LES GENESTEALERS ET LES HYBRIDES

De la Compilation
Traduction Slereah, Tienus Ahès et Othar

Note importante : Comme dans le Rogue Trader, les genestealers ne sont pas associés aux Tyranides dans cet article de la Compilation.

Les genestealers sont une race alien issue d'une autre galaxie qui cherche à conquérir l'Imperium de l'intérieur. Ils infiltrent une planète, infectent ses habitants avec leur matériel génétique, faisant naître leurs enfants sous forme d'hybrides genestealers-humains. Un stealer et ses victimes forment un culte secret sur la planète, un culte dans lequel la progéniture monstrueuse des stealers peut grandir en sécurité et en secret, jusqu'à ce qu'ils soient en position pour défier les gouverneurs de la planète.

Ces cultes cherchent à prendre le contrôle de la planète hôte de manière subtile, en manipulant le peuple et grâce à la subversion du gouvernement planétaire. Cependant, ils peuvent jeter de puissantes forces dans la bataille en cas de menace. Les cultes stealer font parfois des alliances avec d'autres cultes, et on peut les voir combattant aux cotés de cultes du chaos, de cultes vampire, de bandes guerrières ou, si cela suit leur dessein, entre eux.

Les genestealers sont parmi les créatures les plus étranges que l'Humanité ait rencontré jusqu'à présent, combinant une intelligence extraordinaire, une grande subtilité d'esprit une force remarquable et un corps agile. Leurs torses et leurs extrémités sont protégés par une carapace bleu foncé. Leurs muscles puissants sont rouge violacé. Ils sont bipèdes et se tiennent toujours accroupis sur leurs sabots. Ils ont deux paires de bras, une dotée de mains comme celles des humains, l'autre de puissantes griffes tranchantes. Le crâne chauve des genestealers est de forme bulbeuse, coloré du même rouge violacé que leurs muscles, avec une gueule remplie de crocs et d'yeux hypnotiques.

Les genestealers sont plus forts et résistants que les humains. Ils sont capables de résister aux environnements les plus hostiles - incluant le vide total - sans protection. Et ils vivent des siècles.

 
LE CYCLE DE REPRODUCTION DES GENESTEALERS

HybridesLa méthode de reproduction des genestealers est aussi étrange que leur apparence. Il n'y a pas de mâle ou de femelle genestealers : ils ne s'accouplent pas entre eux ; ils ne donnent pas naissance à leurs propres petits. Au lieu de ça, les stealers infectent les autres races avec leur matériel génétique.

Les genestealers sont équipés d'ovipositeurs ou implanteurs d'œufs sur leurs langues. Ils ont la capacité d'hypnotiser leurs victimes avec leur regard fixe, de la même façon qu'un serpent peut paralyser un oiseau de terreur. Une fois la victime soumise, le stealer la perfore avec sa langue, déposant un œuf sous sa peau.

L'œuf du stealer n'éclot jamais - en fait, "œuf" est un terme inapproprié ; cela ressemble plus à un cancer qu'à un œuf. Une fois implanté, ce dernier commence à altérer la structure génétique de l'hôte, cellule par cellule, entraînant des dommages particuliers au système reproducteur de la victime. La victime montre peu de signe extérieur de l'infection - en fait, elle gagne une partie de la force remarquable du stealer, de sa flexibilité et de sa longévité, acquérant une meilleure santé qu'auparavant. Cependant, les dommages sont horriblement évidents sur les enfants de la victime.

Lorsqu'un individu infecté par un stealer se reproduit, sa descendance est hybride - partie humaine, partie stealer, avec des caractères stealers prédominants. Une fois adulte, ces hybrides infectent d'autres humains avec leurs oeufs : leurs enfants seront également des hybrides, mais ils ressembleront plus à des humains normaux.

Sans doute l'aspect le plus horrifiant de tout le cycle est que les hôtes humains ne paraissent pas remarquer -ou se préoccuper- que leurs enfants sont des monstres. Les parents aiment et chérissent ces créatures, même bien au-delà d'une affection parentale normale. La cause en est inconnue. Peut-être est-ce dû aux pouvoirs des enfants ou les parents sont-ils psychiquement dominés par les genestealers purs.

Une fois que les genestealers ont commencé à infiltrer et infecter une nouvelle race, les jours de cette dernière sont comptés. Un seul genestealer peut infecté des centaines de victimes et ses enfants peuvent en infecter des millions. A moins que l'infection soit repérée assez tôt et victime d'une riposte impitoyable, la race est quasiment exterminée en quelques siècles, ce qui fait des genestealers de terribles et implacables ennemis. De plus, ils doivent perpétuellement chercher de nouvelles races à conquérir ou leur race périra avec leurs victimes.

 
LES GENESTEALERS ET LA TECHNOLOGIE

Bien qu'équipés de mains flexibles et préhensibles, les genestealers purs sont mentalement incapables d'utiliser de simples outils et à fortiori des armes. Apparemment, le simple concept de manipuler leur environnement à l'aide d'outils est totalement étranger à leur psychologie et ils ne sont pas capables de comprendre le système du levier, de la lance ou de l'explosif. C'est une chance pour l'Imperium car ce sont des guerriers mortels dans tous les autres domaines.

Cependant, leurs enfants hybrides ne sont pas si limités. La première génération à tendance à avoir la même déficience mentale que les stealers purs, mais les générations suivantes -quand les gènes humains ont plus d'influence- gagnent quelques affinités humaines avec les outils et les armes. Même s'ils ne sont pas des inventeurs, ces nouveaux hybrides peuvent utiliser que ce d'autres ont conçu et construit.

Le cycle d'infection se continue jusqu'à la quatrième génération, quand les hybrides sont impossibles à distinguer des humains normaux. La quatrième génération d'hybrides n'a pas d'ovipositeurs et se reproduit à la façon des humains normaux, mais ils peuvent engendrer des humains, des hybrides ou des genestealers purs.

 
LES SPACE HULKS

Les Space Hulks sont d'immenses vaisseaux abandonnés, prisonniers d'un étrange et éternel voyage à travers le Warp. Ces mystérieux vaisseaux apparaissent très rarement dans l'espace impérial et ils apportent d'importantes richesses ou de grandes calamités pour ceux qui les trouvent.

Très peu de choses sont connues au sujet du Warp. Quelques études furent entreprises durant le Moyen Age Technologique mais la plupart de ces connaissances ont été perdues lors de l'Ere des Luttes ou supprimées par l'Ordo Malleus dans les millénaires qui suivirent. Cependant, il est connu qu'il y a en son sein des courants et des perturbations qui peuvent piéger un vaisseau pour toujours ou le détourner de sa trajectoire et le ramener dans l'espace réel à des années-lumières - ou siècles - de sa destination prévue.

Les vaisseaux connus sous le nom de Space Hulks souffrent d'un destin différent et, de bien des façons, beaucoup plus déplaisant. Les Space Hulks ont été détournés de leur route et entraînés inéluctablement dans l'espace Warp, allant partout où les courants les conduisent. Ils peuvent rester bloqués dans l'espace Warp pendant des siècles ou rejetés dans l'espace réel quelques minutes après leur entrée dans le Warp.

Il est impossible de savoir où et quand - ou si - un Hulk retournera dans l'espace réel et même les astropathes sont incapables d'en influencer ou prédire la trajectoire. Une fois que le Hulk est retourné en espace réel, il n'est pas libre. Quelques minutes, quelques heures, quelques jours ou quelques années plus tard, il sera aspiré dans le Warp pour subir un autre voyage incertain.

Les passagers prisonniers à bord d'un Space Hulk dérivant font face à une mort lente par privation de nourriture - ou une mort rapide par folie. Sans doute les plus malchanceux sont ceux possédant un vaisseau équipé d'un système de soutien de vie : ils se maintiendront en vie des siècles.

