ÉTAT CIVIL TARANAIS

Les Taranais sont désignés par un nom et un prénom et parfois un surnom. Le prénom est couramment employé même par le non-intimes, tandis que le surnom est utilisé dans certaines circonstances ou en certains milieux.

 

Sur Taran, le service militaire qui dure trois ans est l'étape la plus importante de la vie d'un homme. À 17 ans, le jeune homme doit obligatoirement l'effectuer. Lors de son incorporation, il abandonnera son nom de famille transmis par son père pour être nommé par son prénom suivi de son matricule. Ne pas servir ses trois années dans les armées taranaises est une infamie et personne ne peut vivre normalement sans cela. Le matricule et constitué d'une première lettre indique la faction de l'année d'incorporation (l'année est divisé en 30 factions administratives) suivi de l'année (1901 dans l'exemple). Un code d'identification suit composé d'une lettre et de six chiffres.

Ex : Igor S1901 Y747015

Dans l'armée, l'usage courant est de se nommer avec son grade et son prénom s'il n'y a pas d'homonyme, du moins pendant la période du service militaire.

Un homme ayant fait son service militaire et une femme peuvent "s'allier", l'alliance est l'équivalant du mariage. Il doit être religieux et civil. L'homme prendra la première lettre de son matricule suivi parfois de l'année d'incorporation et reprendra nom de son père. L'homme est alors officiellement le chef de famille. Le concubinage est tout de même très répandu.

Ex : Igor S.Asa ou Igor S.1901 Asa

Mais les enfants ne porteront que le nom du père.

Les militaires de carrière peuvent aussi se marier : leur matricule cohabite avec le nom civil.

Les femmes portent soit le nom de leur père, soit le nom de leur mari. Les rares femmes qui servent dans les forces armées porte leur matricule pendant leur service et perdent le privilège de porter après.

LES NOBLES

Une famille très riche peut se voir accorder d'acheter le droit de fonder une "dynastie" et devenir noble. Auquel cas, un nom est choisi ( généralement le nom du chef de famille fondateur) et ce nom sera le seul conservé lors d'une alliance (en plus de la première lettre du matricule éventuellement) à condition que l'union soit approuver par le reste de la famille (ou un conseil des Aînés). S'allier avec un homme ou une femme noble rend soi-même noble, aussi ces unions sont très surveillées. Faire partie d'une dynastie donne le droit de se présenter à la cour du gouverneur planétaire.

Ex : Sergueï Nicolav L.Daniosk

Pour éviter que les noms nobles ne se paupérisent, seuls quelques enfants auront le droit de s'allier. Les parents peuvent choisir que leurs enfants mâles prennent leur matricule dès leur entrée à l'école et ignorent leur nom véritable. Ils peuvent les informer de leur véritable état, si un jour ils ont besoin d'un héritier ou d'une alliance intéressante, ou à jamais les laisser dans l'ignorance. Et la curiosité un vilain défaut. Les filles nobles à qui le mariage est interdit peuvent entrer dans des ordres religieux ou rester à la cour et devenir une des nombreuses courtisanes. Leurs enfants ne seront jamais reconnus comme nobles sauf si leur situation sociale change.

Si deux familles nobles s'allient, il y a d'âpres négociations pour savoir quel nom les époux porteront.

Même les nobles se doivent d'effectuer leur service militaire (généralement loin du front), ils rajoutent alors la première lettre de leur matricule à leur nom de famille et en sont très fier.