LE RÊVE DU SLANN

OU LE MASQUE DE LA DANSE SANS FIN

Octobre 2015
Merci à Gandahar

 

CONTEXTE

Un personnage très ancien et très respecté -le haut mage slann M'gatici (c'est la version courte de son nom) a invité la troupe du Grand Arlequin Elil Nimunúmielë à effectuer une danse devant sa tribu.

Les Slanns sont à l'origine de bon nombre de races de la galaxie et de la Toile et les plus vieux Grands Prophètes sont des enfants à côté de leurs mages. Les Slanns sont aujourd’hui un peuple pacifique, apparemment retiré des affaires galactiques avec lequel les Eldars ont encore quelques contacts. La logique propre à cette race est un défi à l'intelligence pourtant aiguë des eldars et les arlequins n’ont jamais su, si ce qui arriva lors de cette danse était un accident ou une volonté délibérée de leurs hôtes.

Toujours était-il qu'à la fin du Masque, les arlequins survivants étaient seuls. Toute la tribu avait disparu sans laisser de traces.

Ainsi lorsque le haut-mage a requis une représentation du Masque, pas moins de 3 troupes ont répondu à l'appel. Les motivations du Haut-Mage étaient obscures : il avait demandé une danse relatant le combat des dieux Eldars contre la grande ennemie Slaanesh : "Le Masque de la Danse sans fin". Pour cette raison, plusieurs danseurs revêtent chacun le rôle d'un dieu Eldar que le Slann emplit d'une puissance quasi-divine.

L'ensemble des 3 troupes comptait :

- 1 Avartar du Dieu Moqueur (commence la représentation caché comme simple danseur)
- 1 Prophète de l'ombre
- 2 Grands Arlequins
- 3 Bouffons Tragiques
- 1 Solitaire
- 2 troupes à pied avec 1 chef de chœur + 9 danseurs
- 1 troupe en motojets avec 1 chef de chœur + 5 danseurs
- 1 Dreadnought

 

Sept figurines d'arlequins représentent donc les dieux eldars suivants : Asuryan le roi Phœnix, Keala Mensha Khaine, Isha, Lileath la Vierge, Moraï-Heg la Flétrie, Kurnous le Traqueur et Vaul l'Infirme (techniquement, des marqueurs autocollants sont mis sous les socles).

Ces figurines voient leur profil augmenté de la manière suivante :

M
CC
CT
F
E
PV
I
A
Cd
-
+2
-
+1
+1
+2
+2
+2
10

Les autres danseurs représentent des dieux eldars mineurs ou servants. Six danseurs arlequins représentent des mignons de Slaanesh et le Solitaire joue naturellement le Grand Ennemi lui-même (ils n'ont pas de bonus).

Arrivés sur place, les Arlequins découvrent la scène dont le sol était curieusement recouvert par une matière lumineuse et réfléchissante. Tout le monde ignore la présence de l'Avatar du Dieu Moqueur. Cependant, le Slann regarde l'un des danseurs d'une étrange façon.

Chaque escouade d'Arlequins se divise en deux groupes, se met en place et attend le signal de départ :

Le Haut-Mage Slann donne l'autorisation de commencer :

La représentation commence (en terme de jeu : chaque unité fait un mouvement aléatoire. Les personnages et incarnations des dieux bougent de façon indépendante).

Les motojets s'envolent en tourbillonnant, même le dreadnought émet des jeux de lumières avec son faisceau laser.

Apparemment, le public apprécie le spectacle et commence à s'agiter :

Les batraciens tapent des pieds en cadence, frappent les armes contre les boucliers, croassent, puis le revêtement au sol se met à scintiller, devient éblouissant et dans un éclat de lumière, un démon majeur de Slaanesh et 6 Démonettes apparaissent au beau milieu des danseurs :

Loin d'être alarmé, le public s'agite et siffle de contentement de plus belle. Les yeux roulent et les langues vont et viennent frénétiquement.

Plutôt surpris mais parfaitement préparés à toute éventualité, les Arlequins s'organisent pour se défendre. Les acolytes du Solitaire tombent les premiers sous les coups des Démonettes qui seront chargées par les autres danseurs, puis le mage Slann annonce télépathiquement au Prophète de l'Ombre : "Je mets mes pouvoirs à votre disposition, usez-en avec sagesse !"

Le Prophète de l'Ombre découvre alors que le Slann est le plus grand psyker qu'il n'ait jamais côtoyé (psyker de niveau 5, ayant accès à toutes les disciplines psychiques connues dans 40k).

C'est donc avec soulagement qu'il piège le démon majeur et deux Démonettes sous un dôme de force, ouvre un seuil permettant à ses troupes éloignées de se rapprocher rapidement et lance un destin de guerres sur une escouade. Puis le Prophète utilise ses propres pouvoirs pour devenir "éthéré" afin de réfléchir à ce qu'il se passe sans la crainte d'être blessé.

Les troupes qui sont suffisamment proches des démons et qui n'ont pas chargé se mettent en état d'alerte pour parer à toute nouvelle intrusion :

Mais les choses sont loin de s'améliorer car c'est un Prince démon qui est invoqué au tour suivant.