Il apparaît qu'il y a quelques décorations en plus entre l'arrivée et le départ d'un Hulk et, périodiquement, deux Hulks ou davantage apparaissent en espace réel au même moment au même endroit. Si l'un est vide et mort et l'autre habité, l'équipage du vaisseau habité fouille l'autre pour du métal, de l'énergie et des pièces de rechange, cherchant à réparer leur propre vaisseau agonisant ou étendre leur espace vital en attachant les deux vaisseaux ensemble. Si les deux vaisseaux sont occupés, les équipages peuvent se battre sauvagement pour capturer le vaisseau de l'autre. Au fil des millénaires, ces vaisseaux patchwork atteignent une taille impressionnante.

Il est impossible de prédire quand un Hulk retournera dans le Warp, ce qui fait que tout ceux l'abordant risquent une éternelle prison. Pourtant, nombreux sont prêt à prendre ce risque. Certains Hulks existent depuis le Moyen-Age Technologique ou même plus tôt - bien que leurs habitants soient morts depuis longtemps, ces vaisseaux sont remplis de trésors technologiques et des secrets capables d'apporter des richesses inimaginables à celui qui osera les piller.

Les genestealers utilisent cela à leur grand avantage dans leur guerre contre l'Homme. Ils ont abordé un certain nombre de Space Hulks, accompagnés de leurs enfants hybrides. Les hybrides construisent une chambre de suspension cryogénique pour les stealers purs - bien que résistants et dotés d'une longue vie, les stealers ne peuvent pas survivre des siècles dans le froid intense et le vide de l'espace.

Une fois la chambre cryogénique terminée, les hybrides partent. Les genestealers purs dorment et le Hulk continue son éternel voyage. Bien que cela puisse prendre des siècles, en fin de compte, un jour, un Space Hulk réapparaîtra dans un espace habité pour être découvert et abordé par de téméraires chasseurs de trésors.

Quand le vaisseau est abordé, des détecteurs sont déclenchés, réveillant les genestealers endormis. La bande d'abordage est attaquée, submergée, infectée - puis relâchée. Plusieurs stealers accompagnent la bande à son retour au vaisseau, infectant l'équipage également, puis se cachent dans les cales du vaisseau.

Psychiquement contrôlé par les stealers, l'équipage du vaisseau n'a que peu ou aucun souvenir de l'attaque et ses membres ne sauront sans doute pas qu'ils ont été infectés ou qu'ils transportent des genestealers. Quand le vaisseau atteint une planète sous contrôle humain, un membre de l'équipage infecté s'en va accompagné d'un genestealer. Le vaisseau devient un porteur de peste, apportant sa cargaison de mort et de désespoir à chaque planète qu'il visite.

Une fois sur la planète, le stealer se cache et le membre de l'équipage sous son contrôle commence la formation d'un culte.

 
LES CULTES GENESTEALERS

Il y a de nombreux cultes dispersés dans l'Imperium. Dans un age où les pouvoirs psychiques sont puissants, où les démons et monstres rodent dans la galaxie, et où le pouvoir a détruit impitoyablement toutes les connaissance là-dessus, il est inévitable que des idiots, des curieux ou des gens avides chercheront ces connaissances par eux-mêmes. De telles personnes forment souvent une religion, une société secrète ou une enclave cachée où ils pourront expérimenter, comploter ou vénérer loin des yeux indiscrets de l'inquisition.

Certains de ces cultes sont inoffensifs, dirigés par un religieux, un charlatan ou un intrigant ; d'autres sont autrement plus sinistres. Il y a des rumeurs de millions de cultes du Chaos dispersés à travers l'Imperium, ainsi que d'autre groupes dévoués à la chute de l'Empereur - incluant les cultes genestealers.

Quand ils arrivent sur une planète humaine, les genestealers et ses esclaves humains iront aussi loin de la civilisation qu'ils le peuvent, s'installant dans l'endroit le plus désert et éloigné de la planète - dans les déserts lointains ou dans les entrailles d'une cité abandonnée. Le genestealer commence à chasser les humains autour de lui; les infectés rejoignent le culte. Les enfants des humains infectés (hybrides humains-stealers) sont gardés loin des yeux indiscrets.

Un culte genestealer se fait généralement passer pour une nouvelle religion, avec les esclaves du genestealer à sa tête. En apparence extérieur, la religion est complètement inoffensive et est souvent louable, encourageant le travail, aimant les jeunes et respectueux des personnes âgées et encourageant une extrême modestie (la plupart des prêtres et prêtresses sont constamment revêtus de robe). Le message religieux est simple, généralement basé sur la venue d'un Enfant Béni,qui guidera leurs parents vers l'éternelle joie.

A mesure qu'elle croit en puissance et influence, la religion attire des convertis loyaux qui n'ont aucune idée du sinistre culte se cachant derrière. Parfois, ces naïfs sont initiés dans les mystères plus profond de la foi - et infectés eux même.

Bien que les genestealers soient dirigés par un féroce et quasi incontrôlable besoin d'infecter leurs victimes pour assurer la survie de leur espèce, le stealer pur se retient, lui et sa progéniture, d'infecter trop d'humains trop vite, sachant qu'une religion à la croissance trop rapide attirera les soupçon de l'inquisition impériale.

Les années passent et la troisième et quatrième génération d'hybride sont enfin nées. enfin. Certains sont virtuellement impossible à distinguer des humains normaux. C'est à ce moment là que le culte commence à étendre son pouvoir sur la planète. Le chef titulaire de la religion, le membre original de l'équipage infecté par le stealer est retiré et sa place est prise par un hybride de quatrième génération. L'hybride, ayant quelques pouvoirs hypnotique du genestealer, hypnotise littéralement ceux qui le vois, gagnant de nouveau et encore plus fanatique membre pour le culte.

Les autres hybrides de quatrième génération quittent la protection rapproché du culte et, déguisés en diplomates, missionnaires religieux, marchants ou autre voyageurs, répandent l'infection sur la planète, et à travers l'imperium.

Une fois que la quatrième génération est née, la seule solution techniquement possible pour stopper l'infection est la stérilisation de toute la planète, tuant toutes formes de vie à sa surface.

 
LES CULTES GENESTEALERS A LA BATAILLE

Quand des genestealers combattent, ils le font comme des bêtes sauvages - éventrant leurs adversaires avec leurs griffes, les mordant de leurs dents coupantes comme des rasoirs.

Un stealer est quasiment impossible à stopper en combat rapproché; même un homme équipé d'une armure tactique dreadnought n'est pas à égalité. Cela fait que le combat au corps à corps est le cœur des tactiques de combat d'un culte genestealer - une vague d'assaut massive de stealers, d'hybrides et d'humains fanatiques. Si les attaquants atteignent les positions ennemies, l'adversaire est presque sûrement condamné.

A la bataille, le culte est dirigé par le magus - un hybride de quatrième génération qui est le chef à la tête du culte. Les genestealers purs continuent de conseiller le magus mais laissent les décisions stratégiques à quelqu'un de plus à même de comprendre l'armement ennemi.

Le magus et le genestealer sont accompagnés par le cœur du culte - le cœur, contenant principalement des hybrides de générations précédentes et un petit nombre d'humains équipés d'armes de longue portée. Le cœur ne participe pas aux premières étapes de la bataille, dirigeant simplement les autres troupes, servant de point de ralliement et attendant le moment d'agir.

Le culte n'aura probablement pas beaucoup d'armes à longue portée à sa disposition - les genestealers sont indifférents à de telle chose et ont souvent des difficultés à s'en procurer.

Toutes les armes à longue portée sont concentrées dans une seule et même unité. Cette unité aura une bonne position défensive, essayant d'occuper les armes à longue portée ennemies et de les immobiliser et de les éloigner des troupes de choc du cœur.

Le gros des membres humains fanatiques du culte se procurent des armes de corps à corps - armes à feu de courte portée si disponibles, des pierres, des bâtons, des épées et d'autres du même type. Formant une vague massive, ils se précipitent sur le champ de bataille, criant sauvagement, tirant au hasard et brandissant la bannière de bataille du culte. Ce qui a deux buts : les rendre encore plus frénétiques et effrayer et démoraliser l'ennemi. Ils avanceront inconsciemment, sans se soucier des blessures - la seul façon de les arrêter est de les tuer tous.

