par leur Puissance indifférente. Les rejetons du Chaos sont conduits à la bataille par un techmarine [avec un spawngoad, aiguillon électrifié en plastmétal].

Symboles de la Black Legion
La légion a gardé l'Oeil d'Horus et la croix du Chaos comme symboles :

[WD117 :] "Ces symboles ont été adoptés par les Sons of Horus lorsque le maître de guerre se déclara contre l'Empereur. Ils sont basés sur les signes religieux du culte primitif auquel Horus a été initié. Ils ont cependant été simplifiés pour les rendre reconnaissables à distance."

De gauche à droite : symboles "Assaut", "Devastator" et, sur le toit du Rhino, "Tactique et appui".

 

Schémas de couleurs
Les couleurs de cette légion varient pas mal :
Space Marine 1 : pré-Hérésie et Hérésie en noir (cf images ci-dessous et ci-dessus)
Slaves to Darkness : ils se repeignent en noir après le vol du corps d'Horus (donc ils étaient d'une autre couleur avant).
Horus Heresy Artbooks : pré-Hérésie gris.
WDF#101 : les Lunar Wolves sont en blanc (voire gris pâle ;-) ), ils deviennent les Sons of Horus après la croisade d'Ullanor, armure vert pâle puis deviennent la Black Legion de noire vêtue après l'Hérésie...

Comme tous les marines du Chaos, chaque légionnaire personnalise énormément ses armes et son armure en fonction de ses goûts et de ses mutations.

PERSONNALITE :

Abaddon [Codex du Chaos V2]

Abaddon le Fléau ! Abaddon l'Archi-Démon ! Abaddon le responsable d'innombrables Croisades Noires contre les mondes horrifiés du fragile Imperium ! Un monstre inhumain dont le nom est devenu dix mille fois maudit pour les dix mille années de terreur infligées à la galaxie qu'il a jadis aidé à conquérir au nom de l'Empereur.

II y a une éternité, Abaddon était un grand héros, un puissant guerrier qui se battait dans les guerres d'expansion de l'humanité. II fut le capitaine de la 1 ère compagnie des Lunar Wolves durant la Grande Croisade et suivit Horus depuis la Terre jusqu'aux lointaines étoiles. Les Lunar Wolves se battirent sur d'innombrables mondes pour les libérer de la tyrannie extraterrestre ou de la corruption du Chaos et Abaddon était toujours à la pointe des combats. II adorait le Maître de Guerre comme un dieu et Horus le considérait comme son fils favori. Certains murmuraient d'ailleurs qu'il était en vérité le fils-clone du primarque, le résultat des premières expérimentations Primogenitors. Personne ne fut plus fier que lui quand l'Empereur rebaptisa la légion Sons of Horus en I'honneur du Maître de Guerre et de ses accomplissements durant la Croisade d'Ullanor.

Lorsque l'Hérésie éclata, il devint clair que la loyauté d'Abaddon allait à son primarque plutôt qu'au lointain Empereur de l'Humanité. II dirigea les Terminators des Sons of Horus durant les campagnes d'Istvaan, de Yarant et au cours du siège du Palais Impérial de la Terre. Abaddon combattit les Terminators des Imperial Fists sur la barge de combat d'Horus lors du piège que le Maître de Guerre tendit à l'Empereur, et son désespoir à l'annonce de la défaite irrémédiable d'Horus le plongea plus que quiconque dans la folie et la haine.

Abaddon conduisit les Sons of Horus dans une furieuse contre-attaque pour récupérer le corps de son bien-aimé Maître de Guerre et repoussa les forces impériales de la barge de combat. Il s'empara d'une des griffes éclairs d'Horus, et l'arracha de l'armure du Maître de Guerre avec un hurlement de haine qui résonna dans tout le navire. Alors que la flotte rebelle se dispersait dans la confusion, la grande barge d'Horus disparut dans le Warp et prit la direction de l'Oeil de la Terreur.

Abaddon quitta l'univers mortel et entra dans la légende. Quand Abaddon revint, ce fut a la tête d'une horde diabolique qui ravagea des systèmes entiers autour de l'Oeil de la Terreur avant que I'Imperium ne rassemble suffisamment de force pour mettre un terme à cette campagne. Les planètes tombèrent dans une apocalypse de feu et de fer devant les légionnaires renégats. Les hordes d'Abaddon ne furent repoussées qu'à un prix terrible grâce aux efforts combinés des légions titaniques et des chapitres de Space Marines, mais il ne s'agissait la que de la première des "Croisades Noires" contre l'Imperium. Abaddon rêve de se forger un empire diabolique dans les ruines fumantes d'un Imperium réduit en pièces. Chaque cité, chaque monde détruit le rapproche de son objectif et laisse son empreinte sur la galaxie.

Durant la première Croisade Noire, Abaddon passa plusieurs pactes de sang avec les puissances infernales. Dans les cryptes de la Tour du Silence d'Urulan, Abaddon prit possession d'une épée démoniaque d'une formidable puissance. Il se fraya un chemin à travers les labyrinthes hantés jusqu'à une pièce d'une noirceur innommable où la lame était en stase depuis des millénaires. Avec cette épée démon, Abaddon devint pratiquement invincible. Des cités entières furent offertes en sacrifice aux démons affamés du Chaos et des armées complètes furent anéanties par les entités baragouinantes du Warp. Le pouvoir d'Abaddon atteignit des proportions inhumaines lorsque les dieux du Chaos le récompensèrent avec générosité, et il entreprit des actes d'une bravoure démoniaque qui horrifièrent ceux qui se dressèrent contre lui.

A El'Phanor, il mena la charge contre les portes de la citadelle du Cromarque. Le Cromarque s'était bâti une formidable forteresse. Elle n'avait qu'une porte, faite d'adamantium de trois mètres d'épaisseur. Seul un dixième de ceux qui suivirent Abaddon franchirent le barrage de feu qui pleuvait des remparts et parvinrent à la porte. Là, des tirs de bolters lourds les accueillirent de toutes parts. Abaddon leva son épée demon, de laquelle s'échappaient des flammes noires, et l'abattit dans un terrible cri de rage. Les portes étaient plus dures que le diamant et plus solides que l'acier mais elles se brisèrent comme des brindilles sous l'impact et, ce soir-là, les démons firent festin du Cromarque et des siens.

Lorsque les Blood Angels affrontèrent la horde sur Mackan, Abaddon attaqua les fils de Sanguinius avec une fureur froide et implacable. Il conduisit une bande de Berserks de Khorne au cœur de la position des Devastators Blood Angels. Seule une poignée de Berserks atteignit la colline mais même les troupes d'assaut des Blood Angels ne purent déloger la bande frénétique et récupérer les corps de leurs camarades tombés.

Abaddon a conduit douze Croisades Noires contre l'Imperium. Certaines ont été de grandes invasions regroupant plusieurs légions renégates, d'autres n'ont été que des raids féroces impliquant quelques compagnies de ses plus redoutables Space Marines. Chaque attaque a déstabilisé l'Imperium et ravagé les mondes proches de l'Oeil de la Terreur. Les Hauts Seigneurs de Terra redoutent le jour où Abaddon parviendra à réunir les légions renégates en une horde invincible et reviendra jouer le dernier acte de la trahison commencée par Horus il y a de cela dix mille ans.

Cf. remarques du Coin du Fluffiste ci-dessus.