HISTOIRE DE TARAN

Chronologie :

 

Les grandes ères de l'Histoire de l'humanité sont rappelées. Pour ces périodes-là, voir la Chronologie générale.

Au environ de l'an 15000 :

Les hommes commencèrent à coloniser les systèmes solaires proches de la Terre.

Au environ de l'an 20000 :
Le Moyen Age Technologique

Ce fut l'ère de l’expansion explosive de l'humanité.

Grâce à des études génétiques sur les Shamahas (nom que se donne les peuplades autochtones sur Taran), les historiens pensent que la première colonisation de la planète date de cette période. Ces premiers colons devait être quelques centaines.

C'est à cette époque-là aussi qu'Omphalia fut colonisée.

Au environ de l'an 25000
L'Ere des Luttes

L'humanité s'entre-déchire.

Taran est isolé et régresse technologiquement. Omphalia, grâce à la possession de nombreuses Gabarits de Production Standard maintient un niveau technologique élevé.

Au environ de l'an 30000
Avènement de l'Empereur Humain Grande Croisade et fondation de l'Imperium et Hérésie d'Horus

Omphalia est redécouverte par les troupes de l'Empereur puis reste loyaliste pendant l'Hérésie. D'importants combats ont lieu sur son sol : vraisemblablement les marines rénégats de la légion des Night Lords ont dévasté la planète massacrant une partie de sa population.

Après l'Hérésie, un cardinal est installé sur Omphalia pour diriger le diocèse. Au cours du millénaire suivant, les omphaliens colonisent Ticatus et Eumenes, deux mondes voisins.

Au environ de l'an 33500

9 000 500/M34

Redécouverte de Taran. Arrivée de 10.000 colons.

Taran est redécouverte. Sa biosphère est intacte et les ressources biologiques et minérales sont considérables. Devant ce nouvel Eldorado, des systèmes voisins, Omphalia et Ticatus principalement, envoient des colons. Ils commencent à construire des cités et à extraire les ressources de la planète.

Lorsqu'ils sont découverts, les indigènes, qui se nomment eux-mêmes Shamahas, avaient régressé jusqu'à l'âge du fer.

Des guerres courtes se succédèrent pour le contrôle des zones minières, les zones d'influence des différents colonisateurs varièrent beaucoup.

Au environ de l'an 34000

9 000 000/35

Age de l'Apostasie

Le dernier monde squat encore rattaché à l'Imperium profite de ces troubles pour faire session.

Le secteur de Taran a été relativement épargné par le Règne de Sang de l'Ecclésiarque Vandire car il fut difficilement accessible pendant cette période. D'antiques chroniques à la véracité historique douteuse parlent d'une armée envoyée vers Omphalia qui n'arriva jamais.

Au environ de l'an 34500

9 000 500/M35

Guerres d'indépendances

Les natifs de Taran se sentent plus taranais que citoyen de leur planète d'origine. Ils voient leur planète pillée et l'enrichissement des "étrangers". Après une série de révoltes, les natifs s'unissent et commence une guerre ouverte. Cette union repousse les colonisateurs qui, loin de leurs bases, abandonnèrent la partie après deux désastres militaires dont celui de Holmagea (nom d'une ancienne région des terres centrales) où une centaine de milliers de soldats des colonisateurs alliés, encerclés dès leur débarquement, périrent.

Les taranais organisèrent une fédération de vingt-sept états autours des vingt-sept plus grandes villes. Ces états acceptent une régence commune située dans une ville libre, Libertas, où siége une assemblée : le Conseil Suprême. Le premier geste de ce conseil fut de prêter allégeance à l'Imperium. Finalement, la paix l'emporte. Les colonisateurs reconnaissent l'indépendance de la planète et renoncent à leurs prétentions moyennant des pénalités financières assez lourdes qui ne seront jamais payée.

Le Conseil Suprême est une assemblée où chaque état et représenté en fonction de sa population. Les états sont autonomes pour leur gestion propre et leur type de gouvernement : certains mettent en place des autocraties tandis que d'autres tentent des expériences démocratiques. Une saine rivalité commerciale et scientifique s'installe entre les état. C'est l'époque du grand boum des sciences. En quelques dizaines d'années d'antiques secrets sont redécouverts : l'énergie atomique, le génie génétique, l'informatique, les voyages spatiaux,… L'Adeptus Mechanicus s'intéressa à cette époque à la planète.

Un homme d'une profonde intelligence et spiritualité est nommé président à vie par le Conseil. Cet homme est nommé Gemi Pior. Il n'a qu'une vingtaine d'année lorsqu'il est nommé "Homm" c'est-à-dire chef. C'est un héros de la guerre d'indépendance et c'est encore l'homme le plus connu de l'histoire taranaise : Homm Gemi.

Taran devint assez rapidement une puissance régionale et ses armées interviennent dans les systèmes voisins notamment vers les mondes orks les plus proches. Le commerce se développa avec le reste de l'Ultima Segmentum grâce à l'achat de vaisseaux, de navigateurs et de chartes marchandes. Un passage Warp particulièrement rapide est découvert permettant d'entrer en contact avec des mondes éloignés notamment les Ligues squats au centre de la galaxie.

