LES MARQUAGES DES SPACE MARINES

Le moins que l'on puisse dire et que GW a longtemps tâtonné avant d'officialiser le marquage de Space Marines. Comment standardiser alors que le peintre est seul maître ?
L'auteur croit pouvoir dégager trois grandes périodes :
La première époque est celle qui suit les informations données dans le Rogue Trader (p.168-169) et que je fais aller jusqu'au Book of the Astronomican. Les marines que l'on voit peint dans leurs pages sont assez fantaisistes.
La seconde commencerait au Compendium est dure jusqu'à la fin de la V1. Elle suit essentiellement les instructions du Space Marine Painting Guide (qui concerne surtout mes armures Mk6) puis du WD 129 (p.25-29) plutôt pour les armures Mk7. Tout ça reste encore très souple. Depuis le début, les marines utilisent des teintes de camouflages.
 La troisième est vraiment détaillée à la parution du codex Ultramarine de la V2. On y trouve là jusqu'aux bannières que doivent porter les capitaines... C'est la grande époque de la Mk7.
Au lecteur de faire son choix.

Scribe Patatovitch

COULEURS DE BATAILLE
Archive Impériale : CA 01/001 E
Référence : Subversion et Illettrisme AR
Obsession et Folie MM1
Ref. Planétaire : Mappärl-le H3 système Notz
Ref. d
Entrée : Archives Adeptus Mechanicus
SM 439 Equipe 44/923
Date Entrée : 9355987.M2
Pensée du jour
Maîtriser l'art n'est pas plus satisfaisant que l'impulsion elle-même.
 
Comme tous les étudiants de l'art de la guerre le savent, seule l'expérimentation permet la compréhension de technique. Comme en simulant des conflits où vous pourrez expérimenter des tactiques, ceci est un guide pour créer d'authentiques machines et créatures dans toute leur gloire figurinesque.
Ces informations coûtèrent de nombreuses vies. Soyez prudent.
 
L'HISTOIRE DE JONJON BLANCHISAN
Les nombreuses forteresses monastères des Legiones Astartes possèdent toutes des installations de maintenance leur permettant de créer de nouveaux schémas de camouflage pour les armures et des insignes. Elles sont contrôlées par des robots SID et fonctionnent automatiquement. La reprogrammation n'est nécessaire que pour les mises à jour occasionnelles de l'uniforme standard. Souvent, ceux qui échouent dans le processus d'initiation des marinew restent à la forteresse (enfin, ceux qui en réchappent intacts physiquement et mentalement) pour devenir artisans et administrateurs, travaillant justement dans de tels domaines.
L'un de ces artisans qui devint le conseiller personnel de l'Empereur sur le design d'uniforme et le camouflage, était Jonjon Blanchisan. Après son enfance dans les bas quartiers de l'unique cité de Diio de la planète avant-poste Stieu , il essaya de rejoindre les Legiones Astartes. Il fut finalement retiré du service actif après avoir fait annuler une expédition entière de motojets Bullock Mk14 dans un exercice d'entraînement et fut envoyé aux ateliers. On remarqua alors que l'inconscient Jonjon possédait des talents considérables, mais passait trop de temps à polir les chromes pour être efficace. Finalement, il fut envoyé à la programmation des robots SID. Les résultats de son travail sont maintenant répandus dans tout l'espace humain.
Blanchisan accentua le besoin d'iconographie personnalisée sur les équipements et armures. Non seulement cela permit aux marines d'identifier les autres si leurs communicateurs sont détruits ou en panne, mais cela aida chaque marine à avoir une identité et un but au sein de son escouade sans compromettre le strict régime hiérarchique nécessaire pour le fonctionnement efficace d'un chapitre. Sur une armure normale, cela peut prendre la forme d'un slogan écrit sur une épaulette. Tant que l'insigne standard d'unité n'est pas caché, il ne devrait pas y avoir de restriction, déclara Blanchisan.
Ce concept fut étendu aux marines en armures dreadnought. La grande surface que ces véhicules offrent fut utilisée par les marines pour des embellissements encore plus dramatiques. Parfois, les slogans et autres marquages furent conçus pour qu'il faille une escouade entière de dreadnoughts afin de les voir en entier. Durant la bataille de Kearbea, une escouade de dreadnought fut peinte afin que, avançant en première ligne, l'hymne du bataille du chapitre puisse être lu sur leurs grilles de radiateur !
Cela provoqua parfois des rivalités et des snobismes entre Chapitres. Dans les rangs d'un même Chapitre, les vétérans ont souvent ridiculisé la façon dont les plus inexpérimentés pouvaient embellir leurs uniformes. Parfois, des parchemins détaillés remplis de proverbes impériaux ou même de portraits de l'Empereur lui-même furent peints sur un uniforme pour être vaporisés à la bataille la semaine suivante.
La plupart des guerriers expérimentés méprisent ces gadgets inutiles. Ils préfèrent généralement une simple armure avec peut-être un unique slogan pour rendre justice à leurs vues sur les autres formes de vie. " Kil Kil Kil " est populaire parmi de nombreux xénophobes (bien que certains commencent à penser qu'il est maintenant dépassé, le reléguant au niveau des dés en peluche).
Mais les armures de parade sur le terrain perdent inévitablement des couches de peinture. Non seulement deviennent-elles usées, mais elles sont aussi sujettes aux changements de goûts des soldats qui les portent. Ces derniers changent, frappés par les horreurs du conflit et modifiés par les traitements chimiques et hypnotiques des membres de l'Apothacarion.
Alors qu'un chapitre va sur de nouveaux terrains d'opérations, ses Marines doivent combattre dans de nouveaux environnements. Les jungles, les glaciers et les déserts imposent tous leurs propres demandes sur le design de l'uniforme et du camouflage. Certaines des notes de Jonjon sont utilisées ci-dessous pour élaborer sur ce sujet. [...]

