DEATH GUARD

Traduit de The Lost and the Damned par Patatovitch

Dans la troisième année de l'Hérésie d'Horus, la légion rebelle de la Death Guard fut bloquée dans le Warp pendant un long saut jusqu'à Terra. Les mois passèrent pendant que les navigateurs de la flotte essayaient de trouver un nœud warpien qui les ramènerait dans l'univers matériel. C'est alors qu'une mystérieuse maladie se répandit de vaisseau en vaisseau. Cette peste malodorante faisait gonfler les intestins et pourrir ses victimes de l'intérieur.

Finalement, lorsque Mortarion, primarque de la légion, fut contaminé, il invoqua dans son délire les Puissances du Chaos pour qu'elles viennent en aide aux Space Marines. Nurgle répondit aux divagations enfiévrées de Mortarion qui devint dès lors son champion et même un de ses princes-démons : Mortarion, Prince de la Planète de la Peste. La planète de la peste sur laquelle règne Mortarion est située en plein cœur de l'œil de la Terreur. De cet endroit sombre et gluant, Mortarion lance ses flottes dans le Warp pour répandre la contagion à travers la galaxie. Elles transportent des champions du Chaos et leurs suites ainsi que des combattants de l'antique Death Guard, les terribles marines de la peste de Nurgle.

LA DEATH GUARD

La Death Guard fut une des vingt premières légions de Space Marines fondées par l'Empereur. Durant l'Hérésie d'Horus, elle rejoignit le Maître de Guerre rebelle et prit part à de nombreuses batailles contre les forces de l'Imperium. Mortarion devint ouvertement un adorateur de Nurgle lorsque le Chapitre entier fut prisonnier du warp et ravagé par la peste. Il mena par la suite ses Space Marines dans une orgie de destruction sur nombre de planètes. Alors que la maladie commençait à les défigurer, l'apparence de ses combattants évoluait vers les monstres écœurants qu'ils sont aujourd'hui. C'est ainsi que les Space Marines de la Death Guard, à l'allure jadis si noble, devinrent les Marines de la Peste de Nurgle. Leur chair palpite de tumeurs, leurs entrailles sortent par les blessures béantes de leur peau putréfiée et leur corps secrète une bave poisseuse.

Après la mort d'Horus et la fin effective de l'Hérésie, Mortarion s'enfuit avec les restes de son chapitre dans l'Oeil de la Terreur où il reçut la récompense suprême et devint le Prince-Démon Mortarion. Il règne sur la Planète de la Peste où la maladie et la peste sont la norme, où des nuages de miasmes portent contagion et mort et où les contaminés implorent Nurgle de les délivrer de leur éternelle souffrance. Certains attirent sur eux l'attention du maître et deviennent ses champions, puis combattent entre eux pour le pouvoir et la chance de devenir prince démon. Les Marines de la Peste interviennent rarement dans les affrontements entre champions. En fait, les habitants les voient rarement, sauf lorsque les nouveaux champions sont sélectionnés et intègrent les rangs de la Death Guard. Ils passent la plupart de leur temps à suivre Mortarion pour satisfaire ses moindres désirs, à répandre d'autres maladies et voyager sur d'autres mondes pour transmettre la peste de Nurgle à de nouvelles victimes.

LES FLOTTES DE LA PESTE

Même la technologie la plus avancée ne peut pas éliminer entièrement les dangers d'épidémie pendant les longs voyages. Un vaisseau voyageant entre des planètes lointaines risque toujours d'être contaminé par des virus extraterrestres ou des bactéries mutées. De tel périls peuvent rapidement infecter et tuer l'équipage ou incapaciter le navigateur laissant le vaisseau dériver dans le warp. Les coques vides des Vaisseaux de la Peste restent dans le warp parfois pour des milliers d'années jusqu'à ce qu'il soient attirés vers le royaume de la peste qu'est la planète de Mortarion. Là, ils sont associés aux Flottes de la Peste, et embarquent les suivants de Mortarion avant d'être à nouveau envoyés dans le Warp pour étendre leur pestilence à travers la galaxie.

Les Flottes de la Peste portent les suivants de Nurgle vers les planètes habitées où leurs raids destructeurs sont inévitablement suivis d'épidémies non moins dévastatrices. Une fois que les Vaisseaux de la Peste sont abandonnés ou que leurs équipages sont finalement détruits, les épaves dérivent encore dans le warp où les courants les dirigent à nouveau vers la Planète de la Peste.

LE NUAGE DE MOUCHES

Pendant leur traversée du warp, les Vaisseaux de la Peste sont envahis de grosses mouches noires velues. Elles éclosent de chaque surface, couvrant l'intérieur du vaisseau, remplissant des pièces entières de leurs carcasses pourrissantes. Lorsque le Vaisseau atteint un nouveau monde, les Champions et leurs suivants se préparent à débarquer grâce à des navettes, la téléportation ou même, le vaisseau peut éventuellement se poser lui-même. Aussitôt que les rampes de débarquement sont ouvertes, un épais nuage noir d'insectes est libéré. Chacun d'eux est prêt à répandre la folie de Nurgle sur une planète vierge. Même les Marines débarquant par téléportation apportent avec eux assez de mouches pour former un nuage dense de noirceur étouffante. […]

Le Coin du Fluffiste

Cet article sur la Death Guard peut être généralisé à toutes les légions renégates. Ils sont l'élite d'une grande masse d'adorateurs. Ils recrutent de nouveaux marines pour combler les pertes parmi les champions. Ils adorent leur divinité tutélaire à travers un grand nombre de princes-démons issus de leur légion.

Gardons un regard critique. Le passage sur les Flottes de peste est un peu capillairo-tracté : il est douteux que les vaisseaux fort opportunément vidés de leurs occupants suite à une épidémie dérivent pile-poil vers la Planète de la Peste. Cette dernière a certainement ses propres arsenaux.

Ne réduisons pas Nurgle au dieu de la maladie. La lecture de la page sur Nurgle s'impose.

Symboles de la Death Guard

Le symbole de la légion est un crâne comme le montre l'image du haut de page (le XIV est le numéro de la légion) et les dessins s'y dessous. Les légionnaires portent aussi le symbole de Mortarion : trois crânes empilés plus ou moins stylisés ou des symboles associés à Nurgle (les mouches, la gueule, etc).

Schémas de couleurs

La couleur pré-Hérésie de la Death Guard oscille entre le blanc (Codex Imperialis V2) et le gris léger (Space Marine 1). Depuis, elle a largement opté pour les couleurs de Nurgle et de son primarque Mortarion, à savoir le vert ou le jaune pipi.

Comme tous les marines du Chaos, chaque légionnaire personnalise énormément ses armes et son armure en fonction de ses goûts et de ses mutations.

PERSONNALITE :

Mortarion, primarque et prince-démon de Nurgle

[RoC : The Lost and the Damned :]

Sur la Planète de la Peste de Mortarion, les champions du Chaos honorent Nurgle, Mortarion lui-même et plusieurs Princes-Démons d'origine locale. Chaque champion se bat pour devenir à son tour prince-démon et patronner de nouveaux champions. Les renégats peuvent inclure des champions d'un grand nombre de princes-démons [dont Mortarion] autres que Nurgle lui-même. […]

[cf. la table des dons spécifiques à Mortarion]

[Renégat :]

Mortarion est une silhouette squelettique encapuchonnée et drapée dans une robe en lambeaux et agitée par une brise éthérée et pestilentielle. Il porte une faux-démon pour faucher l'âme des vivants.