Quand l'ennemi est démoralisé ou que la bataille est incertaine, le cœur entre dans la mélée. Suivant de près les fanatiques et protégé du feu ennemi par la masse furieuse des humains déchaînés, le magus, les stealers purs et les hybrides des générations précédentes arrivent pour la tuerie. Quand les fanatiques ont atteint les lignes ennemies, le cœur passe à l'action, éventrant ses adversaires dans une orgie de sang et de destruction.

Les détails spécifiques peuvent évidemment varier d'une bataille à l'autre. Le culte peut avoir des troupes auxiliaires comme celle d'un culte du Chaos allié ou d'autres cultes genestealers ; des psykers hors-la-loi ou des hommes-bêtes peuvent se battre au coté du culte pour leurs propres intérets ; les cultistes peuvent être montés à cheval ou dans des véhicules blindés ; le magus peut être possédé par un démon (une combinaison vraiment impressionnante !). Mais dans tous les cas, la tactique principale reste la même : arriver au contact et éventrer l'ennemi.

Peu sont capables de faire face à l'impressionnante puissance d'un culte genestealer en guerre. Si la discipline est faible, s'ils vacillent un court un moment, ils seront certainement détruits.

 
LA PHYSIOLOGIE GENESTEALER

Les genestealers purs ne peuvent se reproduire qu'en infectant une victime avec leur matériel génétique. L'hôte du gène survit comme un être humain en parfaite santé mais, une fois devenu parent, son premier enfant est marqué de façon indélébile par l'infection du gène. Une fois l'enfant devenu un hybride humain-genestealer adulte, il peut passer l'infection à d'autres humains dont les enfants seront également des hybrides. SSeuls les premiers nés des parents infectés sont des hybrides, les cadets sont toujours des humains normaux.

La première génération d'hybrides ressemblera beaucoup aux genestealers purs. Mais, à chaque nouvelle génération d'hybrides, les traits genestealers laissent place aux traits humains, jusqu'à la quatrième génération qui est impossible à distinguer des humains normaux. Cependant, un hybride garde toujours les instincts primaires des genestealers ; cela est toujours implanté dans leur structure génétique, et - peu importe leur apparence humaine - un hybride appartient à la lignée des genestealers.

Les genestealers purs sont totalement impossibles à faire passer pour des humains. Leurs nombreux bras, leur crâne bulbeux, leurs yeux écarlates et leur position accroupis les trahissent ; aucun déguisement ou maquillage ne peut dissimuler ces caractéristiques. Cependant, les générations plus avancées, particulièrement la troisième et quatrième, deviennent plus humanoïdes en apparence. En effet, beaucoup de genestealers de générations avancées peuvent paraître humains à première vue, spécialement s'ils portent des habits amples. Cependant, leurs dents pointues et leurs yeux hypnotiques les trahissant, ils évitent de parler aux étrangers ou de regarder les gens droit dans les yeux.

C'est ce qui rend de nombreuses façons, la dernière génération d'hybrides la plus dangereuse : ils peuvent se déplacer librement parmi les humains, transmettant discrètement leur terrible infection.

Vu le grand nombre d'humains à travers l'Imperium, c'est la race la plus généralement infectée par les genestealers. Pourtant, il n'y a aucune raison pour que les autres races ne puissent être infecter; des hybrides orks-genestealers sont parfaitement possibles - il en existe d'ailleurs. L'apparence des hybrides variera, bien sûr, selon l'espèce des parents et auront des caractéristiques physiques différentes des croisements humains-genestealers.

 
CARACTERISTIQUES PHYSIQUES DES GENESTEALERS ET DES HYBRIDES

En infectant leurs victimes avec leur matériel génétique, un genestealer passe quelques unes de ses caractéristiques physiques aux descendantd de la victime. A la première génération, cela donne un hybride avec de nombreux traits genestealers. Génération après génération, ces traits deviennent moins voyants, jusqu'aux hybrides de quatrième génération qui peuvent passer pour des humains.

Chaque caractéristique physique passe par certaines étapes.

Le crâne :

Bien que les hybrides genestealers perdent graduellement leur long crâne bulbeux, leurs yeux fixes et hypnotiques restent; à part cela ils ont l'air tout à fait humain. De la même façon, leurs crocs deviennent plus courts dans les générations suivantes, bien que les hybrides gardent de vicieuses dents pointues.

La carapace :

Les genestealers purs ont une solide carapace blindée pourvue de pointes dorsales et des liaisons apparentes sur leurs membres. Ils sont également penchés dans une perpétuelle position accroupie, comme s'ils attendaient de bondir, les faisant paraître plus petits qu'ils ne le sont. Les hybrides des générations suivantes perdent leur carapace et ont une position de plus en plus droite à mesure que leur épine dorsale se redresse pour adopter une structure plus humaine.

Les bras :

Les genestealers purs ont quatre bras - une paire avec des mains dans la section centrale, et une paire avec de puissantes griffes sur leurs épaules avec lesquels ils attaquent. Les hybrides des générations suivantes perdent un ou les deux bras dotés de griffes, leur laissant juste ceux avec des mains, et ces mains deviennent capables d'effectuer des taches compliquées.

Les jambes :

Au fil des générations, les hybrides perdent leurs jambes longues et puissantes caractéristiques des genestealers purs et acquiert des jambes d'humains normales.

Les caractéristiques des stealers purs et de leurs descendants hybrides sont résumées dans le tableau ci-dessous :

Génération

Crâne

Corps

Jambes

Bras

Crocs

Griffes

Ovipositeur

Regard Hypnotique

Télépathie

Pouvoirs Psy

Stealer pur

Genestealer

Carapace

Genestealer

4

Oui

2

Oui

Oui

Oui

Non

Première

Bulbeux

Carapace

Allongées

3-4

Oui

1-2

Oui

Oui

Oui

Non

Seconde

Bulbeux

Carapace

Allongées

3

Oui

1

Oui

Oui

Oui

Non

Troisième

Bulbeux

Accroupi

Humanoïde

2-3

Non

0-1

50% Chance

Oui

Oui

Oui

Quatrième

Humanoïde

Humanoïde

Humanoïde

2

Non

Non

Non

Oui

Oui

Oui

Suivante

Le premier né d'un hybride de quatrième génération est un stealer pur.

Genestealer pur : Ils ne peuvent pas utiliser l'armement humain. Ils font toutes leurs attaques avec leurs pinces, disposent d'un ovipositeur et peuvent faire des attaques d'implants.

 

Hybrides de première génération : Ils ne peuvent pas utiliser l'armement humain. Pour chaque hybride de première génération, il faut déterminer combien il a de bras (D6) :

1-3 : quatre bras : deux terminés de pinces et deux autres de mains

4-6 : trois bras : une pince et deux mains.

L'hybride fera des attaques de pinces ou une attaque d'implant avec son ovipositeur.

 

Hybrides de seconde génération : Ils peuvent utiliser l'armement humain. Ils font une attaque avec leur pince et une autre d'arme. L'hybride a un ovipositeur et peut faire une attaque d'implant.

Hybrides de troisième génération : Ils peuvent utiliser l'armement humain. Lancez sur la table suivante (D6) pour déterminer combien de bras ils ont:

1-3 Trois bras : Une pince et deux mains

4-6 Deux bras terminés par des mains.

Si un hybride possède un bras avec une pince, il peut faire une attaque de pince s'il le désire.

Un hybride de cette génération doit aussi vérifier sur la table suivante (D6) s'il dispose d'un ovipositeur et de l'attaque d'implant associé :

1-3 Oui, l'hybride a un ovipositeur et peut faire une attaque d'implant

4-6 Non, l'hybride est appelé Drone.