LES MARQUAGES PREMIERE EPOQUE ROGUE TRADER

[Rogue Trader]

L'essentiel du marquage est porté sur le casque et sur l'épaulette droite.

Sur l'épaulette, on lit 3 choses. En premier l'insigne du chapitre, ensuite le grade, information complété par une bande sur le casque (voir ci-dessous) et l'équipement (le petit rond). Ici nous avons affaire à un sergent des Crimson Fists équipé d'un bolter.

 

Marine : Les marines portent une simple bande sur le casque. La couleur de la bande dépend du schéma de couleur du Chapitre. Nous avons ici de gauche à droite, un Crimson Fist, un Space Wolf, un Ultramarine, un White Scar, un Blood Angel, un Iron Hand et un Dark Angel dans sa superbe armure noire.Remarquons au passage que les Crimson Fists n'ont rien à faire là puisqu'ils sont de la seconde Fondation et que nous sommes censé être pendant la Grande Croisade. L'épaulette des marines normaux ne porte aucune marque de garde.

Marine vétéran

Epaulette vierge

 

Sergent

 

Sergent vétéran

 

Capitaine

 

Capitaine vétéran (?)

Epaulette ?

Commander

Casque ?

 

Les marquages d'armes

Sur l'épaulette, encore, on peut lire l'arme que porte le marine. Seuls 5 sont connus de gauche à droite : Bolter, Bolter lourd, Beamer (Conversion Beam Projector ou Transmuteur), Graviton et lance-flammes.

Les marines spéciaux. Notez l'absence des techmarines.

Chapelain

Médic

Field Police (!)

 

Les clous sur le front ont une signification précise : un clou représente 10 ans de service dans les Space Marines.

 

[Book of the Astronomican]

Le Book of the Astronomican donne la liste d'armée des White Scars et donne le marquage des "psyker marines", futurs archivistes (épaulette droite et casque)

[Compendium]

Les techmarines n'apparaissent que dans la liste d'armée du Compendium, et on est cependant bien obligé de le classer dans la première période. Leur marquage (que l'on retrouve chez les loyalistes et les renégats) n'est pas très heureux (ici deux épaulettes droites). Le symbole de la main sera repris plus tard.

LES MARQUAGES SECONDE EPOQUE ROGUE TRADER

Ces marquages correspondent aux listes d'armées paru dans le Compendium et dans le Space Marine Painting Guide (à l'exception des techmarines sus-cités). Ils sont aussi utilisés dans le jeu Space Crusade édité en france par MB. Ce dernier introduisait les grades de Lieutenant Senioris et Capitaine Senioris. Si on voulait lui donner une date dans l'histoire de l'Imperium, ce serait le marquage Hérésie d'Horus ou pré-codex.

