LES TECHNOLOGIES DU

41e MILLENAIRE

d'après les notes des auteurs du Rogue Trader
Traduction adaptation Patatovitch

Lors de la présentation des armes dans l'Arsenal, les explications technologiques sont généralement absentes. Seuls leurs effets sont décrits car eux seuls importent pour le jeu. C'est une politique délibéré pour une raison de simplicité.

Cependant la principale raison est que les hommes de l'Age de l'Imperium ne sont pas du tout sensibles à la technologie. C'est une époque ou les problèmes sont résolus par la force brute et l'ignorance, où les périls sont trop grands et trop inconcevables pour envisager une autre réponse. Dans ce lointain futur, les cercles de pierres dressés sont aussi incompressibles que les ordinateurs. Les connaissances scientifiques qui survivent du Moyen Age Technologique sont très loin de celle que nous pouvons imaginer à notre début de 21e siècle. La connaissance est le privilège de quelques technoprètres de l'Adeptus Mechanicus et même leurs connaissances sont un peu altérées. La technologie pour le citoyen impérial de base est comme la sorcellerie pour un habitant du moyen-âge : un mélange de fascination et de peur. La technologie est traitée avec un respect et une déférence toute religieuse. Les Space Marines, par exemple, maintiennent constamment leurs équipements et leurs armures en espérant que leurs armes ne s'enrayeront pas et que leurs armures les protégeront. Celui qui les entretient mal risque d'être puni par une fuite dans sa combinaison ou tout autre mauvais fonctionnement comme s'il s'agissait d'un dieu offensé.

Il est impossible de spéculer sur les progrès que réalisera la technologie dans les 38000 prochaines années mais il a bien fallu pour la construction du jeu faire quelques suppositions. Les principales d'entre elles sont la création d'un univers peuplé de danger et cette grande histoire (Wh40k bien sur)…

Les habitants de ce futur lointain sont mentalement très différents de nous -nos idées de moralité et de rationalité leur sont totalement étrangères- et leur technologie reflète à la fois leur passé (une ère de découverte et d'achèvement) et leur futur (une ère de dangers et de survivants).

 

LES SYSTEMES DE TRANSMISSION

L'électricité est le principal moyen de transport de l'énergie depuis très longtemps et elle joue encore son rôle dans l'Imperium. L'avancée la plus significative en électronique fut le développement des "stacks" ou alignement de chaînes atomiques ("Stacked Atomic Chains"). Les circuits électroniques furent réduit jusqu'à la taille atomique. La miniaturisation atteignit alors son point ultime.

L'apparence de ce type d'équipement est sujet à d'importantes variations d'aspect selon les planètes et les matériaux locaux. Certains mondes utilisent des systèmes archaïques à partir de boutons et de leviers, tandis que d'autres préfèrent copier les systèmes très sophistiqués de leurs ancêtres (mais parfois guère plus efficaces… ) à partir de technologie cristalline ou holographique. Même sur les systèmes de contrôle employant ces dernières technologies, le principe de fonctionnement à partir de boutons poussoirs ou d'écrans tactiles reste généralement assez simple. Mais d'autres systèmes sont de véritables défis intellectuels pour un non-initié.

Le développement de la technologie cristalline fut utiliser pour l'ornementation personnelle. De nombreuse races se maquillent ou utilisent des tatouages et ces pratiques sont courantes dans l'Imperium des serviteurs de L'Adeptus Terra, aux gangs des cités ruches et des familles de Navigateurs, aux pirates… Ces marques peuvent servir d'identifiant par rapport à un groupe social ou une organisation. Sur certains mondes, ces implants dermiques servent de carte d'identité. Ils peuvent adopter des formes et des structures très complexes. Toutes sortes d'encres sont employées (y compris fluorescentes), ils peuvent être non permanents, ou dégénératifs au contact de la lumière, du laser ou de la chaleur.

Le webmaster se permet de rajouter quelques paragraphes supplémentaires qui n'étaient pas inclus dans la note des auteurs.

LA BIONIQUE :

La bionique est un excellent moyen de remplacer les organes ou les membres malades ou déficients. Aujourd'hui (21e siècle), les greffes biologiques et les prothèses mécaniques progressent avec la même régularité. Au 41e millénaire, les greffes mécaniques dominent. Un foie, un rein ou un bras, une jambe ont leurs équivalents mécaniques. Cependant, plusieurs modèles plus ou moins onéreux coexistent. Se faire faire une greffe est un traumatisme, mais quelques fous peuvent se faire greffer volontairement.

Tous les modèles nécessitent un entretien régulier. De plus, la prothèse est plus ou moins discrète selon le prix. Un bras bionique peut être entièrement dissimulé sous de la vrai peau ou, au contraire, laisser apparaître la petite mécanique. Certaines sont construites entièrement en plastiques et sont invisibles aux détecteurs de métaux.

Les officiers et les sous-officiers de la Garde Impériale, de la Flotte et les Space Marines blessés se voit offrir gratuitement des prothèses. En général, les soldats doivent se débrouiller seuls ou le payer sur leur solde.

Les principaux organes bioniques :

Les robots ont un rôle important dans l'univers de Wh 40k mais ils ont quasiment disparu dés la 2eme version du jeu. Les dreadnoughts sont les plus connus des robots. Ils n'ont cependant pas d'intelligence artificielle.

Les robots sont des machines très fréquentes sur nombre de mondes impériaux à la technologie avancée. La plupart exécutent des taches purement mécaniques (robots-ouvriers dans les usines, robots-domestiques, jouets,…), mais d'autres, les droïdes, sont capables d'exécuter des taches très complexes en quasi-autonomie et même d'échanger des informations et d'agir en groupes.

Quasiment toutes les races principales de la galaxie sont capable d'en construire : des bouts de ferrailles sommairement assemblé orks aux robots-esprits graciles des Eldars.

Quelques robots et assimilés :

Voir aussi Les gabarits de production standards