L'hybride peut aussi avoir des pouvoirs psychiques

 

Hybrides de quatrième génération : Ils peuvent utiliser l'armement humain et avoir des pouvoirs psychiques.

Du stealer au Magus.

LES GENESTEALERS AU COMBAT

Les genestealers purs et la première génération d'hybrides sont extrêmement rapides et agiles quand ils attaquent. Ils peuvent délivrer des coups puissants avec leurs pinces et ont une allonge considérablement plus grande que la plupart des humains et des hybrides de génération plus tardive.

Le baiser du genestealer

Les stealers et les premières générations d'hybrides possèdent un ovipositeur dans leur gorge qui peut être utilisé pour implanter le gène des stealers.

Une fois que la semence stealer a été implantée les victimes sombrent immédiatement dans le coma et est incapable de faire quoi que ce soit. La victime reprend conscience quelques jours plus tard et apparaît complètement désarmée, un peu hébétée et surtout sans aucun souvenir conscient de son agression. Il n'a aucun signe extérieur qui pourrait indiquer qu'il est l'hôte du gène stealer.

Manifestement, un genestealer tentant de transmettre son patrimoine génétique ne fera pas d'autres attaques sur sa victime et ne lui fera aucun mal, une fois son implant réussi. De plus, tous les stealers sont capables de reconnaître l'hôte du gène, et ne le blesseront en aucun cas.

La troisième génération d'hybrides ont 50% de chance d'avoir un ovipositeur. S'ils n'en possèdent pas, ce sont alors de hybrides neutres ou "drones", et sont incapables de s'accoupler (bien sûr, avec un équipement chirurgical adapté, ils peuvent transmettre le gène stealer en injectant leur sang à la victime [sic]).

La quatrième génération n'a jamais d'ovipositeur et peut seulement s'accoupler comme les humains normaux.

Les genestealers et l'armement

Les genestealers purs sont incapables d'utiliser les armes humaines ; leur processus de pensée et leur instinct sont entièrement aliens et dépendent leur propre forme naturelle d'attaque. Les générations plus tardives d'hybrides sont suffisamment humaines pour être capables de comprendre et de manipuler l'armement conçu pour des mains, des yeux et des esprits humains.

Psychologie

Les genestealers et tous les hybrides sont immunisés aux effets de la psychologie.

LES POUVOIRS PSYCHIQUES :

PatriarcheLes stealers purs et les hybrides possèdent deux caractères innés qui sont similaires à des pouvoirs psychiques : le gaz hypnotique qui paralyse les victimes avant l'implantation du gène et la télépathie d'essaim [Brood Telepathy, NdT] qui lui permet de transmettre de recevoir des messages.

Les hybrides psychiques

Les genestealers et les deux premières générations d'hybrides n'ont jamais aucun pouvoir psychique.

Cependant, les troisièmes et quatrièmes générations d'hybrides en auront souvent. Les caractères psychiques hérités ont traversé les premières générations d'hybrides mais peuvent devenir apparents chez les générations tardives.

Les stealers et les hybrides peuvent identifier des psykers humains quand ils les rencontrent. Les genestealers sont attirés par eux, et il n'y a de leur part aucun des préjugés normaux contre eux, simplement ils voient en eux des spécimens humains exceptionnellement évolués. En conséquence, dans une communauté, les psykers sont souvent parmi les premiers à être infecté par le gène stealer. Ceci signifie que les traits psychiques humains passeront dans le patrimoine héréditaire de l'essaim hybride, pour apparaître dans les générations postérieures. Ainsi, dans les troisièmes et quatrièmes générations, les hybrides peuvent développer à plein leur puissance psychique en plus de posséder les deux capacités innées de genestealers.

Les hybrides psychiques utilisent l'énergie psychique émanant de la Puissance primitive genestealer qui existe dans le Warp -l'image d'ombre de la volonté de survie de l'espèce. Ceux qui adorent une puissance du Chaos peuvent naturellement utiliser l'énergie psychique de leur dieu, corrompant de ce fait leurs esprits simples de genestealers.

 
LA FORCE D'INVASION GENESTEALER

L'origine des genestealers demeure inconnue, mais il y a plusieurs essaims de genestealers éparpillés dans l'univers -chacun parasitant une société hôte, assujettissant une race ou en déplacement pour fonder une nouvelle colonie.

Tous ces essaims sont dans le stade d'expansion du cycle d'infestation et de conquête qui requiert sans cesse de nouveaux hôtes pour devenir la force d'invasion genestealer.

La raison pour laquelle les essaims se déplacent peut être expliquée par un résumé du cycle de reproduction. Le premier stade est l'infection d'un hôte initial par un stealer pur. Par la suite, cet hôte va former une famille, de laquelle naîtra la première génération d'hybrides. Ces hybrides infecteront d'autres humains qui donneront la seconde génération d'hybrides et ainsi de suite.

Après quatre générations d'hôtes infectés (ce qui prend moins d'un siècle), un essaim rassemblant les différentes générations est formé. Les membres humains, les parents et les consanguins ressentent une affection très forte envers leurs hybrides, même s'ils sont déformés. En fait, la famille étendue forme un clan très fermé à la tête duquel on trouvera le géniteur de tous les stealers purs de l'essaim, le patriarche.

Une fois qu'il est devenu assez grand, le clan tentera d'asseoir sa domination sur la société hôte, créant des cultes du Chaos si des difficultés sont rencontrées pour être assisté ainsi dans sa lutte. Le clan peut donc se doubler d'un culte.

Les hybrides de quatrième génération fonderont des familles comme les humains normaux, dont les premiers nés seront des genestealers purs. Les hybrides vivent aussi longtemps des humains normaux mais les stealers purs sont immortels, les premiers hybrides de l'essaim s'éteindront petit à petit, laissant un nombre croissant de genestealers purs.

Une fois qu'une génération entière de stealers est arrivé à maturité, le cycle de l'essaim est presque achevé. Il est maintenant temps pour l'essaim, mené par leur patriarche, de trouver de nouveaux hôtes pour continuer le cycle et fonder une nouvelle colonie. Chaque stealer sera potentiellement à l'origine d'un nouveau patriarche et d'un nouvel essaim. Ainsi, la race des genestealers s'étend dans tout l'univers.

Puisqu'ils exigent du matériel génétique neuf, le patriarche de chaque essaim et ses descendants stealers, accompagné des hybrides restants, voyagent vers une autre colonie, une ville ou région différente. Ils peuvent aussi embarquer sur un hulk capturé ou quelconque autre astronef pour voyager vers une autre planète. Dans le dernier cas, les hybrides servent l'essaim en actionnant les commandes du vaisseau spatial. Par la suite, tous les hybrides meurent de vieillesse, laissant seuls le Patriarche et ses stealers.

Une fois que l'essaim rencontre une nouvelle race intelligente, le cycle peut recommencer. Ils peuvent soit attaquer et infecter ceux qui explorent leur vaisseau spatial, soit envoyer une force de reconnaissance et d'assaut sur la planète-hôte pour y préparer la venue du reste de l'essaim en accablant les défenseurs locaux. C'est la force d'invasion genestealer.

[cf liste d'armée]

LES CLANS GENESTEALER

La véritable origine de la race genestealer demeure inconnue. Ils sont entrés dans la galaxie humaine par des Space Hulks à la dérive, dans l'espoir d'entrer en contact avec d'autres espèces qu'ils pourraient infecter.

Les genestealers sont immortels et, finalement, après peut être des siècles passés à dériver dans l'espace ou le warp, un Hulk infesté est trouvé et exploré par quelques inconscients. Il peut aussi bien arriver à proximité d'un avant-poste humain, éloigné et à moitié oublié. Une fois que c'est arrivé, le cycle de reproduction du genestealer peut recommencer à nouveau.

Dans les profondeurs du Space Hulk, un humain peut avoir à faire face à un genestealer pur et est infecté par les gènes du stealer. Quelques temps plus tard, l'hôte revient vers les siens, emportant le matériel génétique du genestealer avec lui. Poussé par l'urgence de se reproduire, la victime fonde une famille et donne naissance à des hybrides - une infestation extraterrestre parasite au sein même de la société hôte.