Les grades sont là marqués sur le casque et l'avant bras gauche. on peut noter l'apparition du grade de Lieutenant, officier chargé de seconder le capitaine. L'épaulette est entièrement occupée par le symbole du Chapitre. Le Lieutenant-Commander est l'officier supérieur chargé des opérations militaires du Chapitre.

Marine : aucune marque, à moins qu'il n'est gardé la bande verticale de l'ancien marquage.

Sergent (ici Space Wolf)

Lieutenant (ici Ultramarine)

Capitaine (ici Blood Angel)

Lieutenant-Commander (ici Dark Angel)

 

Les marines spéciaux.

Chapelain

Armure noire avec quelques détails peints aux couleurs du Chapitre. Reprise du crâne sur l'épaule.

Apothicaire

Armure blanche avec quelques détails peints aux couleurs du Chapitre. Reprise de l'Helix sur l'épaule.

Archiviste

Armure bleue et couleur du Chapitre. Reprise d'un symbole associé aux archivistes sur l'épaule.

Techmarine

Couleur standard du chapitre et symbole de la main repris sur l'épaule

[Space Marine Painting Guide]

[...] Tous les chapitres Space Marines suivent le même système pour peindre leurs uniformes. Cela est décrit dans l'Index Astartes qui est la référence impériale pour cette sorte d'informations. Le schéma de base est le suivant :

- Chaque uniforme de chapitre a une couleur de base. Par exemple, la couleur de l'uniforme de base des Blood Angels est le rouge, le gris pour les Space Wolves, le vert pour les Salamanders et le bleu pour les Ultramarines.

- Le grade d'un marine est indiqué par un symbole porté sur son casque et son avant bras. Certains officiers utiliseront également leur héraldique personnelle sur leur uniforme.

- Le type d'escouade à laquelle le marine appartient est déterminé par le symbole sur son épaulette droite ; un marine d'assaut, par exemple, porte deux flèches croisées et le symbole de son chapitre sur son épaulette. Une méthode similaire est utilisée pour distinguer les marines spécialistes, bien que, dans ce cas, il puisse y avoir une variation de couleur. Un chapelain portera généralement un casque et une épaulette noire avec un motif de crâne. [...]

Bien sûr, certains chapitres ont des variations par rapport à ce schéma de base. Dans ce livret [le Space Marine Painting Guide], nous nous concentrons sur les quatre premiers chapitres de la première fondation et donnons les détails des variations, si elles existent, par rapport aux textes de l'Index Astartes - la source de référence pour les Space Marines de l'Adeptus Astartes.

LES BANNIERES

L'Index Astartes contient aussi de nombreuses règles concernant les bannières des marines (plus que toutes les autres, cette section de l'ouvrage possède de nombreuses variantes, à tel point qu'il est difficile de savoir quel système est officiel).

Chaque chapitre a de nombreuses bannières qui sont d'anciennes reliques possédant chacune une riche histoire. On y inscrit généralement les noms de batailles importantes auxquelles le chapitre a participé. Une telle bannière est confiée aux soins d'un marine particulier, généralement un officier ou un chapelain. Dans certaines circonstances, un marine normal peut en porter une et décore son armure en conséquence de cet honneur. Une bannière de chapitre est amenée à la bataille uniquement si le Commandeur ou le Lieutenant Commandeur est présent.

En plus de cela, chaque compagnie a sa propre bannière. La conception de celle-ci est généralement assez simple - le symbole du chapitre et le numéro de la compagnie sur un quadrillage. Encore une fois, chacune de ces bannières sera portée par un marine de confiance. La bannière de compagnie est déployée chaque fois que la compagnie est en opération. Les bannières des Salamanders ont une particularité : elles sont toujours de couleur unie. Elles se distinguent entre elles par un motif imprimé visible dans l'infra-rouge ; il peut être vu par les marines de ce chapitre car ils possèdent une légère infra-vision [le marine normal voit bien dans des conditions de lumière faible, mais pas dans l'infra-rouge, pas sans son casque du moins, NdT].