Les Danseurs les plus impétueux le chargent immédiatement, accompagnés d'un Grand Arlequin :

D'ailleurs, face à un Prince démon, l'Avatar du Dieu Moqueur pense qu'il est temps d'apparaitre et de faire comprendre à l’engeance démoniaque qu'on n'attaque pas impunément ses enfants :

De l'autre côté de la scène, les Eldars encerclent le Dôme de force et se préparent à ce qu'il cède :

Tout le monde est prêt et le Prophète de l'ombre décide de retirer le dôme de force. Malheureusement, le démon majeur en profite pour lancer une Malédiction Charnelle sur le Grand Arlequin au corps à corps avec le Prince démon. La victime n'évite pas le sort et se transforme immédiatement en enfant du chaos sous les yeux horrifiés de la troupe. L'enfant du Chaos sera chargé et transformé en pulpe informe (désolé pour la photo, on n'y voit pas grand-chose d'autre que des armures holographiques en peu floues - en même temps, c'est normal pour des armures holographiques ^^) :

Non loin de là, l'Avatar fait son affaire avec le Prince démon.

Grâce au baiser d'Arlequin du Solitaire, le démon majeur est détruit et les danseurs alentours peuvent s'occuper des Démonettes en toute tranquillité. Même le Prophète charge les puissances du mal :

Les Arlequins ont quand-même subits des pertes pendant les corps à corps mais pensaient avoir un peu de répit. C'était mal connaître les plans du Mage Slann.

D'autres démons sont bientôt invoqués dont un nouveau démon majeur et des bêtes de Slaanesh qui s'en prennent au public ! L'honneur des Arlequins leur commande de leur venir en aide :

Voyant tout cela, le public exulte et croasse de plus belle. Le Slann a même l'air de s'amuser.

Le Prophète de l'Ombre analyse les attaques qui semblent plutôt localisées et commence à identifier ce qu'il se passe. Il a besoin d'en avoir le cœur net et demande au Solitaire de s'éloigner du centre de la scène. Effectivement, de nouveaux démons de Slaanesh apparaissent non loin de lui, ses acolytes ayant déjà été tous tués par les Démonettes au début du spectacle. Maintenant excentré, un nouveau Prince démon apparaît non loin de lui, ainsi que des Démonettes montées :

Le Prophète réorganise la troupe Eldar de façon à pouvoir facilement éradiquer tout ce qui émergera depuis la position du Solitaire sans subir de nouvelles pertes dans sa troupe.

Les Démonettes se feront éradiquer par les tirs des motojets et le Prince démon se retrouvera en tas de pulpe informe sous l'effet du Baiser d'Arlequin du Solitaire.

A marquer d'une croix blanche : c'est la première fois en 22 ans de 40K qu'un de mes dreadnoughts a l'occasion d'utiliser son lance-flammes. Ca vaut bien une photo !

Cette fois, le Prophète de l'Ombre est persuadé d'avoir compris le but de cette danse et communique sa vision au Solitaire.

Vu la situation actuelle, la danse sera effectivement "sans fin", les démons étant maintenant attendus par les Eldars, ils ne sont plus en position de faire le moindre mal.

Mais le flot démoniaque ne tarit pas et le Solitaire, comprenant ce qu'on attend de lui, lance une grenade Vortex sur la scène :

D'ailleurs, les ennemis des Eldars n'ont pas encore dit leur dernier mot et c'est une dernière Démonette et une Princesse démone qui apparaissent :

Mais le Solitaire n'a plus rien à perdre, il charge la princesse démone qui apprendra à ses dépens qu'il ne joue pas pour rien le rôle de Slaanesh dans la Danse, tandis que la Démonette sera tuée au tir par les troupes en état d'alerte.

Dans une apothéose de lumière, de cris et de sifflements des Slann alentour, le Solitaire se tourne vers l'incarnation son Dieu qui lui a fait une promesse il y a bien longtemps, promesse qui fait qu'il est l'un des rares Eldars à ne pas avoir de pierre-esprit : aucun démon n'aura son âme, ni dans la vie, ni dans la mort.

Et dans une acrobatie aérienne et légère, il plonge directement dans le Vortex qu'il a lui-même ouvert et disparaît dans le Warp :

Le public est en transe, certains tombent en syncope sous l'émotion...

Les démons n'apparaissent plus...

Le Haut-Mage Slann s'avance au milieu de la scène sur son palanquin flottant : "Vous avez magnifiquement agi ! Vous avez montré que votre peuple a encore le sens du sacrifice. Nous, Slanns, continuerons à vous instruire."

Il lève un bras et tout disparaît, les Arlequins se retrouvent seuls au milieu de nulle part.

Fin de la représentation. 

 

Voilà un moment que j’avais envie de jouer un scénario qui ressemble à une danse avec des Arlequins.

C'était au joueur de comprendre que les figurines représentant Slaanesh (le solitaire et 6 choristes - qui sont morts assez rapidement) permettaient l'arrivée tous les tours des démons de Slaanesh (un Démon Majeur ou Prince Démon + 1D6 démons mineurs ou servants par tour). Il a donc fallu que le Solitaire se suicide pour que cesse le phénomène et que les arlequins soient sauvés. C’est cruel un Slann…^^

Je suis ravi que Gandahar ait apprécié et je le remercie pour le rapport de bataille et les photos.