ELEFANTUS

Un tank super-lourd taranais

HISTORIQUE

Lors de la dernière Grande Guerre (cf historique Taran), les stratèges de la petite Ligue Islandis n'ont pas cru bon de développer des tanks super-lourds pour des raisons évidentes : difficulté de transport jusqu'aux champs d'opération et cherté à l'achat (l'Adeptus Mechanicus est le seul fournisseur). De plus, l'adversaire disposait déjà d'une quantité importante de ces tanks, si bien qu'il était impossible pour le Cratère de le rattraper. Des solutions alternatives ont permis de palier à ce manque, comme le chasseur de tanks Licorne par exemple.

Pendant le Redressement où Taran devint une planète riche et une puissance régionale, des opérations hors de son système solaire lui firent remarquer que les tanks super-lourds lui manquaient. Même s'ils avaient le niveau technologique suffisant pour en construire, les autorités taranaises décidèrent de commander 100 tanks super-lourds variante Storm Hammer aux technoprètres de Mars pour essais.

Le blindage de ce tank séduisit certes les généraux mais sa lenteur le rendait vulnérable aux contournements et incapable de suivre les bataillons de Leman Russ et de Chimères, colonne vertébrale des armées taranaises. On lui trouva un avantage suffisant pour en continuer l'utilisation : il était impressionnant. Sur champs de bataille sa tendance à attirer tous les tirs (et à y résister) soulage les escadrons d'autres blindés. Lors d'opérations de maintien de l'ordre, sa présence est dissuasive pour le plus vindicatif des rebelles. C'est dans ces optiques que l'Elephantus est utilisé par les forces armées de la planète.

Aujourd'hui, l'Adeptus Mechanicus ne fournit que le châssis. Les tourelles sont installés dans les usines de Taran selon les utilisations prévus le tank. Les besoins en ce type de matériel sont trop limités pour qu'une production en chaîne soit envisagé.