La Première Compagnie contient généralement les marines entraînés à l'utilisation de l'armure Terminator et ils remplacent donc le numéro un de leur bannière par le badge d'Honneur Terminator. Ceci ne s'applique pas aux bannières des véhicules de cette compagnie.

Enfin, chaque marine porte sa propre bannière enroulée dans son paquetage dorsal. Bien qu'elles soient utilisées généralement pour les cérémonies, elles peuvent également être déployées sur le champ de bataille. Il est fréquent qu'un marine par escouade sorte sa bannière dorsale, généralement le sergent. Les officiers et spécialistes, à l'exception des techmarines, ont moins de contraintes et la plupart déploieront leurs bannières.

La conception des bannières dorsales varient au sein même dans un chapitre, bien qu'il y ait des points communs : les sergents et marines de base portent généralement un fac-similé de la bannière de compagnie, alors que les officiers supérieurs portent souvent leur propre héraldique. Les spécialistes (médics, chapelains, techmarines et archivistes) affichent généralement une variation de leur symbole d'identification.

Les escouades particulièrement efficaces peuvent être autorisées à déployer toutes leurs bannières dorsales durant une bataille et, en de très rares occasions, un détachement entier peut faire de même. […]

Que les tons de votre armure protègent votre corps.
Que les couleurs de votre arme aident à tuer ceux qui doutent.
Que la bannière vous annonce.
Illuminez les ténèbres avec la lumière de l'Empereur
La Litanie de Décoration
Tirée de l'Index Astartes

L'INDEX ASTARTES

L'armure Space Marine est une forme particulière d'armure énergétique ; elle contient des bio-circuits intégrés qui fusionnent l'armure et le guerrier en un tout et forment comme une seconde peau extrêmement résistante. Cette armure unique fut développée spécialement pour les Space Marines et les premiers modèles ont créés spécialement par l'Empereur et les scientifiques sous sa direction.

Au début de l'histoire des Space Marines, ces premiers modèles furent testés sur le terrain et assez souvent modifiés. La Grande Croisade [...] proposa le terrain d'essai idéal pour ces nouveaux soldats et leur équipement. Le nombre important d'actions qu'entreprirent les marines durant la reconquête dévoila tous les défauts de conception. Lors de l'Hérésie d'Horus, les armures et les divers insignes des chapitres avaient évolué vers les formes qui sont encore en usage aujourd'hui.

Après l'Hérésie et la réorganisation des marines, ces schémas d'armure standards, les détails d'uniformes et d'organisation furent écrits et codifiés dans un document connu sous le nom d'Index Astartes. Les chapitres fondés depuis l'Hérésie ont suivi les règles édictées dans cet ouvrage.

Bien que l'Index Astartes fournisse une description formelle du chapitre Space Marine idéal, tous ne conservent pas strictement l'organisation, les équipements ou les marquages qu'il préconise. Chaque chapitre en possède une copie manuscrite comme source principale d'information et, durant la recopie, des interprétations légèrement différentes de l'original peuvent entraîner de grandes modifications dans l'apparence et l'organisation du chapitre.

D'autres chapitres, comme les Ultramarines, sont simplement plus conservateurs que d'autres, préservant leur organisation, marquages et autres détails originels de l'Index Astartes, recopiant pieusement les symboles de leur histoire comme guide d'interprétation.

Bien que chaque chapitre regarde ces choses comme une loi sacrée et immuable, édicté par l'Empereur lui-même, quelles que soient les circonstances, il y a cependant de grandes variations d'interprétation du texte.

La plupart des chapitres ont considérablement évolué au fil des ans et, certains des plus anciens chapitres - maintenant âgés de plus de dix mille ans - ont une longue histoire d'innovations et de divergences. Les chapitres sont des unités de combat autonomes, comprenant des installations de développement et maintenance de l'armement, des lignes d'assemblage de machines de guerre et leurs propres divisions d'approvisionnement et de transport et la tendance à se développer unilatéralement est presque inévitable. Chaque armurier tend à fabriquer des armures et équipements de façon légèrement différente, produisant un style entièrement nouveau en quelques années. Les chapitres stationnés près de mondes où les conditions sont particulièrement inhabituelles ou difficiles répondent souvent à cela en modifiant les armures, la rendant plus résistante ou inventent un schéma de camouflage. Dans certains cas, un schéma de couleur développé pour répondre à un besoin spécifique peut engendrer un nouveau standard.

