WHITE SCARS

Du Book of the Astronomican, traduction Patatovitch et Devilfash

Le chapitre Space Marines des White Scars présenté ici peut être vu comme un exemple représentatif des forces d'élite de l'Imperium. Les White Scars ont acquis une réputation effrayante, la seule évocation de leur nom suffit à insuffler la peur aux citoyens et aux ennemis de l'Imperium.

[Le Primarque des White Scars, Jaghatai Khan, a été élevé sur une planète primitive peuplée par quelques tribus de guerriers nomades. Ses capacités physiques supérieures ainsi que son génie tactique lui ont permis de maintenir une coalition de nombreuses tribus afin de lutter contre le pouvoir grandissant d'une secte chaotique qui se répandait à l'Est du continent principal. Durant la bataille finale sur les plaines de Lon-Suen, Jaghatai dirigea quinze mille cavaliers dans une charge courageuse contre les canons grossiers des cultistes du chaos. Malgré le grand nombre de pertes, la charge écrasa l'ennemi. La vaillante tribu des Mathuli pourchassa les cultistes durant leur fuite, les massacrant jusqu'au dernier. Les décennies qui suivirent virent Jaghatai Khan conquérir la quasi-totalité de la planète, avant que l'Empereur n'arrive et n'accueille à nouveau au sein de l'Imperium le Primarque. Quand le chapitre des White Scars fut fondé, les premières recrues furent choisies parmi les fiers et valeureux Mathuli. Source ?]

Comme la plupart des chapitres, les White Scars sont profondément fiers de leur héritage et de leur histoire, les soldats comme les officiers portent leur badge avec honneur et distinction. Le chapitre fut l'instrument de la réussite de nombreuses et importantes victoires impériales dont, et ce n'est pas la moindre, la destruction de la Flotte Ruche Tyranide Béhémoth (745.M41). Assez curieusement , ce fut la seule action des White Scars contre ces créatures.

Pendant pas loin de deux mille ans, le chapitre eut la tâche de surveiller le redouté Cercle de Kolarne. Composé d'un amas dense de systèmes, Kolarne se situe entre le centre de la Galaxie et les domaines de seigneurs orks. Pendant de nombreuses années, le chapitre dut museler les rebelles kolarniens, mais fut également engagé dans d'incessantes guerres contre les orks. Récemment, le chapitre a mené une contre-révolution sur les planètes minières de Rad-Ox, un petit système du quatrième Quadrant.

Ce chapitre est un des plus mobile. Sa base est une immense barge/monastère nommée "Constantius", et la flotte associée au Chapitre dépasse la centaine de vaisseaux. La plupart sont capables de voyager dans le Warp grâce au nombre inhabituel d'astropathes et de navigateurs qui y sont attachés. Cette flotte occupe un grand nombre de marines, mais ces derniers sont rarement engagés dans des assauts au sol. A part cela, les White Scars sont remarquables par leur courage et leur ténacité, mais la même chose peut être dite des autres chapitres.

Les Souldrinkers sont une unité particulière aux White Scars. Ce groupe d'assaut spécial est composé de vétérans spécialistes du combat rapproché. Le nombre d'escouades dans ce groupe est variable mais il y a en normalement au moins une disponible pour le commandant. Tous les Souldrinkers ont un profil de Champion, sont armés d'épées énergétiques et portent des champs réfracteurs en plus de leur armure énergétique. Ce sont les marines issus des compagnies régulières qui ont particulièrement brillé au cours de batailles précédentes. Les Souldrinkers ont le statut d'une compagnie normale mais, en fait, il n'y a rarement plus de 3 escouades et ils n'ont pas d'officier de haut rang. Les chefs d'escouades (sergents) en réfèrent directement au commandant. Les Souldrinkers possèdent leurs propres bannières et marquages distinctifs. L'ambition de tous les White Scars est d'être choisi pour faire partie de cette unité.

Le chapitre a aussi la particularité de déployer des escouades spécialement équipées. Elles sont équipées de réacteurs dorsaux ce qui leur permet de se déployer rapidement et être extrêmement mobiles. Lorsqu'ils en utilisent, les escouades Cobra sont directement sous le commandement du lieutenant de la compagnie soutenu de médics équipés de la même façon. Chaque compagnie du chapitre est capable d'équiper une partie de ces hommes en escouades Cobra. Les compagnies 4 et 7 gardent chacune 4 escouades Cobra en permanence. Ces escouades portent leur propres insignes en plus de ceux du chapitre.

 

[Le chapitre des White Scars fait un large usage des Rhinos et des Land Raiders pour emmener leurs frères les plus lourdement équipés sur les campagnes de guérilla acceptée par le fils de Jaghatai Khan. Un des Land Raider, l'Eclair de l'Empereur, coula dans un marécage pendant une bataille menée sur le monde hostile noyé dans la brume de Radawl. Dix-huit ans plus tard, les White Scars ont appris de Radawl que l'Eclair de l'Empereur avait émergé des marais, fonctionnel et sous le contrôle de l'esprit de la machine. Malgré son ensevelissement sous des milliers de tonnes de boues, l'esprit de ce puissant véhicule ne fut pas découragé pour autant, faisant lentement son chemin en utilisant de faible quantité d'énergie de son réacteur énergétique et en s'arrêtant jusqu'à un année avant de recommencer à bouger. source ?]

Symboles pendant l'Hérésie d'Horus [WD117]

"Utilisés une première fois durant la campagne de Chalan, ces symboles sont particulièrement faciles à reconnaître à distance, et sont restés quasiment inchangés durant deux siècles [jusqu'à la standardisation des marquages Codex ?]. Les White Scars en doivent l'origine au Commandeur Tor Baltan, le plus grand tacticien du Chapitre."

De gauche à droite : "Assaut", "Devastator" et, sur le toit du Rhino, "Tactique et appui".