An 35045

3 721 045/M36

Assassinat de Homm Gemi. Début de l'Ere des Guerres

Les clonages successifs de Homm Gemi le transforment petit à petit en baudruche sénile. Après une longue dérive autocratique et l'accaparation du pouvoir par l'entourage du chef, nombreux sont ceux qui souhaite du changement. À ce moment là, les rivalités entre les états étaient exacerbées. Autour des trois plus puissants, les autres gravitent, liés par traités de coopération et d'alliances formant des Ligues. Depuis quelques années déjà, le commandement des forces armées avait été enlevé au Conseil Suprême et chaque état avait son armée propre. La tension est rapidement devenu insoutenable autour de vieux contentieux territoriaux et de rivalités commenciales.

Le commanditaire de l'assassinat de Gemi est toujours inconnu. Il est sur cependant que cet évènement déstabilisa le fragile équilibre entre les Ligues. Chaque camp accusa l'autre du forfait et tous ne reconnurent plus le Conseil. La première des Grandes Guerres commença et elle dura quinze ans avant qu'un cessez-le-feu ne fut signé. Epuisés mais pas vaincus, tous les camps se dirent vainqueurs - sauf les millions de morts. Cette première guerre où des merveilles furent détruites à coups d'explosions atomiques, laissa des rancunes tenaces.

En trois millénaires, quatorze autres guerres d'importances diverses se succédèrent. La plus longue (la 12ème) dura près de 570 ans et engagea toutes les Ligues.

An 37639

5 000 639/M38

Fondation de la Ligue Islandis ou Ligue du cratère

Après la 12ème guerre, un mouvement pacifiste naquit dans toutes les ligues. Des manifestations et des grèves éclatèrent. Des groupes venus de Ligues ennemies fraternisèrent. Des appelés désertèrent. Une idée naquit : former une nouvelle Ligue. Finalement, ils obtinrent un territoire sur lequel personne n'avait pu prendre pied durablement pendant la dernière guerre : un groupe d'îles basaltiques perdues dans le grand océan formant un anneau avec une île centrale. Tous savait que ce territoire était dévasté. Radiations, gaz de combat et mines était son seul environnement. Pour les fondateurs, la priorité était d'être reconnus et écoutés. Ces colons idéalistes s'y installèrent et bâtirent des cités closes.

La 13ème guerre passa sans qu' Islandis fut engagée. Conscients de leur faiblesse et du danger, les islandais décidèrent de renoncer à l'anti-militarisme et imposèrent la conscription pour les jeunes hommes. Ce fut la seconde mort des fondateurs de la Ligue du cratère. Rapidement, les principes fondateurs furent oubliés et Islandis développa une armée nombreuse et bien équipée.

An 38101

5 000 101/M39

Début de la 14ème et dernière des Grandes Guerres

La 14ème guerre commença de la même façon que les autres : un incident à une frontière, des provocations, une escalade des communiqués ravivant les vielles haines et le jeux des alliances. Tous furent engagés sauf Islandis. Comme les autres, cette guerre fut totale mais, cette fois-ci, à la différence des autres, les alliances changèrent fréquemment et des guerres civiles éclatèrent. Avec le recul, on s'aperçoit que ces trahisons n'avantageaient personne et conduisaient à des destructions massives. Les productions d'armes furent désorganisées. Des massacres se déroulèrent entre anciens alliés. En presque 70 ans, rares furent les zones épargnées par les combats.

Ce que tous ignoraient, c'était que ce chaos était le fruit des manipulations des espions d'Islandis. Tout devint clair lorsque les armées d'Islandis attaquèrent par surprise les trois continents. En une dizaine d'années, tous plièrent. Les trois grandes masses de terre sur Taran portent encore de nom des généraux en chef qui commandèrent les offensives sur ces continents.

An 38179

5 180 274/M39
An 1 sur Taran
Fin de la 14e Grande Guerre, Fin de l'Ere des Guerres, Début du Redressement

Cette date correspond à la chute de la dernière ville qui résistait à la domination islandaise. C'est le premier jour de l'an 1 du calendrier usuel.

La planète fut unifié sous la bannière d'Islandis. Les Ligues furent dissoutes et Islandis devint Taran : cette île de 1 million de km² est toujours le seul grand foyer de peuplement, le pôle industriel et représente la planète.

Pendant le Redressement, sur Taran naquit une industrie de transformation. Des cargos de minerais venant de nombreuses régions de la galaxie arrivent en orbite et sont déchargés dans les astroports. Cette matière première est transformé en machine. Engin de guerre et de paix sortent sans discontinué des usines. C'est l'époque où furent signés des contrats avec des mondes aussi lointains que la Ligue squat Grindel et le monde-ruche Vanaheim. Taran devint riche est avec elle une partie de sa population. Taran acquit une flotte de commerce et de guerre impressionnante. Elle est stationné sur un astéroïde géostationnaire autour de la planète.

L'Adeptus Arbites installa un Juge et un tribunal sur cette planète pour administrer ce secteur de la galaxie pauvre en monde humain. Taran fut choisi au dépends d'Omphalia.