En raison des diversités tactiques auxquelles doivent faire face les marine et de leur capacité à produire une réponse spécifique pour chaque nouvelle menace, de nombreux chapitres ont créé des types spéciaux de marines, d'organisation d'escouades ou d'armes. Bien que la variation puisse être mineure, il n'est pas rare que chaque nouveau modèle d'armure ou d'arme ait son propre marquage. Il est certain que les centaines d'ajouts fait à l'Index Astartes depuis sa production originale n'étaient pas prévus.

Dans d'autres cas, un chapitre peut être forcé de se réorganiser suite à la perte d'archives ou de sources. La destruction de la forteresse des Crimson Fists a par exemple entraîné la destruction de ses archives, ses armureries et ses stocks d'équipement : les Crimson Fists furent forcés de réinterpréter de mémoire la plupart de leur héraldique.

D'autres variations, à un niveau plus personnel, viennent de la tradition marine de décorer leurs propres armures comme un rite d'initiation.

Les armures appartenant aux plus hauts gradés montrent encore plus de variations. Les tenues sont généralement faites par les artificiers du chapitre, des artisans attachés au chapitre sculptant les pièces d'armure individuelle pour commémorer les attitudes exemplaires sur le champ de bataille.

Les artificiers sont également responsables du design et de la construction des épaulettes de spécialistes. Comme ils décident du design de chaque pièce pour correspondre à la personnalité et au rôle de son porteur, même dans un même chapitre, on en trouve rarement deux identiques.

LES MARQUAGES "CODEX"

Les marquages "Codex Astartes" sont stabilisés depuis le début de la V2. Tous les chapitres ne les utilisent pas avec la même rigueur. Le marquage Codex ne peut être correctement appliqué que sur des armures mk7 ou mk8 puisqu'il exige des genouillères et des épaulettes lisses.

Ce type de marquage est très strict, il ne laisse aucune place à l'imagination et à la fantaisie. Les Ultramarines en sont le modèle et c'est eux que nous allons étudier ci-dessous. Pour faire une autre chapitre, il suffit de changer la couleur de base (ici bleu).

Le marquage Codex est évidement indissolublement lié à l'organisation du chapitre. Voir organisation d'un chapitre SM.

Notez la disparition brutale des Lieutenants.

Un Chapitre Codex est composé de dix compagnies auxquelles sont associés une couleur. La couleur de la compagnie est reprise le plus souvent sur la bordure des épaulettes (ex : marines ci-dessous) et en bordure d'une éventuelle bannière.

Nature

Couleur associée

1

Compagnie "vétéran"

Blanc

2

Compagnies de combat

Jaune

3

Rouge

4

Vert

5

Noir

6

Compagnies de réserve

Orange

7

Rose

8

Gris

9

Bleu

10

Compagnie de scout

Aucune

Marine de la 1ere comp.

Marine de la 2e comp.

Première compagnie :

Les vétérans de la première compagnie sont déployés soit en armure Terminator, soit en armure énergétique.

Les épaulettes des armures énergétiques sont bordées de blanc (cf image ci-dessus).

Le numéro de l'escouade est noté en chiffres romains sur l'épaule droite.

Epaulettes d'Armures
Couleurs

Armure énergétique
Armure Terminator

Droite
Gauche
Droite
Gauche
Armure
Casque

Capitaine

BLEU
BLANC

Porte-étendard

Chapelain

NOIR
NOIR

Apothicaire

BLANC
BLANC

Sergent

Sigle005.jpg (5535 octets)

Sigle004.jpg (6414 octets)

BLEU

Chef d'escouade

Sigle005.jpg (5535 octets)

Sigle004.jpg (6414 octets)

BLANC

Marine

Sigle005.jpg (5535 octets)

Sigle004.jpg (6414 octets)

Compagnies de combat (2, 3, 4 et 5) et de réserves (6, 7, 8 et 9)

Les compagnies de combat sont constitués chacune de 6 escouades Tactiques, de 2 escouades d'assaut et de 2 escouade Devastator. Les escouades Tactiques sont numérotées de I à VI, les escouades d'Assaut VII et VIII et les Devastator IX et X.