En d'autres occasion, les genestealers d'un Space Hulk peuvent se téléporter vers une zone isolée de la planète où ils attendent des hôtes adaptés à infecter. Ou bien, s'il existe une petite colonie vulnérable sur la planète, les genestealers peuvent s'y téléporter et le prendre par la force, afin d'utiliser tous les survivants comme hôtes. Ce type de groupe est représenté par la liste d'armée des forces d'invasions genestealers [cf listes]

Bien que les archives de l'Imperium ne mentionnent naturellement que les infestations genestealers de population humaines, les stealers sont capables de se croiser avec n'importe quelle espèce intelligente ou évoluée. Ainsi il est possible de trouver des hybrides orks genestealers, là où les genestealers ont infiltré la société ork. Les genestealers seront traités ici par le biais de leurs infiltrations de la société humaine, mais le schéma est le même quelle que soient les innombrables autres civilisations victimes de ces extraterrestres parasites au cours des millénaires.

L'ENGEANCE GENESTEALER

Une fois qu'un humain a été infecté, le matériel génétique du genestealer se met en action dans son système biologique. L'instinct dominant du genestealer, qui est de propager son espèce et de survivre influe subtilement les pensées de l'hôte qui fait tout son possible pour fonder une famille. Son premier né est un hybride humano-genestealer, à peine reconnaissable comme un enfant humain. Les parents ne semblent pas démontés par la vraie nature de leur progéniture. Ils dissimulent l'hybride pour sa sécurité et le traitent comme s'il était un enfant normal. L'affection naturelle des parents se combine avec l'instinct primordial de défendre leur enfant qui est protégé de tout danger même s'il n'est visiblement pas humain. La famille peut concevoir d'autres enfants, mais ce seront des humains normaux : chaque humain infecté ne peut produire qu'un unique rejeton porteur de gènes genestealers et c'est invariablement le premier-né.

La première génération grandit jusqu'à sa maturité, toujours caché dans la communauté et infecte à son tour un humain, de la même manière que le genestealer pur qui infecta ses parents. Le processus est répété et la seconde génération d'hybride naît.

Ce processus se poursuit pour chaque génération d'hybrides, séparés par une génération de parents humains. De cette manière, chaque hybride a une fratrie, qui ressent à la fois la loyauté humaine normale envers leur étrange frère et le lien primal d'une race extraterrestre dont les gênes sont intimement liés aux siens.

Avec chaque génération successive d'hybrides, les traits physiques du genestealer tendent à disparaître et l'apparence humaine commence à devenir dominante. Mais, au sein de l'hybride, l'héritage genestealer reste aussi fort que jamais. Un hybride de quatrième génération peut avoir l'air humain mais il ne l'est pas : quand un hybride de quatrième génération met au monde son premier né, il s'agit toujours d'un genestealer pur.

De nombreuses personnes de l'Ordo Malleus et de l'inquisition croient que les hybrides de quatrième génération peuvent produire un nombre illimité de genestealers. Ce n'est heureusement pas le cas : un unique genestealer pur peut naître de chaque hybride de quatrième génération. Le cycle vital du genestealer permet à une large proportion d'hôtes de rester non contaminée, car les gènes parasites du genestealer ne peuvent survivre qu'en infiltrant et en parasitant une société viable et fonctionnelle. Les parents humains normaux sont nécessaires pour aider les hybrides et les genestealers purs à survivre.

Quand une nouvelle génération de genestealer est née, il est temps pour la colonie de, soit se hisser à un rôle prééminent dans la société hôte, soit se déplacer et coloniser un nouvel endroit. C'est ce délai entre l'infection originale et la propagation qui est si important. Ces extraterrestres envahissent lentement, imperceptiblement et sans relâche. Si l'invasion est découverte, elle a bien souvent trop progressé depuis des générations et est trop profondément enracinée pour être stoppée.

Après quatre génération, l'essaim hybride et leur parents humains ont forgé un clan très soudé. A un certain point de la croissance de l'essaim, généralement avec l'apparition de la troisième génération d'hybrides, l'essaim ressentira un besoin collectif et instinctif de trouver leur ancêtre commun : le patriarche du clan. De grands efforts seront faits pour le ramener dans l'essaim s'il n'est pas déjà avec eux. Retiré du monde, assisté par la dernière génération d'hybrides il dirigera le clan comme l'aîné vénéré qu'il est.

Graduellement le clan grandit et se renforce. Il devient un clan resserré, une famille étendue qui inclut l'essaim hybride et tous leurs parents humains. Les membres du clan infiltrent des positions de pouvoir, d'influence et de respect dans leur société.

Tandis que le clan se développe, le patriarche dirige les efforts de sa famille étendue de telle manière que qu'il gagnent un pouvoir matériel dans la société hôte, que ce soit une influence sociale, financière, religieuse ou qu'il s'agisse de simple coercition. De cette manière, il espère que le clan aura gagné un pouvoir et une influence considérable quand la quatrième génération d'hybrides donnera naissance aux nouveaux genestealers. Une fois ceci effectué, le cycle sera bouclé : le clan est près à fonder de nouvelles colonies et l'infestation continue.

Finalement le clan genestealer sera devenu l'élite dirigeante. A ce niveau, une ville ou une région entière a pu tomber sous la coupe des genestealers. Un clan genestealer de ce type pourra aligner une puissante armée.

LES CULTES GENESTEALERS

Parfois, un essaim genestealer trouve difficile de s'établir en tant que force dominante dans la société hôte. C'est alors que la discrétion et la survie deviennent de première importance. Les caractéristiques genestealers doivent être cachées et les traits de caractères étranges doivent être dissimulés ou expliqués aux curieux.

L'essaim choisit fréquemment de se faire passer pour une secte religieuse et ses membres se déguisent avec de volumineuses robes, des voiles et des masques ou se cachent par la réclusion dans un établissement retiré, loin des yeux curieux et des questions de l'Imperium.

Néanmoins, le patriarche demeure déterminé à ce que son essaim s'accroisse et domine. Dans de telles circonstances, il peut tenter de manipuler le Chaos en tant que source de pouvoir dans le but de changer le destin de l'essaim. Il est plus probable que cela se passe si l'essaim est isolé ou menacé, le patriarche ne recule devant rien pour protéger son essaim, il ira même jusqu'à l'extrémité qui consiste à faire un pacte avec une puissance du chaos ou à devenir l'hôte d'un démon. De cette manière, le clan devient un culte.

LES GENESTEALERS ET LE CHAOS

Les genestealers sont rarement attirés par la ruse à l'adoration du Chaos comme le sont les humains naïfs, amers et fourvoyés. Les genestealers purs sont immortels, leur esprit est conduit intensément par un unique objectif : l'expansion et la domination du genre genestealer. Le patriarche d'un clan dominant n'a pas besoin de traiter avec le Chaos et n'aura que peu d'inclinaison à le faire. Par contre, le patriarche d'un clan en guerre peut choisir de se tourner vers le Chaos, bien que ce ne soit pour lui qu'une source de pouvoir.

L'esprit genestealer est fort, mais simple. Leur ancienne et primitive envie d'exister est si puissante qu'elle a donné naissance à un pouvoir genestealer spécifique dans le Warp.

Ce n'est pas une puissance complexe mais elle est la source de toute capacité psychique que peut avoir un genestealer ou un hybride. Elle peut être décrite comme une batterie psychique. Si on utilise une métaphore de couleur pour décrire l'énergie psychique qui remplit le Warp et qui est l'étoffe même de la magie, la psyché genestealer est une nuance de violet, la couleur de leur insatiable appétit et de leur désir de bien-être physique.

Néanmoins, la faim psychique des genestealer ne peut être satisfaite par aucune des Puissances du Chaos. Et c'est pour cette seule raison que le patriarche s'ouvre aux seigneurs du Chaos et les utilise comme une source d'énergie psychique pour l'essaim.

