NIGHT LORDS

Texte du Codex Chaos V2

Les Night Lords sont la huitième légion de la première fondation. Leur primarque, Konrad Curze, connu plus tard le nom de Hante la Nuit, grandit sur la planète minière Nostramo, un monde dont le soleil était constamment caché derrière une immense lune, et qui restait donc continuellement dans la pénombre. Sur Nostramo, les jours, pour autant qu'il y en ait, sont à peine moins obscurs que les nuits, totalement opaques, et les habitants ont une peau d'une pâleur grisâtre. Suicide et dépression sont courants sur un tel monde et, sans ses immenses gisements d'adamantium, nul doute que personne ne voudrait y vivre.

Les crimes violents étaient quotidiens sur Nostramo, jusqu'à ce que le jeune primarque décide de mener à lui tout seul une guerre contre les seigneurs du crime de la planète, prenant le nom de Hante la Nuit, nom qui sema la terreur dans les cœurs de ses ennemis. Ses méthodes étaient simples, expéditives et directes : si vous ne respectez pas la loi, vous êtes mort. C'était sans appel. Il était à la fois juge, juré et bourreau.

La Grande Croisade atteignit finalement ce monde obscur, et l'Empereur retrouva son primarque au sombre visage. Hante la Nuit fut placé à la tête des Night Lords, qui gagnèrent rapidement une réputation de dureté, d'efficacité extrême et d'un mépris presque cynique envers la vie humaine. Les méthodes de leur primarque furent adoptées par les Night Lords eux-mêmes, seul comptait le résultat, peu importaient les moyens employés. Des histoires commencèrent rapidement à circuler à propos des massacres et atrocités commis par les Night Lords, certains sous la supervision directe de leur primarque, tant et si bien que finalement l'Empereur fut obligé de rappeler Hante la Nuit pour répondre des accusations qui pesaient sur lui et ses hommes.

Mais l'Hérésie d'Horus éclata avant le retour du primarque, et il devint vite évident que toutes les accusations étaient fondées. Hante la Nuit rejoignit Horus sans aucune hésitation, pour combattre contre un homme qu'il commençait à regarder comme un faible et un hypocrite. Opérant à partir d'une planète située au fin fond de la région sauvage appelée le Bras Oriental, il mena les Night Lords dans une campagne de terreur et de génocide rarement égalée, si elle le fut jamais. Même après la défaite d'Horus, les Night Lords poursuivirent leurs attaques contre l'Imperium, sans aucun plan ni motivation autre que le goût du meurtre. Finalement, l'assassin impérial M'Shen parvint à s'infiltrer dans la base de Hante la Nuit et à abattre le primarque. Les Night Lords cessèrent alors d'être une menace organisée contre l'Imperium.

Les survivants partirent vers l'œil de la Terreur, d'où ils continuent aujourd'hui à participer à des raids contre l'Imperium. Ils ne semblent adorer aucun des dieux du Chaos et sont devenus des combattants cyniques, endurcis et d'une violence effrayante. Ils combattent pour le plaisir de la guerre et pour les récompenses matérielles qu'elle peut apporter, pas par allégeance envers une divinité. Cette attitude les fait considérer leurs semblables avec mépris, qu'ils soient des Space Marines fanatiques du Chaos comme les Berserks de Khorne, ou des loyalistes zèles comme les Dark Angels ou les Ultramarines.

Le Coin du Fluffiste

En V1, quoiqu'en dise le texte ci-dessus, les Night Lords sont clairement affiliés à Khorne que ce soit dans Space Hulk ou Slaves to Darkness :

"Les World Eaters ne sont pas le seul chapitre qui s'est dédié au Dieu du Sang comme le prouvent les couleurs rouges et noires des Night Lords."

Ci-contre trois épaulettes et ci-dessous, un capitaine terminator et une de leurs bannières.

Les Night Lords sont un chapitre errant.

Symboles des Night Lords

Les Night Lords ont pour symbole un crâne qu'encadre des ailes de chauve-souris.

Schémas de couleurs

Avant l'Hérésie d'Horus (et pas mal après aussi), ils arboraient du bleu nuit souvent zebré d'éclairs blancs (image boite de SM1) :

Comme tous les marines du Chaos, chaque légionnaire personnalise énormément ses armes et son armure en fonction de ses goûts et de ses mutations.