Les compagnies de réserves sont constitués d'un seul type d'escouade : Compagnies tactique (6 et 7), compagnie d'assaut (8), compagnie Devastator (9). Les escouades sont là aussi numérotée de I à X sur l'épaulette droite.

Epaulettes d'Armures

Armure énergétique
Couleurs

Droite
Gauche
Armure
Casque

Capitaine

Voir ci-dessous
BLEU
BLEU

Porte-étendard

Chapelain

NOIR
NOIR

Apothicaire

BLANC
BLANC

Escouade Tactique

#
BLEU
-

Escouade d'Assaut

#

Escouade Devastator

#

Sergent

#

ROUGE

Chef d'escouade

#

BLEU

Marine

#

Les capitaines portent souvent des armures ouvragées et savamment décorées. Ils portent cependant un blason spécifique, associant la couleur du chapitre (ici bleu) et celle de la compagnie, repris au moins sur leur bannière voire sur leur épaule droite ou genouillère. Ce blason est généralement fleuri d'aigles impériaux ou d'autres motifs plus ou moins complexes.

L'épaulette droite des capitaines reprend le symbole du chapitre.

Numéro de la compagnie :

2
3
4
5
6
7
8
9

Blason du capitaine :

Dixième compagnie [Ultra Marine]

La 10eme compagnie n'a pas vraiment d'insignes qui lui sont propres. Les sergents et les scouts se couvrent souvent de motifs assez atypiques inspirés de ceux des autres compagnies comprenant un numéro d'escouade en chiffre romain (épaulette droite) et un insigne du chapitre (épaulette gauche).

A gauche, un scout de la première escouade avec le sergent vétéran Kharg. Les marques sur sa jambe gauche indiquent le nom des batailles auxquelles il a participé.

Ci-dessus, à droite, une bannière associée aux scouts (celle de la compagnie ou celle du sergent Kharg ?).

Marines spéciaux (techmarines et archivistes)

Les techmarines et les archivistes ne sont pas inclus dans l'organigramme des compagnies mais détachés respectivement de la Forge ou du Librarius en cas de besoin.

Les techmarines sont reconnaissable à leur armure rouge et à leur épaulette droite portant le Machina Opus. La seule trace d'appartenance à un chapitre est inscrite sur leur épaulette gauche. Les techmarines ne portent jamais d'armure terminator.

Les archivistes portent des uniformes bleues bordés de jaune ou d'or et ce, quel que soit leur chapitre. Leur armures sont généralement ouvragées et équipés pour favoriser la pratique de leur art (combi-aegis par exemple). Lorsqu'ils sont en armure énergétique, l'emblème de leur corps est situé principalement sur l'épaule droite : les parchemins, les livres ouverts, les crânes cornus, les flambeaux et les éclairs sont communs. La coutume veut que plus un archiviste est puissant, plus son symbole est complexe. L'épaulette gauche reçoit l'emblème du chapitre. Lorsqu'ils sont en armure terminator, c'est l'inverse : à gauche, le symbole "archiviste" et à droite celui du chapitre.

Selon Genestealer (le supplément pour Space Hulk), le grade des archivistes est indiqué par la couleur de gemmes (les épaulettes des archivistes Terminator en plastique en ont) et la couleur des bandes d'épaulettes et d'armures.

Bandes
Gemmes

Bibliothécaire

Métal
Noires

Copiste

Bronze
Vertes

Epistolier

Argent
Bleues

Maître archiviste

Or
Rouge
DECORATIONS ET AUTRES MARQUAGES [Codex Ultramarine V2 + ajouts]

Le principe consistant à accorder des décorations pour les honneurs gagnés au combat de l'Imperium. Dans les chapitres de marines, il est devenu vital de renforcer les liens de fraternité et de but commun des guerriers du chapitre. Les Space Marines sont récompensés par des insignes de distinction pour toutes sortes de faits héroïques ou d'action notables. Des agents spécialement entraînés appelés Ciseleurs fixent ces insignes sur les armures. Certains honneurs sont simplement peints alors que d'autres sont des gravures élaborées, mais tous sont hautement considérés par le bénéficiaire et ses frères marines.