Bien sûr, comme l'esprit genestealer est très simple, la Puissance du Chaos impliquée lui impose plus facilement sa marque. C'est une des raisons pour lesquelles les Puissances du Chaos acceptent d'assister un patriarche genestealer. Ils considèrent le pacte avec le patriarche comme un bon marché : il leur permet d'établir une emprise ferme sur le monde matériel par l'intermédiaire d'un partenaire puissant.

L'influence du Chaos peut infester et infiltrer la société hôte en même temps que les gènes genestealers, ce qui empoisonne la population de manière pénétrante et profondément enracinée.

Les patriarches et la possession

A la différence des humains qui peuvent être vulnérables à la possession démoniaque simplement par faiblesse de caractère ou en se fourvoyant dans l'occulte, les genestealers en tant qu'espèce ont un contrôle total de leur bien-être métaphysique. Il n'approchent le Chaos que d'un point de vue pragmatique, ne voyant en lui qu'une source de pouvoir. Un patriarche qui songe à invoquer le Chaos pèsera avec précaution le coût de son propre sacrifice avec les bénéfices potentiels pour son essaim. Ainsi, un patriarche dont l'essaim est déjà bien installé dans la société humaine, mais encore sans aucun vrai contrôle sera enclin à se sacrifier pour la possession afin d'exploiter le pouvoir supplémentaire dont l'essaim a besoin pour prospérer.

ORGANISATION DU CULTE

Une fois qu'un culte s'est tourné vers le Chaos afin d'obtenir son assistance, les genestealers purs et les hybrides peuvent commencer à exhiber des attributs chaotiques, alors que le patriarche lui-même peut se sacrifier pour une possession démoniaque. Un culte genestealer de ce type peut vénérer le Chaos dans sa totalité ou bien suivre une puissance spécifique, que ce soit une des grandes Puissances du Chaos, une Puissance mineure ou encore un démon indépendant.

Quand un clan devient un culte, le rôle du patriarche change, il devient un objet de vénération dans le culte et on s'y réfère sous le nom d' "oracle". Sa volonté est interprétée par un hybride genestealer de quatrième génération respecté et de confiance connu sous le nom de "magus". Le magus est pratiquement indiscernable d'un être humain normal, mais a une personnalité autoritaire et un charisme sinistre et détaché. Le reste des hybrides deviennent les initiés du culte.

Les cultes genestealers cachent la plupart du temps leurs activités sous une façade apparemment innocente, souvent une religion marginale. Derrière cette couverture, le culte est organisé en trois parties majeures. Au centre, on trouve le convent où ce tiennent l'oracle genestealer, le magus et les initiés. Les parents humains des hybrides entourent et protègent le convent, il s'agit de leurs parents et de leur fratrie, ils sont désignés sous le nom de parents ou frères de l'essaim et sont les suivants du culte. Finalement, on trouve les parents humains qui ont dégénéré par l'adoration du Chaos et sont devenus des mutants voire des rejetons du Chaos. Dans la société humaine normale, ces mutants seraient des parias, néanmoins les cultes genestealers les exploitent impitoyablement. Bien que leurs corps de mutants ne soient plus d'aucune utilité en tant qu'hôtes genestealers, ils jouent toujours leur rôle pour la survie et la protection de l'essaim.

Le convent

Bien qu'un seul hybride de quatrième génération, le magus, soit la figure de proue du convent, le dirigeant réel est toujours le patriarche. Si les parents humains connaissent l'existence du patriarche, ils pensent qu'il est une espèce d'oracle très vieux et très sage aux conseils duquel le magus fait appel de temps à autre. Seuls les membres du convent connaissent la vérité.

L'essaim de parents humains

Dans un clan genestealer bien établi, de nombreux parents humains peuvent être membres des autorités locales, civiles ou militaires. Comme ils continuent à remplir leurs activités ordinaires, l'infestation genestealer est susceptible de déstabiliser la société ou l'amener au bord du gouffre et elle demeure cachée de manière à être en position de prendre le pouvoir total. Dans un clan devenu un culte, les parents humains deviennent les membres de la secte et adorent le patriarche comme un devin ou une divinité. D'ailleurs, la présence d'idoles aux bras multiples comme objets de vénération est devenue aux yeux de l'inquisition une indication commune de l'existence d'un culte genestealer.

Les parents humains d'un culte genestealer sont dangereux pour deux raisons : premièrement, ils partagent le fanatisme commun à tous les adorateurs du Chaos et combattent avec une férocité terrifiante et, deuxièmement, ils ne reculeront devant rien pour protéger l'oracle dans son lieu retiré et les prêtres hybrides qui l'assistent (et dont ces humains sont parents). Néanmoins, inévitablement, l'adoration du Chaos prend son dû sur les frères de l'essaim et ceux d'entre eux dont la volonté est la plus faible commenceront à abhorrer des attributs du Chaos, des mutations qui marquent leur allégeance. Ainsi, certains frères de l'essaim dégénérés, perdent leurs tendances agressives et leur fanatisme pour sombrer dans une hébétude de décérébrés.

Les psykers non contrôlés et le culte

Les psykers sont particuiliers parmi les humains. Bien que craints et dénigrés, ce sont en fait des humains améliorés, et de nombreuses races extraterrestres ne sont pas sans ignorer ce fait. Un psyker fait un hôte parfait pour les gènes genestealers et, quand c'est possible, un psyker est choisi à la place d'humains plus ordinaires. Les hybrides des troisièmes et quatrièmes générations manifestent souvent des pouvoirs psychiques ce qui est une conséquence du choix de psykers comme hôte deux ou trois générations auparavant.

Les psykers sont reconnus en tant que tels par les genestealers et les hybrides, quelques soient leurs déguisements. Etant donné que les psykers sont infectés en priorité et qu'ils tendent naturellement à se regrouper par pur intérêt personnel, cela renforce l'isolation du culte vis à vis du reste de la communauté. En tout cas, il existe peu d'exemples d'un essaim genestealer trahi par un parent humain ou par un psyker associé au culte.

LE CULTE DANS LA SOCIETE

Le patriarche du culte essaye toujours d'établir un pouvoir avec une base ferme dans la civilisation hôte afin de consolider la position de l'essaim. Il pourrait tenter d'accomplir ceci en infiltrant le pouvoir militaire, social, gouvernemental, religieux, les strates criminelles de la société ou encore en manipulant les liens familiaux avec les humains infectés et les hybrides. Il doit gagner le plus de pouvoir matériel en terme de richesse, main d'œuvre, armement et informations pour s'assurer qu'il est impossible d'arrêter l'essaim.

Dans leurs efforts pour acquérir ce pouvoir, le culte s'attire souvent l'animosité de groupes rivaux. Ce conflit d'intérêt mène normalement à de nombreuses luttes de pouvoir locales, alors que les autres groupes tentent de manipuler le culte pour servir leurs propres intérêts.

Ces groupes sont normalement ignorants de la vraie nature du culte, après tout, ils pourraient simplement affronter une faction politique, un gang criminel ou même une secte rivale. Quand ils en viennent au conflit armé, l'horreur devient apparente. Bien sûr, dans de tels cas, il ne reste aucun survivant pour révéler les terribles faits.

Prendre le pouvoir

L'espèce genestealer colonise lentement, un processus qui dure des générations. Ils procèdent maison par maison, ville par ville, pays par pays, continents par continents et finalement, planètes par planètes.

Chaque étape dure normalement de nombreuses générations, mais dans certaines circonstances, il se produit de soudaines prises de pouvoirs. Si une situation favorable apparaît dans la communauté, le culte entier exploite l'occasion, ce qui mène à un conflit à grande échelle.

Une fois bien établi sur une planète, un culte genestealer peut tenter de tirer avantage de l'instabilité ou de la faiblesse dans la localité pour prendre le pouvoir.