Taran a offert un astéroïde à l'Adeptus Ministorium en signe de soumission, où un monastère fut construit.

Hortus est terraformé.

An 38850

3 209 850/M39

An 671 sur Taran

Prise de Euboea

Après une brève bataille spatiale emportée par Taran sur les armées ticatiennes et omphaliennes et une rapide guerre au sol, les taranais s'approprièrent ce monde paradisiaque et peu peuplé. Euboea était une ancienne puissance coloniale mineure de Taran. Les taranais y installent une colonie de peuplement.

An 38927

3 918 927/M39

An 748 sur Taran

Waaght ork sur Taran

Cette invasion mis à l'épreuve cette nouvelle puissance. Les orks, unifiés sous le commandement d'un seigneur de guerre Bad Moon, débarquèrent en masse sur le continent central et en prirent possession. D'abord les taranais furent surpris et subirent plusieurs déroutes. La bataille devant Pugnatorius fut le tournant de la guerre. Puis, en quatre ans de combat, les armées de Taran écrasèrent l'ennemi. Cette campagne victorieuse fit la publicité pour le matériel fabriqué sur place. Les taranais restent convaincus que cette invasion a été commandée par Omphalia et Ticatus.

Hortus est dévastée par un raid ork.

An 38953

3 027 953/M39

An 774 sur Taran

Prise de Virgo

Les armées de Taran finissent après une guerre de dix ans de pacifier Virgo, monde ork désertique riche en minerais.

An 39114

3 199 114/M40

An 935 sur Taran

Chute de Ticatus

Ticatus était un ancien monde colonisateur de Taran. Leur rivalité était permanente depuis la guerre d'Euboea. Les stratèges imaginèrent un débarquement en force sur la planète même. La surprise fut totale. 7 millions de taranais furent engagé dans cette guerre qui dura un an avant la capitulation sans condition des autochtones. Depuis la planète, vit dans ses ruines sous protectorat taranais. La paix ne se réinstalla jamais vraiment sur cette planète : régulièrement des groupes armés soutenus par Omphalia attaquent des postes avancés ou des patrouilles avant de disparaître.

An 40000 à 40091

005 091 M41

An 1821 à 1912

Guerre omphalo-taranaise sur Eumenes

Pour fêter le début du 41ème millénaire, Taran prépara l'invasion synchronisée d'Omphalia et de sa vassale Eumenes. Absolument sûrs que leur plan marcherait comme sur Ticatus, les taranais attaquèrent en force. Seulement, prévenus par des espions, leurs adversaires les attendaient…

Aucune des barges de débarquement n'arriva à se poser sur Omphalia. Plus de trois millions d'hommes furent déchiquetés par le feu des batteries laser. Sur Eumenes, seules la moitié des barges arrivèrent à se poser et ils établirent une tête de pont.

Sur Eumenes, la guerre dura 91 ans avant que Taran ne renonce définitivement à tout espoir de victoire. Personne n'ose prononcer, même aujourd'hui, le nombre de morts estimés.

Ensuite, Taran se comporta comme un élève modèle de l'Imperium. Les taxes furent envoyées avec rigueur et ponctualité et fournit fréquemment des régiments à la Garde Impériale qui se conduisent avec zèle. Le gouverneur purgait régulièrement les bas-fonds pour débusquer les mutants et les psykers. La société taranaise reste profondément instable. Sa police est toute puissante, nombreuse et bien équipé. Cette police est d'une violence inouïe envers la population défavorisée. Les familles commerçantes, l'Ecclésiarchie et la classe moyenne de fonctionnaires ou de cadres sont le véritable ciment du régime depuis 2000 ans.

An 40919

919 M41

An 2740 sur Taran

Raid Night Lord et guerre omphalo-taranaise sur Taran

Des armées de renégats du Chaos noyautés par les Night Lords attaquent le cœur de Taran. La capitale et plusieurs autres villes sont dévastées, la population civile subit de très lourdes pertes. Le siège de Calyndon est décisif, les taranais menés par la veuve du gouverneur défont les renégats.

Omphalia et d'autres planètes voisines interviennent alors que les renégats sont déjà quasiment en déroute. Alors que la pacification s'achève, les omphaliens et les taranais, naturellement rivaux commencent à se déchirer.

Une nouvelle guerre commence. Les forces taranaises, déjà épuisées sont rapidement réduites à la défensive. Calyndon est à nouveau assiégée. Les taranais finissent par capituler.

Omphalia, ivre de revanche, dépèce la planète de ces richesses et déporte ou extermine une grande partie de la population. Taran n'est plus. Les villes sont abandonnées et la population diminue dramatiquement. La planète devient un protectorat omphalien.

An 41000

991 M41

Waa-Dakazog

Pendant 70 ans, Omphalia retrouve sa domination dans ce secteur de la galaxie qui retrouve une certaine prospérité.

Malheureusement, les Omphaliens négligèrent les mondes orks tout proches dont Taran s'occupait avec attention.

En 991 M41, une immense Waaagh, menée par Dakazog Duffzog attaque ce secteur de la galaxie.