Crux Terminatus

Voici l'un des plus célèbres emblèmes des Space Marines. Seuls les vétérans les plus glorieux d'un chapitre combattent en combinaisons Terminator et portent cet insigne habituellement sur l'épaulette gauche. Celui-ci prend diverses formes, mais tous sont gravés à partir de blocs de pierre. A l'intérieur de chacun d'entre eux, se trouve un minuscule fragment de l'armure que portait l'Empereur lors de sa terrifiante bataille contre le traître suprême Horus, il y a plus de dix mille ans de cela. Les sergents et les capitaines en portent des versions modifiées pour indiquer leur rang et leur autorité. Des représentations réduites sont fréquemment portées par les vétérans qui combattent en armure énergétique. Ces emblêmes sont suspendus aux hampes des bannières, aux armes et aux ceintures. Il peut apparaître également en ajout dans le coin en haut gauche à gauche du sa bannière dorsale.

[Notez que les Rosarius des Chapelains ont souvent la même forme.]

Crâne de fer

Le Crâne de Fer est un insigne traditionnel d'origine antique. Il est conventionnel de présenter le Crâne de Fer en rouge. Insigne Codex pour un sergent, il est placé sur l'armure d'épaule et/ou sur le casque d'un Space Marine de ce grade. Il est attribué pour le commandement..

Lauriers Impériaux

Un marine portant cet honneur a littéralement gagné ses lauriers. Les actes de bravoure amenant une grande victoire sont des exploits récompensés par une Couronnes de Lauriers. Elle est souvent portée ou sculptée sur le casque du Space Marine. La Couronne Crâne est une forme commune de cet honneur. Le Codex exige que les bannières de compagnie soient portées par des guerriers accomplis et ils doivent tous arborer la Couronne de Lauriers.

Sceau de Pureté

Le Sceau de Pureté est moins un honneur qu'une bénédiction. Avant une campagne, les chapelains du chapitre passent dans les rangs en chantant des litanies et des invocations. Certains individus honorés sont désignés par les chapelains pour recevoir la bénédiction spéciale inscrite sur des parchemins, qui sont alors fixés à l'armure par un sceau de cire. Le fait même de recevoir une telle bénédiction peut être marqué en fixant définitivement sur l'armure ou l'équipement du Space Marine un moulage du sceau en electrum solide [si].

Halo de Fer

Un marine qui fait preuve d'une exceptionnelle initiative recevra le Halo de Fer. Les origines de cet insigne simple remontent aux premiers jour de l'Imperium. Souvent peint en rouge sur l'armure du Space Marines, le Halo de Fer est l'insigne Codex pour un chef d'escouade. Il est généralement placé sur l'épaule ou sur le casque du Space Marine en signe distinctif de son rang.

Honneur Balistique

Cette décoration est l'Honneur Balistique. Les tirs d'une précision remarquable ou aux résultats réguliers sont récompensés par cet insigne/ Le Codex insiste pour que les combattants ayant prouvé leur précision puissent être immédiatement reconnus sur le champ de bataille, afin de pouvoir rapidement faire appel à leurs compétences en cas de besoin. On prétend que des insignes sont obtenus en recouvrant d'or les douilles des cartouches de bolter tirées au combat par Roboute Guilliman lui-même.

Imperialis

L'origine de l'Imperialis, cet insigne en forme de crâne ailé, remonte à l'Hérésie d'Horus. IL fut adopté comme insigne de campagne par les chapitres loyaux durant l'Hérésie, ce conflit qui a embrasé l'Imperium entier. Il est devenu depuis l'insigne de la juste victoire. Le plus souvent, le grand crâne ailé est gravé sur la plaque d'armure de poitrine du marine, mais il peut aussi apparaître sur les bannières et les fleurons.

Crâne avec devise

En plus de l'insigne du Crâne de Fer, il existe plusieurs autres décorations et emblèmes incorporant un crâne. Ils ont souvent des utilisations et des significations très diverses. Souvent combiné à des devises simples, cet honneur peut être placé sur les épaulettes, les casques, les genouillères et même le manteau des bolters ou les véhicules.