Le culte lance une révolte ou un coup d'état et tente de surpasser les défenses locales ou la faction dirigeante avant que la majorité de la population ne soit alerté de la menace. Tous les convents dans une zone donnée sont capables de communiquer entre eux par des cérémonies mystiques afin de coordonner leurs actions dans l'insurrection.

Rarement, un genestealer peut trouver des alliés qui partagent sa cause et qui veulent aussi renverser le statu quo. En temps normal, de tels alliés ne sont pas au courant de la vraie nature du culte, même quand ce sont, comme c'est le plus probable, des cultistes du Chaos alliés.

Néanmoins, la plupart du temps, les cultes genestealers se battent seuls, seuls les hommes bêtes, les mutants et autres parias le rejoignent afin de se venger de leurs oppresseurs. Aucune confiance ne peut être accordée aux autres et peu de races aideraient en toute connaissance de cause les genestealers à accomplir leurs desseins.

Le culte n'a pas toujours besoin d'alliés. Dans la plupart des cas, quand l'armée d'un culte genestealer attaque, rien ne peut l'arrêter.

ARMEE DU CULTE GENESTEALER

Une armée de culte genestealer doit inclure au moins un convent et peut aussi en compter plusieurs autres alliés. Si un certain nombre de genestealers purs ont infiltré une communauté, il y aura de nombreux cultes pour rassembler leur forces. Ils se connaîtront probablement les autres grâce à des liens télépathiques. En plus des convents, il y a aussi des bandes de consanguins, de mutants, d'hommes-bêtes, de rejetons du Chaos et de quelques psykers dans d'armée un culte genestealer.

ORGANISATION

Le convent

Cette section de l'armée se compose du patriarche-oracle, du magus et des initiés - qui forment une unité unique. Le magus est le commandant sur le champ de bataille, mais le pouvoir est en fait détenu par le patriarche qui agit en se tenant en retrait dans son rôle d'oracle, et dirige le magus grâce à un lien télépathique. Cependant, si le magus est tué, le patriarche assume le contrôle du culte. Si le patriarche est tué, la chaîne de commandement passe à la dernière génération d'hybrides qui restent dans le convent.

Dans des armées plus grandes, avec plus d'un convent, chaque magus commande - sous le commandement de son patriarche - sa propre section de culte. L'armée entière est contrôlée par le plus vieux des patriarches, l'archi-patriarche, qui peut même être le père des autres patriarches dans le culte.

Les psykers

En tant que race psychiquement sensible, les genestealers sont sensibles aux émanations psychiques autour d'eux. Ils sont capables de suivre ces émanations jusqu'à leurs sources et connaître l'existence et le lieu de résidence des psykers de la communauté. Une fois localisés, les genestealers purs et les hybrides vont détourner les psykers vers le culte et les infecter avec les gènes de stealers, les transformant ainsi en consanguins.

A l'intérieur d'un culte genestealer, contrairement à un clan genestealer ordinaire, l'initiation des psykers dans le culte sera fait en général comme une partie d'un rituel. Le psyker sera présenté au patriarche-oracle sur son autel, souvent en transe, où il sera infecté. Tout ce que le psyker se rappellera de cette expérience sera une fixation intense dans les yeux et la proximité d'une intelligence profonde et très ancienne.

Comme ces psykers sont généralement peu développés et se cachent de l'inquisition, il est relativement facile pour le culte genestealer de les attirés dans des traquenards où ils peuvent les infecter. Des psykers plus puissants sont beaucoup plus rares et moins faciles à contrôler pour le culte et sont donc beaucoup moins communs. En effet, des psykers survivants de cette puissance sont généralement enrôlés dans d'autres cultes secrets et donc inaccessibles au culte genestealer. […]

Les consanguins

Ce sont les parents, les frères et les sœurs des hybrides du convent, et sont des membres du culte. Ils vénèrent le patriarche comme une sorte d'ancienne divinité ou comme l'oracle d'une Puissance du Chaos. Les consanguins sont généralement organisés en bandes de dix ou, si le culte est affilié au Chaos, en bandes du chiffre sacré du patron. Même s'ils sont généralement mal équipés, peu entraînés et mal commandés, les consanguins compensent grâce à leur fanatisme poussé à l'extrême - une combinaison de zèle religieux et d'instinct protecteur envers les hybrides qui leurs sont apparentés. Les consanguins sont donc sujets à la frénésie et immunisés à tous les autres types de psychologie.

Mutants, hommes-bêtes et rejetons du Chaos

Une fois qu'un clan s'est tourné vers le Chaos et s'est transformé en culte, un grand nombre de parents des hybrides commencent à avoir des marques physiques du Chaos - leurs âmes ont succombé et leurs corps en portent les marques. Ils deviennent des mutants et des rejetons, et ne peuvent plus devenir des hôtes pour les gênes.

Comme leur matériel génétique est défectueux, les genestealers et les hybrides vont éviter de les infecter, comme ils ne cherchent qu'à infecter des spécimens humains purs dominants dans la communauté. Les exclus n'ont aucune influence et n'ont aucune utilité pour un culte genestealer qui prévoit de renverser la société des hôtes.

Comme ils sont impurs et qu'ils ne seront pas infectés par les membres du culte, les mutants et les rejetons du Chaos sont toujours les frères et sœurs des hybrides, jamais les parents. Leurs liens d'affection envers le culte sont néanmoins toujours forts parce qu'instinctifs. Ils sont toujours volontaires s'il faut mourir pour le culte, même s'ils n'ont pas vraiment de place dans sa structure et ils sont utilisés comme combattants supplémentaires quand le culte va en guerre.

En plus des mutants et des rejetons du Chaos à l'intérieur même du culte, quand le culte se mobilise pour la guerre, un appel sera lancé pour rassembler tout ce qui a été corrompu par le Chaos. Ceci est fait grâce à de

nombreux rituels et messages psychiques et fait en sorte que les hommes-bêtes, les mutants et les rejetons du Chaos des régions sauvages environnantes soient attirés, pas forcément de leur gré, vers le culte. De cette façon, le culte peut compter sur un nombre presque infini de combattants supplémentaires qui peuvent être envoyés sur l'ennemi pour l'affaiblir.

Les mutants et les hommes-bêtes sont généralement rassemblés en bandes, soit par dix, soit selon le nombre sacré de leur divinité tutélaire. Ces mutants, contrairement aux consanguins non corrompus, n'ont pas de dévotion fanatique envers le culte; les mutants acceptent simplement leur destin, en sachant qu'ils seront sacrifiés pour leurs parents si un besoin se fait sentir. En effet, leur instinct de combattre pour que le culte survive est probablement leur seule pensée claire.

Le magus va probablement utiliser son pouvoir sur ces pauvres hères au maximum, en leur injectant des drogues de combat et en les forçant à mettre des colliers explosifs.

Les rejetons du Chaos s'attachent généralement à des personnages spécifiques, en essayant de trouver réconfort et instructions sur le champ de bataille ; la plupart de ces créatures ont dégénéré à un tel point qu'elles sont devenues complètement débiles et ne se rendent pas bien compte de ce qui se passe autour d'eux.

Les drogues de combat

Les drogues de combat sont des drogues qui miment des effets psychologiques. La plupart du temps, on utilise une drogue qui met l'hôte dans un état de surexcitation.

Les colliers explosifs

Les colliers explosifs sont des accessoires qui permettent d'éviter qu'une bande fuie le combat. Si une bande fuit, le magus peut activer un collier explosif, coupant proprement la tête de la victime. La bande réalise immédiatement la conséquence de sa lâcheté et arrête sa retraite.

Bombes mutantes

Quelques mutants du culte peuvent être tellement désabusés qu'il est facile pour le magus de les convaincre de devenir des bombes humaines et leur donne un harnais d'explosifs. Il leur promet qu'ils seront lavés spirituellement grâce à leur sacrifice désintéressé pour le culte et qu'ils se réincarneront en une forme physiquement parfaite. […]

MONDE DU CULTE GENESTEALER

Le monde du culte genestealer détermine l'armement des consanguins et le type de transports disponibles.[…]

Mondes médiévaux/sauvages

Ce sont de nouvelles colonies ou des mondes qui sont retournés vers un état primitif à cause de la négligence ou de l'indifférence de l'Imperium. La population de ces planètes est limitée à des transports non mécanisés - chevaux et animaux similaires - et est équipée d'armes archaïques comme des épées ou des masses.