Helix Premier

Il s'agit de l'emblème des Apothicaires. Le symbole rouge représente l'implant lui-même et, à un certain degré, le sacrifice que chaque Space Marine digne de ce nom est prêt à faire pour assure la pérennité de son chapitre.

Machina Opus

Le Machina Opus est le symbole d'un adepte Techno-Prêtre. Il est attribué à tout Techmarine achevant son mystérieux entraînement avec l'Adeptus Mechanicus de Mars. Ceux qui portent le Machina Opus sont considérés avec grand respect par les Techno-Prêtres et eux seuls peuvent aller librement dans l'Anneau de Fer et dans les grands ateliers des ruches martiennes.

Sigillum Ferratorum (insigne des "vêtus de fer"[Iron-Clad]) [source : boite SM1]

Au début de chaque campagne, les marines choisis pour engager la bataille dans un détachement de véhicule blindé reçoivent le Sigillum Ferratorum.

Chaque campagne a le sien, identifié par sa base ronde - faite à partir de la roche fondue ramassée sur la zone d'atterrissage initiale - et par une gemme à son extrémité inférieure qui indique le grade.

L'exemple montré ici est celui de la campagne du monde de Rynn. La base est sculptée dans du sable fondu venant du désert de cobalt du sud et le rubis indique qu'il a été donné à un frère Capitaine.

Marquage des tués

Le marquage des tués sur leurs armes est courant chez les Marines. Ce bolter porte un crâne et six lignes. Chaque ligne représente un tué alors que le crâne en représente vingt. L'utilisation d'un seul symbole pour de multiples marques est une pratique commune pour qu'il est assez de place sur l'arme ; il est fâcheux de ne pas connaître les états de service d'une arme…

Graffitis et décorations diverses

Les marines décorent souvent leurs armures eux-mêmes de devises, de petits dessins, de têtes de morts et de trophées macabres pris sur l'ennemi (oreilles, doigts, têtes coupées, etc.). Ils assument là leur rôle de troupes de terreur. Sur de nombreuses illustrations, on voit des devises comme "Kill", "Burn the mutant" et autre. D'autre fois, le marine inscrira simplement son nom.

Le Coin du Fluffiste : les héraldiques personnelles

Les officiers du rang de lieutenant ou supérieur sont semble-t-il autorisés à montrer leur héraldique personnelle sur leurs armures. Bien que cette dernière soit habituellement confinée aux épaulettes, certains peuvent étendre le motif à d'autres zones. Mais d'où viennent ces héraldiques personnelles ?

Premièrement, les Space Marines sont des hommes avant d'être des "guerriers du ciel". Quoique leur vocation de guerriers de l'Empereur soit leur principale motivation, ils n'en gardent pas moins la mémoire de leur passé et de leur ancienne vie et ils éprouvent des sentiments (cf le roman Deathwing) (seuls les Grey Knights sont totalement dépourvus de sentiments).
D'ailleurs, un nouveau marine est rebaptisé à son entrée dans le chapitre avec un nom sonnant Haut Gothique. Cependant, certains officiers peuvent souhaiter représenter sur leur armure les armoiries de leur ancienne famille, tribu, etc.
Deuxièmement, les marines aiment faire étalage de leurs faits d'armes et on les encourage en ce sens. Un officier pourra facilement faire représenter sur sa bannière ou sur son armure un de ses exploits glorieux.
Evidement, dans toutes les héraldiques personnelles, les insignes du chapitres et de la compagnie apparaissent.

Exemples : capitaines Tycho et Storm des Blood Angels, un capitaine Space Wolf et un autre Ultramarine.

Sur les camouflages Space Marines

Même si ce n'est plus très à la mode, les Space Marines utilisent fréquemment des camouflages. On en trouve trace dans de vieux ouvrages :

Des Space Wolves (Compendium p.139), des Blood Angels (WD110 p.7),

 

Raptors, Howling Griffons, Astral Claws (Compendium p.34-35), d'autres (BoA p.50), etc.

Les tanks en usent également (et sans doute encore plus). Regardez, par exemple, la planche du Compendium sur les peintures des Rhinos (on voit des tanks Blood Drinkers, Flesh Tearers, Crimson Fists et Dark Angels).