Mondes frontaliers

Ce sont des mondes semi-développés avec un mélange de technologie primitive et avancée, même si la technologie est limitée aux classes privilégiées. Sur ces mondes, les membres du culte peuvent monter des animaux à la bataille, utiliser des véhicules ou faire un mélange des deux. Au moins la moitié de la force est équipée avec d'armes avancées comme de fusils laser, par exemple.

Mondes développés

Ce sont les mondes industrialisés, où la technologie est commune et où un grand nombre de véhicules sont disponibles ; se déplacer à dos d'animaux n'y est pas commun. Un culte genestealer basé sur un monde développé est très bien équipé, avec la plupart, pour ne pas dire tous, les consanguins équipés avec des armes technologiques.

LES TRANSPORTS DU CONVENT

Le patriarche, le magus et les initiés du convent se déplacent dans des véhicules appropriés au prestige qu'ils ont dans la communauté. Un culte genestealer est généralement un des groupes les plus puissants et les plus respectés dans sa société d'accueil et en reçoit généralement les bénéfices.

Sur des mondes développés, le convent utilise une sorte de Limousine. Sur des mondes primitifs, ils utilisent n'importe quoi, des palanquins individuels à des carrosses tirés par quatre chevaux. La forme exacte du véhicule utilisé dépend du monde d'accueil, mais est choisi en pensant au statut et la sécurité du patriarche - il est vital qu'il reste caché et bien protégé quand il se déplace dans la population normale.

Les Limousines du convent

Même dans les mondes frontaliers les plus arriérés, les personnalités importantes peuvent avoir des limousines blindées. Ces véhicules sont généralement personnalisés pour ressembler aux véhicules civils ou à d'autres véhicules à roues, et sont capables de transporter six occupants, y compris le chauffeur. La secte a assez de Limousines pour transporter tout le convent et tout son surplus d'équipement.

Autres transports

Les transports utilisables par le reste du culte dépendent de la planète d'origine.

LE PATRIARCHE ET LES TYRANIDES

Dans le texte précédent, les stealers ne sont pas (encore) associés aux tyranides. Pourtant, on lit dans le Codex Imperialis (V2) :

"Le patriarche est un immense genestealer, à l'apparence grotesque et au corps massif. Il est le plus âgé des siens, le chef de toute une communauté et il commande ses adorateurs d'une main de fer. Le patriarche est aussi intelligent qu'un humain, et son origine humaine [!] lui permet de comprendre et de combattre la société des hommes. Il est le centre des émanations psychiques qui lient la communauté et attirent les tyranides vers des mondes vulnérables. Même le patriarche n'est pas conscient de cela et ne comprend sûrement pas son rôle dans l'expansion tyranide. Lorsque les flottes ruches tyranides se rapprochent, le patriarche passe soudain sous la domination psychique des reines de l'essaim tyranide. Il reçoit alors l'ordre d'attaquer des points stratégiques et de rejoindre ensuite avec ses forces, l'armée tyranide. Apres l'invasion, le patriarche et toute sa communauté sont absorbés dans la grande chambre de reproduction de la flotte ruche"

D'après une histoire du Codex tyranides (V2) -des terminators Ultramarines massacrent une secte stealer sur Ichar IV-, la perte du patriarche est un drame pour une communauté stealer. Pourtant n'importe quel genestealer pur peut devenir patriarche...

LES HYBRIDES ORKS-STEALERS (Freebooter)

Les nides verts sont évités par tous les orks convenables mais ils sont engagés par les boss sans scrupules. Les orks ne sont pas les meilleurs hôtes pour les genestealers car leur cycle de vie est trop lent pour convenir au projet de ces aliens. Le patriarche est déterminé à conduire sa bande là où ils pourront trouver une nouvelle espèce plus adaptée.

Les orks ne sont pas la race hôte idéale pour les genestealers et un éventuel genestealer qui les auraient infectés réalisera que les orks sont une voie sans issue en ce qui concerne les projets de sa race. La société ork n'est pas structurée comme la société humaine et les techniques sophistiquées d'infiltration à partir d'une base puissante à l'abri ne marcheront pas nécessairement. Parfois les genestealers doivent infecter les orks simplement car aucune espèce plus vulnérable n'est disponible. Les orks trouvent et abordent des Space Hulks à la dérive et fouillent les ruines désertées et ce sont exactement le genre d'endroit où les genestealers peuvent se cacher. Si le genestealer attend depuis des siècles un hôte à infecter et qu'un groupe d'orks arrive, les genestealers suivront simplement leurs instincts afin de perpétuer leur race. Ils sont simplement malchanceux si ce sont des orks !

Il arrive cependant parfois qu'un groupe hybride ork-genestealer grandisse et prospère. Les groupes d'hybrides ne réussissent généralement que lorsqu'une communauté de wildboyz reproductrice est infectée. Si une communauté "civilisée" est infectée, ça a un effet catalytique sur les impulsions reproductrices de l'ork (à cause de l'action des gènes genestealers) et des orks hybrides apparaissent finalement mais, en général, les infiltrations genestealers échouent. Il est très rare qu'un groupe survive assez longtemps pour que des genestealers purs émergent, et, même dans ce cas, ils sont très peu nombreux. Ceci s'explique du fait que le cycle de vie d'un ork ne favorise tout simplement pas la propagation d'un groupe d'hybrides. Les orks ne se reproduisent pas avant la fin de leur vie et le développement des hybrides donc est très lent. De plus, la progéniture hybride a peu de chance d'être adoptée par les orks "civilisés". Un patriarche qui réalise son erreur essayera d'utiliser son groupe comme moyen pour entrer en contact avec des hôtes plus adaptés.

Une bande d'hybrides qui commence à prospérer et dotée d'une technologie suffisante pour être utilisée par le patriarche pour la propagation de ses gènes à travers l'univers, a également beaucoup de chance d'entrer en contact avec d'autres orks. Quand les tribus aux alentours remarqueront que il y a "kek' chose ki va pas" avec la bande d'hybrides, qu'ils ne sont pas des "orks convenab' " et qu'ils ont été "chopés par les stealers", ils les éjecteront rapidement. Même s'ils se tournent vers un culte du Chaos dans un effort désespéré pour survivre, ils échoueront car le Chaos est également considéré comme une minorité dangereuse dans la société ork. Occasionnellement, une bande d'hybrides peut être rencontrée errant en marge de la société ork et se demandant ce qu'ils peuvent faire pour améliorer leur situation. La bande représente un tel groupe, qui peut être engagée par un seigneur de guerre sans scrupule pour les relâcher contre ses pires ennemis.

Le tableau ci-dessous donne une liste des caractéristiques des hybrides orks des différentes génération. La couleur naturelle d'un genestealer est rose-violacé avec une carapace bleu-violacé. Les hybrides orks tendent à gagner une teinte verte au fil des générations jusqu'a la quatrième, dont les membres ressemblent beaucoup à des orks normaux.

Génération :

PREMIERE

SECONDE

TROISIEME

QUATRIEME

Crâne

Bulbeux

Bulbeux

Bulbeux

Orkoide

Corps

Carapace

Carapace

Accroupis

Orkoide

Jambes

Allongées

Allongées

Orkoide

Orkoide

Bras

4

3 ou 4

2 ou 3

2

Crocs

Oui

Oui

Oui

Dents orks

Griffes

Oui

Oui

Oui

Mains orks

Oviposeur

Oui

Oui

Oui

Non

Regard hypnotique

Oui

Oui

Oui

Non

Télépathie

Oui

Oui

Oui

Oui

Psychologie

Immunisé

Immunisé

Immunisé

Immunisé